En passant Entre soi

L’extraction des 4 pré-molaires (Quand une mère découvre l’orthodontie, Episode 3)

3 octobre 2017

 

Épisodes précédents :

> EPISODE 1
Se faire enlever 4 pré-molaires ?
(Quand une mère découvre l’orthodontie, Ep. 1)

> EPISODE 2
La pose de l’appareil dentaire et les jours d’après
(Quand une mère découvre l’orthodontie, Ep. 2)

 

Je reprends donc la suite.

Dans mon dernier billet, je vous disais que ma fille,  9 jours après la pose de son appareil, ne se plaignait plus du tout et qu’elle n’y pensait même plus.

En revanche, elle pensait BEAUCOUP (et moi aussi, c’est peu de le dire) à ses 4 dents qui allaient être arrachées. Cela l’angoissait terriblement. Des pleurs, des « je veux pas », des « tu te rends compte, maman ? 4 dents !! »… ça n’arrêtait pas. Et face à cela, je me sentais bien impuissante. J’étais hyper mal évidemment, peur d’avoir pris la mauvaise décision, peur que ça ne se passe pas bien, peur de voir ma fille souffrir, peur… peur… peur…

Peur… peur… peur…

Je continuais à recevoir des messages positifs (ne t’en fais pas, mon fils/ma fille a vécu cela, tout s’est bien passé), mais aussi pas mal (beaucoup) de messages négatifs (ne fais surtout pas ça !!, tu ne devrais pas, il ne faut pas, toussa toussa), et même quelques messages d’insultes (ouais).

Forcément, j’étais perdue.

Et c’est très difficile de rassurer un enfant, de rassurer quelqu’un quand on est soi-même sur le fil.

Des nuits sans dormir.

Jusqu’à la date fatidique.

Le premier rendez-vous pour l’arrachage de dent. Premier car en fait l’arrachage s’est fait en deux fois. Premier rendez-vous, les dents à droite, une en haut et une en bas. Deuxième rendez-vous, les dents de gauche, une en haut, une en bas.

Forcément, je ne vais pas vous mentir, il y a eu des pleurs. Beaucoup. Mais plus avant les rendez-vous qu’après en fin de compte. « Plus de peur que de mal » dit l’adage… mais il faut bien se l’avouer… même nous adulte, quand on doit se faire arracher une dent, ça nous fait flipper. Alors deux…. Puis deux autres… Imaginez quand on est une enfant.

4 dents arrachées donc.

Ma fille soulagée, et moi aussi, même si on se demande toujours si on a bien fait…

4 dents arrachées fin août 2017.

L’ortho était sûr de lui : dans quelques mois, on n’y verrait plus rien.

 

A suivre…

 

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.