Entre soi

Réveillons nos morts

6 novembre 2012

Les voilà tous fleuris. Sous prétexte qu’ils sont morts, on leur plante l’éternité plutôt que l’éphémère, des fleurs d’or déguisées en fleurs de granit.
Les cimetières… des hectares de tombes, d’allées et de silence. Je n’aime pas ces endroits où chaque son résonne comme un outrage. Et je ne parle pas du bruit des graviers qui me laisse un goût de grains de sable. La fête des morts, on nous dit. On ne fête pas nos morts, on appuie un peu plus sur leur crânes muets. La fête, ce n’est pas ça.

Fermez les yeux et imaginez. Imaginez nos cimetières métamorphosés en jardin d’enfants, en parc, en forêt ! Comme les cimetières américains, avec de l’herbe, du vert, la couleur du printemps, de la renaissance, de l’espoir.
Imaginez réveiller mamie Jacotte depuis trop longtemps endormie six pieds sous terre en riant à tout va, faire sursauter tonton Marcel, fondu dans son costume, par nos bruits de tape-cul sur le sol. Les réveiller, leur faire la fête, la vraie ! Les cimetières laissent mourir les morts. On les range dans un coin où on va de temps en temps avec une gueule de trois pieds de long. Comme si ils en avaient pas assez de leur côté. Vous n’en auriez pas marre, vous, de voir, entre les heures interminables, des visages abattus et étouffés ?
Nous manquons de savoir-vivre.

Moi je veux mourir vivante ! Que l’on peigne ma stèle version Warhol, que l’on transforme ma tombe en piste de danse ou salon de thé. Que l’on se saoule de souvenirs, que l’on fasse résonner Boogie Wonderland !!!

Bon, je m’emballe, je m’emballe, mais je n’ai pas prévu de mourir tout de suite. Disons qu’il nous reste 123 ans pour faire les grands travaux.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply cappflamme 6 novembre 2012 at 23 h 14 min

    tes posts me foutent toujours les poils.
    cette façon de dire ce que tout le monde pense et ne dit pas.
    bravo.

  • Reply The Cs Touch 7 novembre 2012 at 1 h 54 min

    Nous y étions allés en dehors de la période de Toussaint, avec le champagne, une belle tortue complètement psychédélique de toutes les couleurs, car toutes ces plaques du souvenir en granit gris ce n’est tellement pas elle et on a planté son yucca chéri prés d’elle (avec l’accord de ses parents). On plaisantait, on rigolait, on buvait au goulot de ce mauvais champagne acheté dans le bar du patelin, parce qu’elle avait toujours du champagne au frais pour celui ou celle qui passait à l’improviste. Les gens du village sont venus voir ces profanateurs de tombe, les plus en colère ont cassé la tortue, saccagé le yucca … Elle a bien du se marrer !

  • Reply Ladyblogue 7 novembre 2012 at 9 h 26 min

    Merci, c'est gentil.

  • Reply Ladyblogue 7 novembre 2012 at 9 h 30 min

    Pourquoi ne pourrait-on pas choisir une tombe à son image ? Il y a peut-être un marché à prendre (hmmm… j'en doute) ! Des boites qui te fabriquent stèle et toussa selon tes désidératas. Des couleurs, des formes, toutes différentes.
    Elle devait être jolie cette tortue…

  • Reply Laurentech 7 novembre 2012 at 11 h 35 min

    Jz suis d’accord avec toi sur le fait que les cimetières soit très tristes mais de là à en faire des bôites de nuit…

  • Reply Ladyblogue 7 novembre 2012 at 13 h 36 min

    Tu me lis depuis longtemps, tu sais bien que j'aime chatouiller les extrêmes.

  • Reply Guy 7 novembre 2012 at 20 h 12 min

    Chatouiller les extrêmes… C’est se prendre la tête et/ou prendre son pied ?…
    Guy

  • Reply Ladyblogue 7 novembre 2012 at 20 h 54 min

    Les deux.

  • Reply Nitram 9 novembre 2012 at 18 h 01 min

    J’habite à Paris et que ce soit là où dans des villages que nous visitons pendant les vacances, nous allons fréquement visiter les cimetières avec ma femme. Ce sont des lieux plein de surprises.
    Des tombes personnalisées il y en a beaucoup plus que vous ne semblez les uns et les autres le dire.
    Des mosolés, des marbres de couleur, des délires, des statues, des icones et autre ex-votos… sans parler l’intérets des noms et de filiations des familles. Prenez le temps de regarder les détails. Et derrière tout cela il y a des hommes et des femmes. Ils sont passés d’une vie à la mort. Pour moi la mort fait partie de la vie. Ce n’est qu’une étape. Je comprends que tout le monde n’adhère pas à la croyance d’une vie éternelle après et je respecte ceux qui ne partage pas cette idée. Donc pour moi les cimetières sont des lieus de plénitude et de respect. Je ne suis pas d’accord de transformer les cimetières en grandes aires de jeux, ce sont justement des aires de promenades au calme et il faut respecter ceux qui veulent se recueillir.
    Il existe un cimetière comme celui que vous rêvez. A Thiais en banlieu parisienne.
    Un site web le présente.
    http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article1858
    C’est le deuxième plus grand en Europe après celui de Pantin. A vous les grandes pelouses et les arbres…

  • Reply Ladyblogue 9 novembre 2012 at 19 h 01 min

    Je comprends parfaitement ce que vous dites. Disons que j'ai une relation particulière avec la mort et que c'est certainement pour cela que les cimetières me glacent le sang.
    Merci pour votre commentaire.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.