En passant

Cette femme paralysée sera-t-elle la prochaine Miss Monde ?

18 septembre 2017

Cette femme paralysée sera-t-elle la prochaine Miss Monde ?

Si vous avez plus de 35 ans, ne prenez pas ces comprimés ! Ils peuvent provoquer un AVC en quelques secondes !

10 Conseils Pour Bien Prendre Une Maîtresse (le 8e est génial !)

Voici le prochain coach de The Voice (et c’est déjà la guerre !)

Voici en gros le genre de titres que l’on trouve de plus en plus sur le web, les réseaux sociaux, Facebook et Youtube notamment.

Des titres putaclics (dit aussi incentive clic ou clickbait).

Une pratique dite pas jolie-jolie qui joue avec notre sens aigu du voyeurisme et de la curiosité.

Quelle tronche elle a, la paralysée ? Hein, Obispo fout déjà la merde dans The Voice ? Chouette, c’est croustillant !

Des titres putaclics.

Des titres qui n’ont une seule et unique vocation : nous faire cliquer sur le lien pour genre nous apprendre des trucs d’une information capitale.

Je dis « genre » parce qu’évidemment une fois que l’on clique, la déception est à son comble. La femme n’a qu’un petit doigt de pied paralysé ; elle n’aurait pas pu avoir la gueule de travers la pouffe mannequin ?

Obispo fait juste une battle de vannes avec Pagny, son grand ami de toujours. Ouais, le monde est beau, le monde est gentil.

Mais ça marche, que voulez-vous ?

Elle se met du coca dans les oreilles, regardez ce qu’il se passe ensuite, c’est incroyable !

Le top 10 des plus belles femmes aux seins énormes

Les putaclics, c’est un peu la grosse vanne, le prank actuel, le truc qui se fout de notre gueule au plus profond. Le clic pour mieux négocier de bons tarifs pubs.

« Tu voulais te réjouir d’un truc immonde ? Tu voulais du scoop avant les autres ? Tu voulais, tu voulais… et ben bah ! On te déçoit mec, hein ? On t’a bien eu ! T’as rien. Quelle truffe ! »

Ouais, les putaclics sont de vrais farceurs.

Ouais, les putaclics nous niquent et c’est bien fait pour notre gueule.

Notre délectation du pire, notre poursuite de l’info à gogo s’en prennent un coup.

Bien fait.

On a beau gueuler, dire que c’est merdique, ça marche les amis. Et c’est un peu de notre faute.

Les putaclics, c’est comme les Hanounas. Si ça existe, c’est qu’on continue à les regarder. 

Les putaclics nous renvoient à notre bassesse, à ce que la nature humaine a de plus moche et et de plus secret.

L’absence de contenu derrière les putaclics révèle notre absence d’exigence. 

 

Allez, sur ce, bisous.

 

 

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.