Entre soi

BAISONS-NOUS !

16 avril 2014

Baiser.

L’ambiguïté gomme le premier sens du mot. Le baiser, celui que l’on offre du bout des lèvres ou à pleine bouche, celui qui, même très lent, est toujours trop hâtif… le baiser est presque un souvenir dans notre langage commun.

On lui préfère l’expression « faire la bise », « embrasser ». Même ce dernier est jugé parfois trop risqué, à double sens.

Baiser.

La langue française perd de bien jolis mots.

Bien sûr, il nous en reste encore quelques-uns. Les baisers papillon – ces baisers qui embrassent du regard et qui font tant rire mes filles -, les baisers Inuits qui réchauffent les nez froids, les baisers Spiderman qui tournent les têtes à l’envers, les baisers de l’ange qui frôlent les paupières avec retenue, les baisers volés dont on rêve l’espoir ouvert, les baisers Capucine qui réconcilient les duos dos-à-dos…

On dit encore le mot.

Mais les mots glissent et les mots changent.

Hier, le verbe enlacer signifiait « lier en entremêlant », le verbe embrasser signifiait « tenir quelqu’un dans ses bras », le verbe baiser signifiait « poser ses lèvres sur quelqu’un en signe d’affection » et le verbe foutre signifiait « donner un coït à quelqu’un ». Au fil des ans, au fil des bouches, chacun de ces verbes a chamboulé l’autre. Aujourd’hui, enlacer remplace embrasser, embrasser remplace baiser et baiser remplace foutre.

Mais que reste-t-il alors pour dire le baiser, le « vrai » ?

Le baiser, l’amoureux, le profond, celui baigné de salive et de curiosité, celui que l’on découvre la langue timide et que l’on redouble les lèvres goulues, celui que l’on attend le ventre tordu et que l’on espère extravagant et inavouable, ce baiser-là qui se fait appeler aujourd’hui amèrement « french kiss » ou « galoche », ce baiser-là, où va-t-il ?

Gardons-le ainsi…
« Baiser ».
Avec sa force et sa mélodie.
Avec son imaginaire et son érotisme.
Baiser.
Protégeons-le.
Et baisons-nous.
Encore et encore.

 

(Cliquez sur la vidéo. #magnifique)

Disclosure – You and Me (Flume Remix)_OFFICIAL from Toby & Pete on Vimeo.

 

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply M 16 avril 2014 at 10 h 12 min

    C’est magnifique comme billet…merci !

  • Reply Jeremie 17 avril 2014 at 9 h 40 min

    Delphine,

    Ta plume est plaisante et envoûtante . Ton billet est fort intéressant, et oui , que reste t il aujourd’hui pour décrire « baiser » . Le baiser , le vrai .

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.