Mes rencontres

SOIRÉE TRALALA À QUIMPER… LES LIENS

10 juin 2013

J’avais déjà fait une soirée. Je veux dire, j’avais déjà organisé une rencontre entre gens du digital, c’était il y a longtemps, c’était à Paris. A l’époque, comme aujourd’hui d’ailleurs, la majorité de mes lecteurs était hors Bretagne. J’avais fait 1000 bornes aller-retour rien que pour eux, parce que j’avais besoin de les voir, de les sentir, de les entendre.

C’était il y a longtemps et c’était loin.
J’avais besoin de refaire. Mais ici. En Bretagne, à Quimper. Découvrir “ceux du coin”. Vous lire ne me suffisait plus. Il fallait que je vois vos yeux, que j’entende vos voix, que je vous regarde, que je vous touche même.

La soirée Tralala était donc lancée.
Vendredi dernier. 7 juin.

C’était l’heure. J’ai senti un noeud. J’avais les jetons. Peur, trac, joie, toutes ses émotions mélangées qui maltraitaient mon estomac.

Direction centre-ville. Rendez-vous avec Emery. Venu jusqu’ici, de Paris à Quimper. Emery et moi, c’est toute une histoire. Trop longue et trop intime à raconter ici. Une histoire de plus de 8 ans. Emery n’a rien à voir avec un ami ; les liens qui nous unissent sont indicibles. On s’est connu, on s’est reconnu, on ne s’est jamais perdu de vue…

Direction rue des Boucherie au Petit Gaveau.
Ca monte. Je ne tiens pas en place. La terrasse est toute installée. Je sens déjà que l’on va être bien. Mais le sentir ne me suffit pas, je veux en être sûre. Je veux que vous passiez une bonne soirée.
Fred arrive en premier. Fred arrive en deuxième. Puis Benoit, Isa, Val, Cat puis le reste de la troupe. Vous arrivez un par un, par deux, par cinq… Vous venez de Quimper, de Bénodet, de Quéven, de Lorient et même de La Baule…

Je vous regarde, vous souriez tous, vous me lancez des mots gentils – tellement gentils… -, je les attrape l’air de rien peur de vous montrer ma gêne, mon émotion débordante, et certainement ma fragilité aussi.

C’est un mélange de couleurs qui défilent sous mes yeux. La palette irréelle est là, devant moi. Je vais vers l’un, je vais vers l’autre. Tel un aimant.
Je vous regarde, je vous écoute rire, j’aimerais faire pause.
La soirée n’est pas terminée que nous imaginons déjà la prochaine. J’aime ça. Remplir ma tête. Hyperactive.
La soirée va durer. Des histoires de demandes d’enfants, de Chantilly 29 (Rrrrrr), de Clash (woauf !), de cadre qui tourne (clic-clac l’affaire est dans l’sac), de paparazzi (re-clic, re-clac), de fondant au chocolat de la mort (entre parenthèse, je tiens à remercier toute l’équipe de la maison Larnicol, vous avez été au top !), de Prague (photos et découvertes), de boîte rouge à bonheur(s)… Un jour, un message…

Comme l’a écrit @cat à strophes, “Ce n’était pas une soirée Moi Moi Moi. Bien sûr nous étions
tous venus pour ELLE, mais elle a su laisser de la place à chacun.

Evidemment. Pas que Moi. Le Moi sans l’Autre ne signifie rien.

Je me nourris de vous. Je cherche toujours le sens des choses, et le sens, ce soir-là, comme souvent pour moi, c’est l’humain, la rencontre, le mélange, l’association, le lien. Vous.

Le lien. Au fond, il n’y a que cela qui m’anime.

Je vibre.
Je vibre.
je vibre.

Je suis tellement touchée. Tellement touchée que vous soyez là, que vous soyez venus, pour moi. Je vous le dis. Encore.
La soirée se termine.
Certains rentrent retrouver leurs enfants. Certains se lèvent tôt le lendemain.
Et puis la soirée continue quand même.
City Side.
Kool and the Gang, les Rita, Téléphone et les Jackson Five extraient nos dernières forces. Les lumières aveuglent, les mots montent le son, les verres claquent. Encore une fois, je ne peux m’empêcher de tout décortiquer du regard.

La soirée se termine. Vraiment cette fois-ci.
On s’embrasse fort. Vous me dites des choses qui me font monter les larmes.
On s’embrasse encore. 
On s’embrasse encore.
La nuit nous aspire.

Je m’endors avec vos regards, vos mots et je me dis que putain, oui, c’était bon de vous voir.

Vous êtes magiques.
Merci

>> Voici une petite vidéo de la soirée

>> Voici un petit montage avec une sélection des meilleures photos ! 😉

>> Toutes les photos de la soirée et de celles de la petite boîte rouge “Un jour, Un message” sont et seront postées ici dans un album dédié Facebook.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Anne 10 juin 2013 at 9 h 39 min

    Ohhh que j’aurais aimé être des vôtres ce jour là !
    Les vidéos, l’ambiance qui émane de cette rencontre me fait encore plus regretter de n’avoir pu assister à cette soirée tralala.
    A femme exceptionnelle, soirée exceptionnelle, invités exceptionnels !

  • Reply AmeliMelo 10 juin 2013 at 10 h 56 min

    Même Paris, si loin déjà c’était si bien ….
    Bibis ma belle

  • Reply SOIREE BOUUUH : HAPPY HALLOWEEN - Delphine Jory - Ladyblogue 12 novembre 2017 at 19 h 10 min

    […] la soirée Tralala, après la soirée Pinknic, hier soir, c’était la soirée Bouuuh. Soirée spécial […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.