En passant

COMMENT FAIRE UNE BONNE ANNONCE DE LOCATION SUR AIRBNB, ABRITEL ET AUTRES ?

16 juin 2019

Ça fait quelques années maintenant que je réserve quasi tous mes séjours sur Airbnb. Et avant Airbnb, c’était Abritel.
J’adore chercher sur ces sites pour trouver LA perle rare (ou plutôt MA perle rare) qui va correspondre à la fois à mes envies, à mes besoins et à mon porte-monnaie. Trois données (envie/besoin/argent) indissociables quand on recherche une location de vacances ou même juste une adresse pour une nuit.
En période de recherches, je peux passer des heures sur ces sites. Et croyez-moi, on tombe sur un tas d’annonces (mais un tas !!!) hyper mal faites ! Des trucs qui me font halluciner !
Mon œil de communicante et mon expérience dans le domaine du tourisme font très certainement que je repère en un clin d’œil ce qui cloche.

Je me suis donc dit que j’allais vous en parler et vous expliquer comment, A MON AVIS, il faut faire une annonce sur Airbnb, Abritel et autres pour qu’elle soit vue, lue et appréciée !

Comment rédiger ? Quelles infos ? Quelles photos ? Bref, on passe tout en revue !

Go !

UN TITRE QUI DIT TOUT

Une annonce, ça commence d’abord par un titre. Il doit être simple, concis, clair et par pitié, vrai !
D’un coup d’œil, on doit savoir ce que vous proposez. Airbnb compte aujourd’hui plus de 400 000 logements sur sa plateforme rien que pour la France. Donc autant vous dire que si on ne voit pas direct ce vous proposez, et bien, next, on passe au suivant !
Alors certes faut donner envie, mais faut donner envie sans tourner autour du pot tout en en disant un max.

A éviter :
« Maison 6/8 pers », « adorable maisonnette »…des titres qui n’en disent pas assez.
« La Lavandière, entre mer et campagne »… heu… oui, mais encore ? Nous, on veut en savoir plus sur TA maison.

A faire :
« Villa Bohème, 130m2, piscine, 8 personnes » est plus précis. (Bien que « maison bohème », ça ne veut pas dire grand-chose. On imagine plus le bordel qu’autre chose…)
« Villa charmante 6/8 pers. avec piscine privée, calme, proche mer » : ok, on clique.

UN DESCRIPTIF : NON, LE DÉTAIL NE TUE PAS LE DÉTAIL !

Nous, futurs locataires (en tous les cas « éventuels futurs locataires »), on risque parfois de passer plusieurs jours chez vous. 2, 5, 10, 15 jours dans un endroit, dans une maison que l’on ne connaît PAS DU TOUT. En général, notre recherche, c’est pour des vacances. On veut être certain d’être bien. Logique. On paie 500, 1000, 2000 euros ou plus : on veut savoir où on met notre fric.
Il y a des annonces de chaussettes qui donnent plus d’infos que certaines annonces sur AirBnb ! Bordel, déconnez pas ! Dites-nous un peu comment c’est chez vous !
Une annonce comme celle juste en-dessous est très frustrante. Ca ne donne pas super envie dans le sens où on ne « voit » pas la location, on ne l’imagine pas. Et donc ça ne nous rassure pas. Alors qu’est-ce qu’on fait… « Next ! ».

UNE ANNONCE QUI NE NOUS PREND PAS POUR UN JAMBON !

Pourquoi nous faire perdre notre temps en nous racontant des conneries ?
Vous annoncez que vous être à 15 minutes des plages ? Soyez vraiment à 15 minutes des plages. De toutes façons, on ira vérifier sur Google Maps.
Vous annoncez que vous avez 6 couchages ? Ne nous présentez pas des couchages de derrière les fagots où on ne ferait même pas dormir notre chien.
Pas la peine de mentir. Le locataire n’a pas que cela à faire. Si on lit « piscine » dans le titre ou dans la description, on VEUT voir la piscine dans les photos… Le nombre d’annonces qui t’appâte avec le mot « piscine » pour à la fin te dire qu’en fait, ils parlent de la piscine municipale de la commune ! Sérieux !!! Y’en a des tonnes ! 
Ne nous prenez pas pour des jambons. Vous n’avez pas de piscine, vous n’avez pas de piscine. Vous n’avez que 2 couchages et pas 4, et bien vous n’avez que 2 couchages et pas 4. Et puis c’est tout ! A vous de capitaliser sur un autre point.
Une annonce qui essaie de te prendre pour un jambon, c’est direct « next ! ».

LES PHOTOS… PLEIN DE PHOTOS !

Vous avez beau avoir un descriptif du tonnerre, une location qui déchire, si vous n’avez pas des photos à la hauteur, votre annonce ne pèsera pas lourd au milieu de toutes les autres.
Un locataire qui est intéressé par votre location a besoin de voir, de tout voir, de se rendre compte, de se rendre compte de tout ! C’est comme quand on achète une voiture ou un bien immobilier, on veut en voir un ma-xi-mum ! Beaucoup de locations se limitent à 2-3 photos et puis c’est marre. Je dis non !
Alors mettez plein plein de photos de votre maison. Ne vous dites pas « si il est intéressé, il demandera d’autres photos ». Oui, peut-être mais non. On est dans l’instantané. Rappelez-vous, il y a pléthore d’annonces. On met des cœurs sur Airbnb ou Abritel pour mettre de côté celles qui nous intéressent. L’annonce où il faut demander des infos passera après celles qui ont tout le package : descriptif clair, photos claires, prix clairs, tout clair !

DES PHOTOS OUI… MAIS DES BELLES PHOTOS !

C’est un des points hyper important, primordial, incontournable. Pour passer des heures et des heures sur des sites de locations de vacances, je peux vous dire que c’est souvent la misère coté photos ! Au vu de toutes les photos catastrophiques que j’ai pu voir, je me suis dit que j’allais vous faire un petit guide des choses à faire et à éviter.

Pas la peine d’être un photographe de renom pour faire de belles photos, il suffit d’un peu de bon sens ! Et pas besoin non plus d’être outiller du feu de dieu, il suffit d’un smartphone.
Suivez mes conseils, vous verrez, c’est tout simple et ça change tout.

A faire / A ne pas faire !

  • Prenez toutes toutes les pièces en photo. Bon ok les toilettes, vous n’êtes pas obligé. (Bien que des toilettes nettes et propres, ça donne une idée quand même de la propreté de l’ensemble de la maison…)
  • Pour chaque pièce, prenez au minimum deux photos, une dans chaque angle opposé.
  • Prenez des photos où l’on voit les ouvertures (portes, fenêtres, etc.). En plus de mettre en avant la luminosité du lieu, cela permet de se rendre compte de la circulation des différentes pièces.
  • Ouvrez vos volets et les rideaux/stores. Une évidence mais apparemment pas pour tout le monde. Laissez entrer un maximum de lumière naturelle. Incroyable le nombre de photos où on a l’impression d’être dans une grotte !
  • Prenez les photos de jour et si possible un jour où il fait beau. On a rarement envie de passer ses vacances dans un jardin sous la grisaille. Et ne vous dites pas « le locataire va bien s’imaginer qu’en août il fait beau chez nous ». Non ! Le locataire ne s’imagine rien et s’il s’imagine quelque chose, c’est souvent le pire. Donc il fait beau ? Montrez-le !
  • Prenez en photos les rangements (armoires, placards…), tous les endroits où les vacanciers pourront poser leurs affaires.
  • Prenez des photos de l’extérieur de la location : perron, pas de porte, place de parking, jardin, espace détente, piscine, ….
  • Ranger ! Ranger ! Ranger ! Pas de photos avec l’étendoir et le linge qui sèche, des fringues qui traînent partout ou de la vaisselle pas rangée. L’intérieur doit être nickel. Le locataire doit voir exactement le logement qu’il va louer.
  • Décorez joliment votre intérieur ! Des jolis coussins sur le canapé, une belle housse de couette, du beau linge de toilette, un beau bouquet de fleur sur la table basse… Cela vaut le coup et le coût ! Un petit tour chez Ikea et hop, votre intérieur est remis au goût du jour.
  • Ne postez pas de photos floues : ré-dhi-bi-toire
  • Ne postez pas de vieilles photos : dans les annonces, beaucoup de photos datent des années 70 voire plus. Rien qu’à les regarder, j’ai la peau et les yeux qui grattent. Rédhibitoire.
  • Remplacer vos vieux draps, vos vieux dessus de lit par du linge de maison récent. C.f. remarque précédente. Les vieux machins, ça gratte déjà en photos. Rédhibitoire
  • Idem pour les vieux machins que vous laissez sur vos canapés. Virez-les. Ou changez de canapé ! Vous en trouverez des pas chers chez Ikea. Non aux cache-misères. On a l’impression qu’on va s’assoir sur un canapé déglingué, donc inconfortable, qui pue et poussiéreux (quand je vous dis que le locataire imagine le pire….).
  • Quand vous prenez vos photos, attention que votre corps ne se reflète pas dans les miroirs, baies vitrées ou autres. Le nombre de têtes visibles dans les miroirs de salle de bain, c’est dingue !
  • Ne postez pas de photos de votre intérieur avec Tatie Josiane et Mamie Marcelle. Ni des photos de vous nageant dans la piscine.
  • Non au flash ! C’est moche tout simplement.

Vous ne vous sentez pas capable de faire de « jolies » photos ? Vous avez bien un neveu, une cousine ou un copain sous la main qui pourra vous aider ! Personne ?

Vraiment, je vous le dis, ça vaut le coup de dépenser 200-300 euros en demandant à un photographe professionnel de s’en occuper. En quelques locations, ça sera rentabilisé à l’aise ! Croyez-moi, vous verrez direct la différence.

CHOISISSEZ LA BONNE PHOTO DE COUVERTURE

La photo de couverture est ce que j’appelle la photo qui va apparaître dans la liste de toutes les annonces, celle qui est censée « résumer » en une photo votre location.
Sachez que parmi les potentiels locataires, 95% vont passer 20 secondes à regarder le premier cliché proposé. Si la photo n’accroche pas, ils passeront à l’annonce suivante. D’où l’intérêt de bien choisir votre photo de couverture .

Exemple ci-dessous :
Montrer un bout de cuisine avec un micro-ondes rouge alors que la maison a apparemment un jardin avec une piscine, c’est pas très malin…

UN PLAN : LA VRAIE BONNE IDÉE !

Très peu de proprios y pensent, mais sachez qu’un plan, c’est vraiment un plus !

Il faut vous mettre dans la peau du futur locataire : il ne connait pas du tout votre location. Ça parait évident, mais pourtant peu de propriétaires intègrent vraiment cette donnée. Même si les photos donnent beaucoup d’indications, un plan permet de se repérer dans l’espace. Où sera la chambre des enfants par rapport à celle des parents ? Où se trouve l’entrée ? La terrasse ?

Vous n’êtes pas un pro de l’informatique ? Vous ne vous sentez pas capable de faire un plan nickel chrome ? N’hésitez pas à prendre une feuille et à faire votre plan (propre, net) à la main.

Un vrai plus pour le locataire. (Oui je l’ai déjà dit, mais le redis. Na.)

Voilà, j’espère que tous ces conseils vous aideront à faire (ou à re-faire) votre annonce et que grâce à eux, vous louerez plus efficacement.

Des bises !

Delphine

 

 

P.S. : les screens des annonces ont été prises tout à fait au hasard.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.