Cité En passant

L’INVENTORY DE CAREY YOUNG ET LES DELIRES DE STEVEN GUERMEUR

3 octobre 2013

Mercredi après-midi off.
Avant d’aller à un rendez-vous pour le blog, je prends du temps pour moi.
Envie d’aller au Quartier, le centre d’art contemporain de Quimper.
20130911_141901

Un expo de Carey Young. Je ne la connais pas, mais j’en ai entendu parler et lu des trucs sur elle dans l’Agenda.
carey-young-ladyblogue-1 (2)_cr

Premiers pas dans la première salle, je suis devant les Body Techniques series. Je sens que je ne vais pas accrocher. Photos plates à mon goût qui ne me parlent pas. Seconde salle, les Redshift Series, idem. Je n’aime pas du tout.

carey-young-ladyblogue-1 (1)

Body Techniques series et, en bas à droite, Redshift series – Carey Young

Le travail de Carey Young est trop abstrait, trop conceptuel pour moi. Ou peut-être n’est-ce pas cela. Nan. C’est simplement qu’il me manque le fil conducteur, une histoire qui me touche. J’aime beaucoup les choses hyper barrées, mais là, j’étais loin d’elle, elle était loin de moi.

Et puis je suis tombée sur son oeuvre « INVENTORY ». J’ai aimé. Tant graphiquement que dans l’idée.

L’artiste a été pesée, le 27 Juin 2007, la date à laquelle cette œuvre d’art a été commandée. En collaboration avec deux scientifiques, le Dr John Emsley (Université de Cambridge) et le Dr Ilya Eigenbrot (Imperial College London), Carey Young a réalisé l’inventaire des éléments chimiques qui composent son corps et a calculé leur valeur sur le marché au moment de la pesée. La somme totale est alors affichée par un chiffre en Livre Sterling, chiffre qui constitue également le prix de vente de l’oeuvre. Depuis 2007, le prix fluctue selon le poids de l’artiste et de la variation des prix des éléments chimiques.

Réflexion sur l’évaluation de la côté d’un artiste et sur le caractère spéculatif du marché de l’art.

carey-young-ladyblogue-1 (4)

Inventory – Carey Young

 

Je sors de l’expo et la (charmante) dame à l’accueil du Quartier me parle de l’artiste qui expose juste à côté dans la Project Room. Il s’agit de Steven Guermeur.

Ok, je suis là, j’ai encore un peu de temps avant mon rendez-vous, je vais voir. Et je ne regrette pas. Steven Guermeur m’a fait sourire. Un artiste de 33 ans avec des yeux d’enfants. J’aime. Je capte. Le style est épuré, minimaliste, le juste ce qu’il faut pour dire. Pas besoin de plus. Tout est là, suffit d’ouvrir les yeux.

Mention spéciale pour le « Balkan Smiley » (juste ci-dessous) que je verrais tout à fait bien chez moi.

Balkan-Smiley-Steven-Guermeur

Balkan Smiley – Steven Guermeur

steven-guermeur

Untitled (valise) / Untitled (ampoule et câble électrique) / Lying wall – Steven Guermeur

Steven-Guermeur

Self portrait – Steven Guermeur

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.