Entre soi

CYCLONE

12 avril 2013

La tempête. C’est exactement ça. Dans le ciel et sous les cheveux. Le je ne sais pas en boucle. Les contraires aussi. Le bonheur, les reflets. C’est toujours là, c’est toujours vrai. Je tourne comme un animal. La crinière noire vole en éclats. (Il faut que j’arrête de bosser avec des post-it, y’a trop de jaune autour de moi.) Un projet de longue date qui me réclame. Un autre projet qui arrive, des propositions de collaborations de partout. Ca fuse. Juste savoir faire les bons choix et tendre la main aux bonnes personnes. Mais le « juste » n’est pas si simple.

Et ce putain de temps qui passe trop vite, qu’on serre du bout des doigts et qui lâche d’un coup sec tel un élastique trop tendu.

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like