Entre soi

La machine

13 novembre 2012

Aujourd’hui, pour un client, j’avais besoin de connaître des prix d’insertions presse dans Ouest-France. En discutant avec la commerciale, j’ai appris que le Ouest-France Finistère Sud avait un peu plus de 100 000 lecteurs.

100 000 lecteurs.
100 000 lecteurs.
Putain… Un gros Ouch d’un coup d’un seul.

Un putain de tourbillon.

Des tonnes de choses dans la tête, d’idées, de phrases, de mots, de sujets, de photos. Mon cerveau est en mode machine à écrire, tout le temps. Et encore plus le soir, et encore plus la nuit.
Non-stop.
Il faut que je canalise, il faut que je contrôle tout ça avant que ça explose.

Je suis un volcan, je suis une lionne. Une affamée.

Une machine à fleur de peau.

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply The Cs Touch 13 novembre 2012 at 23 h 08 min

    Lâche les chevaux, lâche tes mots, lâche toi, fais toi plaisir, adonne toi à l’excitation nocturne des mots qui défilent et non je ne te rappellerai pas le conseil que toi même m’a ordonné, d’aller me coucher. Je comprends trop bien qu’on se laisse aller à ce bonheur nocturne solitaire. Seule face à soi-même, aux idées, à cet emballement qui emmène jusqu’au petit matin.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.