Cité En passant

Paradis perdu à 500 m

11 novembre 2012

Journée ensoleillée, ciel bleu.
On file à la mer.
Direction Bénodet, du côté de la mer blanche.
On jette nos blousons sur le sable, il fait chaud. On enlève les chaussures pour apprécier l’eau glacée.
Elles fabriquent des “boules d’attaque”. J’entends leurs rires mêlés à ceux de l’océan.
Putain qu’on est bien…
J’enfonce mes pieds dans le sable mouillé comme pour faire partie de lui. Je lève la tête vers ce bleu digne d’un dessin animé. Je regarde les gens passer. Y’a du monde, sortie du dimanche, les familles, les gamins qui courent partout, les vieux petits couples bras dessus bras dessous.
Et puis arrive l’heure de rentrer.
On ensable la voiture.

Bénodet > Quimper.

Musique à la radio. Kool & the Gang. Je chante. Et puis rapidement mes yeux se posent – comme à chaque fois – sur ces panneaux de signalétique de merde. Ca pullule. Ca pue tout court. Ces panneaux qui viennent nous déglinguer nos arbres, nos buissons, nos paysages. Des “Carrefour à 5 min”, des “Hôtel machin à 500 m”, des “MacDo tout droit”… C’est comme ça tous les deux mètres. Y’en a partout. On est encerclé. Bras en l’air, ne bougez plus ! Vous êtes cernés !
On n’arrête pas de nous parler d’environnement à tort et à travers… Alors pourquoi “ça” ?
Bientôt on va nous les foutre sur nos plages ces putains de panneaux !
Sérieux…
Faut faire des choix.
Soit on laisse nos paysages à la dérive, soit on trouve une solution. Bien sûr, si on vire tout, ça va gueuler. Les commerçants vont monter au front. Bien sûr.
Chacun doit faire son business, mais faut trouver un autre moyen que celui-là.
Faut arrêter de tout défoncer.
La Bretagne est un paradis. Attention qu’elle ne finisse pas en paradis perdu.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Lulu le Nantais 11 novembre 2012 at 20 h 28 min

    Bonjour Ladyblogue
    le pire, c’est qu’on ne fait même plus attention à ces panneaux : sont-ils si utiles, si nous ne les voyons même plus, ou sommes-nous seulement aveuglés par nos habitudes de les voir tous les jours ?
    on est dimanche, et j’ai encore raté le Vinvinteur.
    A+
    Lulu

  • Reply Emma Globine 11 novembre 2012 at 21 h 27 min

    Oui ! milles fois Oui ! Tu as raison !!! Complètement d’accord avec toi !!! (Bien consciente que mon commentaire n’apporte rien … Juste envie de pousser moi aussi ma gueulante pour dire que moi aussi j’en ai marre de cette pollution qui n’est pas que visuelle)

  • Reply Ladyblogue 11 novembre 2012 at 22 h 04 min

    mais tu fais bien !!!! si personne ne dit rien, ça ne va pas avancer non plus !!! merci de ton commentaire.

  • Reply The Cs Touch 12 novembre 2012 at 0 h 22 min

    Pollution visuelle ils disent. Cheval de bataille sans cavalier pour l’amener sur le front de la protestation. On en meurt pas, on attrappe pas de maladie, juste ça nous gâche le plaisir, la vue, le bonheur d’une contemplation esthétique.
    Apparemment pas de quoi fouetter un panneau.

  • Reply Laurentech 12 novembre 2012 at 15 h 35 min

    Et bien comme toujours, je suis d’accord. Trop de panneaux tue le panneau !
    Il y en a beaucoup trop, partout.
    Je ne comprend pas que les maires accepetent ça. Ils préfèrent le saccage de nos routes aux colères des commerçants.
    Misérable.

  • Reply Ladyblogue 13 novembre 2012 at 11 h 59 min

    Je suis d’accord et pas d’accord.
    On ne les voit plus dans le sens où on ne lit plus ce qu’il y a marqué dessus MAIS on les voit encore parce qu’ils nous polluent les yeux.

  • Reply Ladyblogue 13 novembre 2012 at 12 h 02 min

    Nous pouvons être les chevaliers. Montons notre armée ! 😉

  • Reply Ladyblogue 13 novembre 2012 at 12 h 03 min

    Trop, partout. C’est ça.

  • Reply Cedeka 28 novembre 2012 at 11 h 44 min

    Je ne te pensais pas réactionnaire pour ce genre de chose…!;-)
    Les pré-enseignes sont soumises à une règlementation assez précise, expliquée simplement sur certains sites de Parc Naturel Régionaux comme celui là:
    http://www.parc-grands-causses.fr/fr/pageseditos.asp?idpage=229&sX_Menu_selectedID=m5_3184D43C
    Mais la règlementation n’est pas nécessairement appliquée… Dans le PNR des Pyrénées Ariégeoises, c’est un de nos cheval de bataille…avec l’étalement urbain, la surconsommation d’espace, la standardisation des paysages…
    Tout un programme quoi! et Bon courage parce que si aujourd’hui ça te sort par les yeux… ça ne risque pas de s’arranger demain!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.