En passant Théâtre de Cornouaille

MENTALISME : J’AI ÉTÉ MANIPULÉE

31 mars 2014

Nouveau spectacle au Théâtre de Cornouaille dans le cadre de mon partenariat.

“Qui-vive”. Je tenais vraiment vraiment vraiment à voir ce spectacle.

Manipulation, soumission à l’autorité, mensonge et enfumage, ces questions sont au centre de la nouvelle création du metteur en scène et mentaliste Thierry Collet. Au cours d’expériences jubilatoires et inquiétantes, ces trois férus de psychologie cognitive pénètrent les pensées et les souvenirs des spectateurs, prévoient leurs choix, influencent leurs comportements et leurs décisions. Êtes-vous certains de maîtriser votre libre arbitre ?

qui-vive-ladyblogue-theatre-cornouaille (6)qui-vive-ladyblogue-theatre-cornouaille (5)Le pitch donnait envie. Et en effet, j’ai été enthousiasmée par cette soirée.
Carmelo Cacciato, Thierry Collet et Kurt Demey nous livrent  leurs trucs de magiciens, on croit alors avoir tout compris, faire partie enfin “de ceux qui savent”… et quelques minutes après, voilà qu’ils nous embrouillent de plus belle.
On reste là, à les regarder, les yeux ronds et la bouche ouverte, le front plissé. Il doit y avoir un truc, ce n’est pas possible… oui, mais quel truc ? Comment ? Comment a-t-il fait ? Comment ont-ils fait pour nous berner autant ?

qui-vive-ladyblogue-theatre-cornouaille (9)Les 3 illusionnistes se jouent de nous, de nos visions. Ils nous prouvent par A + B que “l’illusion n’est pas dans les mains du magicien, mais dans le cerveau de la personne qui regarde”. Et ça marche toujours. Tou-jours.

qui-vive-ladyblogue-theatre-cornouaille (8)Après le spectacle, rencontre en public. Questions/réponses. J’aime beaucoup l’approche de Thierry Collet.

Alors que je bois un verre au bar avec mon invitée du jour, Kurt Demey nous rejoint. On commence a papoter. Je lui fais part de mes questions et lui lance “en revanche, vous auriez fait un truc style mentaliste qui dessine le truc que la personne a dans la tête, j’aurais été septique“.

Kurt me regarde avec un sourire. “Ah bon ? Vraiment ?”. Ni une ni deux, il file chercher une feuille de papier et un crayon. Il revient et me dit avec son joli accent : “Souviens-toi de ton premier amoureux, de la première personne que tu as embrassé vraiment.”

Je me souviens et me demande ce qu’il va faire.

“Imagine que tu reçois une enveloppe avec ton prénom dessus. Derrière cette enveloppe, il y a les initiales de ton premier amoureux. La première lettre de son prénom et la première lettre de son nom.”

Kurt me regarde et écrit sur la feuille.

Oui.. oui… et ?

“Maintenant, rappelle-toi de l’âge que tu avais lors de ce premier baiser.”

Oui. Kurt écrit encore.

Il tient alors la feuille devant lui. Me demande de répondre à ses questions.

Je réponds : “Virgile B., 13 ans”.

Kurt tourne la feuille de papier.

“Initiales VB / Age 13 ans.”
qui-vive-ladyblogue-theatre-cornouaille (1)

Bouche bée. Scotchée. Bluffée.

Littéralement stupéfaite. Virgile B., 13 ans… Le mec me sort Virgile B., 13 ans !

Je reste complètement stoïque. Je vois l’écriture en vrac, les gens autour de moi parlent de sursaut, de “transe” du mentaliste…

On reste à délirer avec mon invitée pendant encore une heure. On délire sur ce VB, 13 ans.

Et puis, je rentre. Et puis je cogite. Et puis j’en discute. Et puis on cogite. Et puis, oui, mais c’est bien sûr !! Oui, évidemment, il y a un truc. Evidemment, oui. J’avais compris (mais chut chut… je ne dirai rien). Kurt avait réussi son pari. Jusqu’au bout il a manipulé. Jusqu’au bout il a montré que la manipulation était là, à chaque instant. Bravo.

Un conseil : restez sur le qui-vive. Toujours.

14-0325-qui-vive-b


Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Marie 31 mars 2014 at 9 h 34 min

    J’ai du mal avec la magie et tous ces trucs…ça m’énerve, j’ai besoin de comprendre !! Tu veux pas nous dire comment il a fait pour trouver ce Virgile B. ? Pleeaase !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.