En passant

Le cœur aux lèvres

1 novembre 2012


Trintignant
Je vous avais dit ici que j'avais très envie de voir Amour. J'y suis allée cet après-midi, je sors juste de la séance. Impression mitigée. Jean-Louis Trintignant est comme d'habitude irréprochable. Il est dans ce film incroyablement touchant, incroyablement fragile.

Il y a des scènes d'une dureté implacable. Des scènes que l'on a déjà tous imaginé mais que nous voyons ici sans détour. Des scènes qui remettent les choses à leur place. On suit le quotidien, la description sans complaisance de la dégradation provoquée par une attaque cérébrale. Le quotidien que l'on oublie quand on n'est pas concerné. On sait que "ça" existe, on sait que c'est "comme ça", mais on occulte. Fermer les yeux est une sorte de cache-cache avec nous-même.

Je dois avouer que j'ai été un peu gênée par les dialogues parfois trop théâtraux, parfois manquants de naturels. Gênée également par des scènes de temps en temps trop longues ou des scènes dont je n'ai pas compris l'utilité (comme par exemple celle de la succession de tableaux).

Mais Trintignant, avec sa peau fine toute plissée, Trintignant avec ses paupières rougies, Trintignant avec ses 3 ou 4 cheveux sur la tête ressemblant à un petit moineau, Trintignant et sa voix métallique, Trintignant et ses yeux  sombres… Trintignant me fait oublier ces petits dérangements. 
Trintignant m'embarque comme il m'a toujours embarqué. 
Jean-Louis Trintignant, le cœur aux lèvres.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Philémon 4 novembre 2012 at 21 h 39 min

    à lire dans la même veine “L’éclipse” de Serge Rezvani, sur la déchéance de sa femme Danielle (Lula, des “Années Lula”, atteinte d’Alzheimer, bouleversant, mais tellement tendre pour parler de cette fin d’un demi-siècle de fusion amoureuse…
    je n’ai pas vu “Amour”, j’ai entendu Trintignant et Riva en parler (Riva mieux que Trintignant, je trouve), mais pour avoir perdu deux soeurs dans la fleur de l’âge, je ne sais que trop ce qu’on vit dans ces moments-là, j’ai pas trop envie de reprendre en pleine face cette impuissance…
    mais tout pareil, Trintignant a quelque chose de plus…

  • Reply LaurenTech 5 novembre 2012 at 14 h 42 min

    J’en ai entendu parler. Mais même si il y a trintingnant, je n’ai pas du tout envie d’aller voir ce type de film…

  • Reply ErwanWike 6 novembre 2012 at 0 h 20 min

    Le film a l’air excellent et JLT aussi. Bien envie de le voir.

  • Reply Ladyblogue 6 novembre 2012 at 9 h 20 min

    J'ai du mal à dire "vas-y, tu verras, c'est très bien" parce que je suis persuadée que c'est un film qui peut plaire mais qui peut aussi "faire mal"…. Si tu ne le sens pas, n'y vas pas.

  • Reply Ladyblogue 6 novembre 2012 at 9 h 22 min

    Comme je l'ai dit à LaurenTech, je pense qu'il faut voir ce film seulement si "on le sent". Je connais une personne qui l'a vu et pour qui cela a été un véritable choc dans le sens où cela lui a rappelé, avec douleurs, des souvenirs de l'un de ses proches.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.