Entre soi

PENSÉES DU VENDREDI #113… SOMETIMES IT SNOWS IN APRIL

22 avril 2016

# 23h40. Je reviens des 50 ans d’une amie. J’avais préparé mes pensées du vendredi. Tout était prêt pour demain, enfin aujourd’hui pour vous. Et puis voilà, ce soir, j’ai appris dans ma bagnole, par SMS, quelques minutes avant d’entrer chez ma copine, que Prince était mort. Prince, si vous saviez…. Prince, mon Bowie à moi… Putain… Prince est mort. Prince. C’est une partie de ma vie. De mon histoire. De mes amis, de mes amours. Prince, c’est les murs de ma chambre totalement inondés, c’est les albums inédits que l’on s’empresse d’acheter avant tout le monde, c’est les albums en boucle, les cassettes vidéos en boucle, les reportages en boucle… Prince c’est le découpage dans les magazines, les files d’attente à la Fnac les jours de sortie des nouveaux albums pour être dans les premiers quitte à louper les cours, c’est les pochettes des 33 tours parce qu’elles sont trop belles. Prince, c’est un putain de musicien qui certes est petit comme un “nabot” mais qui défonce tout avec une guitare entre les mains. Prince, c’est l’anticonformisme et le risque. C’est une vision unique de la musique, un visionnaire extra-ordinaire. C’est une musique de dingue, des titres de dingue, un “Sometimes it snows in april” que j’aime d’amour. Ce soir, je suis triste. Ce soir, j’essaie de me contrôler pour ne pas chialer et puis, en écrivant ces mots, ben vous voyez, je ne contrôle rien du tout et je chiale comme la gamine qui hier encore faisait la queue pendant des heures devant le New Morning pour assister à un live privé. Prince est mort, une partie de ma vie avec. #SometimesItSnowsInApril

 

 

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.