Mes adresses

J’ai testé l’Auberge des Glazicks** d’Olivier Bellin

20 octobre 2012

Direction Plomodiern, aux portes de la Presqu’île de Crozon, en plein coeur du Finistère.
7, rue de la Plage dans le Tom-Tom.
Je vais à l’Auberge des Glazicks, restaurant gastronomique, dirigé par Olivier Bellin, chef doublement étoilé.
Je me gare sur le parking juste en face du restaurant.
Première impression : j’avoue avoir été un peu déçue. La façade du restaurant est basique, une “maison” sans vraiment de cachet. Je m’attendais à un extérieur plus joli. Une note nous indique que désomais l’entrée se fait par le jardin. Plus agréable.
Olivier-bellin-1
Je rentre dans le restaurant et là, coup de baguette magique, abracadabra, je sais que je vais vivre un bon moment.
L’accueil est impeccable, le personnel est délicat, présent, tout dans la mesure. Ni trop, ni pas assez. Le juste milieu, si difficile à trouver pour certains établissements, est ici d’une parfaite précision. 
La salle de restaurant allie tradition bretonne et contemporain. Je comprends ce choix, je le trouve légitime, il est même parfaitement cohérent avec l’esprit du chef Bellin mais ce ne sont pas mes goûts, les tableaux exposés ne me plaisent pas.
J’apprécie en revanche les longs panneaux dentelés blancs ainsi que les sublimes créations en céramique de Nathalie Derouet qui offrent à la salle de restaurant une ambiance bretonne contemporaine comme j’aime.
Olivier-bellin-2
Le repas.
Une expérience hors du commun. Vraiment.
Olivier Bellin a une réelle identité basée sur une cuisine en lien total avec son environnement. Chaque plat nous rappelle sa passion pour la Bretagne, pour ses racines, pour son histoire. Les produits choisis, les plats du “pays” réadaptés et sa façon intelligente de sublimer le terroir breton m’ont réellement touchée.

A l’apéritif…
Olivier_bellin (3)
– Croquette de coques au blé
noir (pas sur la photo)

– Beignet de homards
– Verrine de panna cotta blé
noir, mousse de betteraves

– Cornette jambon de pays,
haricots verts, échalotes, chantilly de wasabi

– Œuf mimosa revisité
meringué

– Macaron curry, mousse foie
gras et pamplemousse

Inutile de vous préciser que tout était délicieux mais je dois dire que la cornette m’a particulièrement épatée. Des ingrédients simples cuisinés d’une façon absolument sublime. Je déteste le wasabi mais là, il était délicieux. Pas du tout fort comme je le craignais, mais très subtil.

Entrée n°1…
Olivier_bellin (4)– Velouté de cœur de
palmier, encre de seiche et émulsion cœur de palmier

Une entrée é-pa-tante. Le gwenn ha du dans toute sa splendeur. Trois couches, trois températures (frais sur le dessus à chaud au fond du verre), trois textures (de l’émulsion très fluide à la crème onctueuse). Je n’avais jamais mangé de coeur de palmier chaud et j’ai été très surprise par le côté olfactif de cette entrée. Aucune odeur de coeur de palmier, j’ai trouvé que ca sentait (très très bon) les champignons.
Une entrée parfaite. Des saveurs que je ne connaissais pas. C’est un de mes coups de coeur de ce repas.

Pain beurre… le duo breton…
Olivier-bellin-3Une multitude de pains différents (gros coup de coeur pour le pain encre de seiche/crevettes grises) et deux beurres (on est en Bretagne oui ou non !) : un “nature” au beurre salé et un au blé noir (une tuerie).

Entrée n°2…
Olivier_bellin (5)– Coquilles Saint-Jacques
tranche avec tome fumée aux algues, langue de cochon séchée, vinaigrette au
café, accompagnées de girolles et d’amandes 

Attention alerte rouge – ou plutôt alerte Noir et Blanc (#gwennhadu) – ce plat est une véritable tuerie. J’ai été littéralement époustouflée par le mélange des saveurs terre-merre, la Saint-Jacques et la tome, la Saint-Jacques et la langue de cochon, le jus absolument divin… J’ai été sans voix. La cuisson très claire des Saint-Jacques est impeccable. Très sincèrement, je ne sais pas si j’ai déjà mangé quelque chose d’aussi bon. Deuxième coup de coeur de ce repas (avec l’entrée précédente).

Plat n°1…
Olivier_bellin (6)– Kig Homardz (Homard / Cochon / Blé Noir)

Olivier Bellin retravaille très souvent des plats traditionnels bretons, en voici la preuve avec le “Kig Homardz”, vrai kig ha farz revisité. Les notes de zestes de citron, la présence d’ananas sur la saucisse et la cuisson du homard continuent à m’impressionner.

Plat n°2
Olivier_bellin (7)– Bar, condiment betterave rouge moutarde, mousseline céléri

La cuisson du poisson est sublime, bien nacrée, la sauce est délicieuse… mais je dois avouer que ce plat était peut-être le “plat en trop” dans le menu. Je l’ai adoré (qui n’aimerait pas ?) mais j’ai été moins surprise par les saveurs. Il n’y a pas eu d’étonnement.

Dessert…
Olivier_bellin (8)
– « Faux gâteau » de semoule mousse chocolat blanc, sorbet orange sanguine et fenouil, meringue et espuma  à la violette 

Un dessert étonnant. Je ne suis pas fan de l’anis, mais le gâteau au chocolat blanc avec son voile au caramel blanc était dément. L’alliance des couleurs, les différentes textures entre le moelleux du gâteau, le froid du sorbet, le croquant de la framboise et le fondant du voile de caramel font de ce dessert un magnifique plat.

Au café…
Olivier_bellin (1)
– Financier noisette
– Calisson aux cranberries
– Caramel au beurre salé
– Barre chocolat
– Pâte de fruits

Tout était divin, mais je porte une mention spéciale au caramel au beurre salé. J’en ai gouté des tonnes, celui-là m’a chaviré. Celui-là est LE caramel au beurre salé et renvoie pour le coup tous les autres caramels au beurre salé, quels qu’ils soient, à un niveau médiocre.

Parlons prix…
Dès que l’on voit “restaurant étoilé”, on se dit souvent que cela va être hors de prix. On se dit souvent aussi, en sortant d’un restaurant “lambda” que “c’était cher pour ce que c’était”. A l’Auberge des Glazicks, les prix sont justes. Vraiment. Chaque menu a un prix cohérent. On se dit vraiment que oui, “ça les vaut”. Aucun regret à la présentation de la note. 

En conclusion…
En conclusion, l’Auberge des Glazicks est à mon avis un incontournable dans la région. Que vous soyez, comme moi, bretons, ou que vous soyez touristes, l’étape Olivier Bellin vous fera (re)découvrir une Bretagne sublime, entre traditions et modernité. 
On sent dans la cuisine d’Olivier Bellin des émotions anthentiques et un amour inconditionnel pour notre région.
Olivier Bellin m’a fait penser à un Xavier Grall des fourneaux. Tous les deux défenseurs poétiques de cette “terre dure de dunes et de pluies”. L’un avec ses mots, l’autre avec sa cuisine. On ne naît pas Breton, on le devient, à l’écoute du vent, du chant des branches, du chant des hommes et de la mer.” Et à la cuisine d’Olivier Bellin.

Je n’attends qu’une seule chose, c’est d’aller goûter aux autres plats, d’aller découvrir d’autres saveurs, être à nouveau surprise, sourire à la dégustation…
A côté du restaurant se trouve l’hotel “La maison des Glazicks”. Il parait que les chambres sont très jolies. Si j’y vais un jour, je vous dirais !

Merci à Olivier Bellin, à sa brigade et son personnel pour ce moment sublime. 

@ladyblogue

L’Auberge des Glazicks (restaurant) // La maison des Glazicks (hôtel)
7 rue de la Plage
29550 Plomodiern
Tél. 02 98 81 52 32

Crédits photos : 
Photo d’Olivier Bellin :  O.Marie / goutsdouest.fr 
Autres photos : @ladyblogue 

EDIT (28/11/2012)

Suite à ce repas, suite à ce billet, j’ai eu la chance de rencontrer Olivier Bellin. J’en ai fait un sujet pour un de mes billets d’humeur pour Ouest-France. A LIRE ICI.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

17 Comments

  • Reply Ninette 20 octobre 2012 at 11 h 56 min

    Tu me fais rêver………. (Je ne connaissais pas ce chef, je crois l’avoir vu lors d’une émission style Master Chef.)

  • Reply Jacques Lenouach 20 octobre 2012 at 13 h 34 min

    Ma femme et moi y sommes allés l’année dernière. On a goûté des langoustines boudin noir. Exceptionnel.
    Je suis d’accord avec vous, ce restaurant est une adresse incontournable.
    (et vous m’avez donné envie d’y retourner!)

  • Reply Ladyblogue 20 octobre 2012 at 14 h 12 min

    Oui, Olivier Bellin est passé à Master Chef où il a présenté son fameux homard frites !
    http://letelegramme.com/local/finistere-sud/chateaulin-carhaix/chateaulin/olivier-bellin-invite-de-masterchef-ce-soir-sur-tf1-25-08-2011-1409421.php

  • Reply Ladyblogue 20 octobre 2012 at 14 h 12 min

    Langoustines/boudin, ça doit être super bon !! C'est vous qui me donnez envie d'y retourner avec ça !!! ;-))

  • Reply Laurencia 22 octobre 2012 at 9 h 32 min

    Je n’y suis jamais allée, la bretagne est trop loin de chez moi (toulouse) mais ça à l’air en effet très bon. (sauf l’entrée au coeur de palmier, ça ne me donne pas du tout envie)

  • Reply raynald 22 octobre 2012 at 9 h 53 min

    nous allons souvent en bretagne ,et tu nous donnes vraiment envie de decouvrir ce restaurant au melange d embruns de tradition et de creativité.je suis patissier et ce film au sucre cuit sur le dessert m’a bluffé. magnifique !!!!!!!!!!!!

  • Reply Ladyblogue 22 octobre 2012 at 13 h 43 min

    Pour l'entrée au cœur de palmier, j'étais comme toi, au début, quand on m'a annoncé le truc, ca ne me disait rien du tout.
    Mais vraiment, cette entrée est une des deux grandes surprises (avec l'entrée saint-jaques) de ce repas.
    Une entrée incroyable. Vraiment vraiment vraiment ! A tester.

  • Reply Ladyblogue 23 octobre 2012 at 19 h 08 min

    Le film au sucre blanc (mais tu dois t’en douter !) a été soufflé à la bouche.
    Le dessert était top ! Il faut vraiment que tu découvre ce restau ! Bizz !

  • Reply marc 22 décembre 2012 at 9 h 20 min

    merci pour ces belles photos et les commentaires précis. Nous y allons ce 29 Décembre pendant nos vacances bretonnes. Votre enthousiasme nous laisse à penser que nous allons passer un moment magique…..

  • Reply Ladyblogue 1 janvier 2013 at 18 h 06 min

    Bonsoir Marc,
    Alors ? Comment avez-vous trouvé l’Auberge ?
    Je vous souhaite une très belle année 2013.
    Delphine

  • Reply marc 5 janvier 2013 at 10 h 02 min

    oupps….et bloavez mad….2013.
    Marc

  • Reply Ladyblogue 5 janvier 2013 at 11 h 21 min

    oupps ??

  • Reply marc 5 janvier 2013 at 14 h 22 min

    il me semble que j’ai été trop long lors de mon commentaire car il n’apparait pas concernant mon repas du 1er Janvier au Glazicks. Je serais donc plus bref en disant que c’était très bien.
    bravo et vive la bretagne gourmande.

  • Reply Hervé 13 mars 2013 at 19 h 15 min

    Amusante comparaison entre Olivier et l’auteur des billets d’Olivier (Chronique hebdomadaire de Xavier Grall pour La Vie)…
    Mais c’est vrai qu’ils sont tous les deux bourrés de talent

  • Reply Ladyblogue 13 mars 2013 at 21 h 24 min

    Oui, encore un point commun aux deux hommes. 😉
    Olivier est un génie comme l’était Grall côté écriture.

  • Reply geune 9 avril 2013 at 9 h 37 min

    je vois qu’il n’y a que moi et ma famille à tomber sur le mauvais jour….
    des plats très inégaux ,des cuissons allant de cru à trop cuit,changements dans la carte ,mignardises limite et surtout plus personne en salle à partir d’une certaine heure :nous sommes donc partis après le dessert ,car nous attendions désespérement que quelqu’un vienne nous proposer un café
    bref ,une adresse que nous ne recommanderons pas ,
    deux étoiles vraiment ???

  • Reply MACÉ 15 novembre 2018 at 13 h 51 min

    Repas magnifique, oui, oui,
    Seulement voilà le comportement humain de Monsieur Olivier Bellin ( et de sa mère) avec leur personnel cuisine et autre est plus que douteux, inadmissible. Si on doit accepter l’exigence a ce niveau, il y a des limites et là elles sont dépassées.
    On dit les grands chefs caractériels, ce qui est faux je le sais bien, mais là on a affaire a un chef d’escadrille.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.