Entre soi

Nuit translucide et nerfs rouges

10 septembre 2012

Couchée 23h30. Je tourne en rond. 2h du matin, toujours pas fermé les yeux. Un cachet pour dormir, Bromazépan. 4h du matin, toujours pas fermé les yeux. Les muscles dansent, se crispent, se resserrent sur mes nerfs. J’essaie de me détendre, de respirer. Le ventre. Les nerfs prennent le dessus. 5h du matin, toujours pas fermé les yeux. Le réveil sonne dans 1h25.
Agitation intérieure. Mon corps remue, mon cerveau s’emballe.
5h30, je descends, je n’en peux plus. Ne riez pas (en fait si, c’est tellement ridicule que vous pouvez…), à cette heure-là, je pense même à aller faire 1 heure de sport (cuisse/abdos/fessiers) ou encore tenter le truc du sucre filé. Ouais.
Je m’allonge sur le canap’, je regarde les dernières infos sur Twitter. A 5h30, aucun de mes followers n’est réveillé. 6h. Je préprare le petit déjeuner. Même pas sommeil. j’ai la patate. 7h, je réveille la petite famille. J’ai un flot de paroles accéléré.
C’est quand la dernière fois que je me suis payée une nuit blanche ? Impossible de me souvenir. Se coucher tard, très trad, très très tard, sans bosser le lendemain, bien sûr. Mais une nuit blanche en enquillant sur une journée de taf, pas souvenir. Y’a (trop) longtemps.
Je ne vais pas tenir la journée, c’est sûr
. Et puis si, la journée passe, je suis toujours aussi speed. Mes mots sont mitraillettes, mes gestes sont rock’n’roll, je sautille. Pas d’yeux qui piquent, pas de bâillements, rien. J’ai une pêche d’enfer. Tellement d’enfer que je sens bien que ce n’est pas normal. Pas à ce point. Pas après une nuit blanche. Je sens mon coeur qui fait boum. Je cherche.
Samedi après-midi, j’ai vu un doc. Rhinopharyngite et début d’otite. Pivalone, Paracétamol, et… et… du Prednisolone EG 20 mg (corticoïdes), un truc “qu’il vaut mieux prendre le matin au petit déjeuner parce que ça énerve“. Je sens que c’est ça le truc pas normal.
Coup de fil au médecin. Je lui explique la situation.
En effet, le Prednisolone est un dopant qui était même utilisé il y a quelques années par les cyclistes du Tour de France, à plus forte dose bien sûr. Vous devez être très sensible au produit… Oui, oui… arrêtez-le…
Putain, j’arrête ce truc. J’ai les nerfs rouges et mon cerveau s’échappe. Sans moi.
Bizarre de (mé)doc.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Phileas 10 septembre 2012 at 22 h 43 min

    C’est faux à 5h30 j’étais réveillé moi ! 🙂

  • Reply Ladyblogue 10 septembre 2012 at 23 h 09 min

    c'est vrai en plus ! et on a même échangé ! 😉

  • Reply Lithia 11 septembre 2012 at 9 h 10 min

    Vive les medocs ! 18h hier soir on sort de chez la pétriatre, la puce fait vraisemblablement des allergies… Elle lui prescrit airomir en sirop gout “bubblegum” A prendre le soir, ca endort… On mange, je vais pour coucher la miss, je lui donne ses 2,5ml de sirop, elle recrache… super… on goute, le truc hyper amère déguelasse, pour une enfant de 2 ans et demi c’est pas possible ! On arrive à lui faire prender la totalité du médoc, 30 secondes après elle revomit tout dans son lit ! Allez c’est bien j’ai que ça a faire, changer la totalité de la literie à 21h… La pharmacienne m a donne un generique, je sais pa si l original a le meme gout mais elle et la petriatre vont passer un mauvais quart heure quand je vais leur mettre les draps sous le nez… Vive les effets des medocs !

  • Reply louison 11 septembre 2012 at 9 h 11 min

    La prochaine fois, sonne moi, suis souvent réveillée à 5h30…J’ai le droit de rire?…Bonne journée

  • Reply Yoba 14 septembre 2012 at 9 h 51 min

    Ah les corticoïdes dans le peloton (solupred, kenacort et Cie)… je vous confirme que cela est toujours utilisé aujourd’hui, ce n’est pas pour rien que plus de la moitié des coureurs possèdent un certificat médical permanent leur “autorisant” la prise de ces produits. Leur prétexte ? Allergies principalement, voire asthme… Bien sûr, on va les croire… Mais ce n’est hélas que du tout petit dopage au regard des autres produits qui sévissent aujourd’hui dans ce milieu, même si cela va beaucoup mieux que dans les années 2000.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.