En passant Entre soi

Etre soi

21 mars 2011

Etre_soi
Très souvent – pour éviter de dire "toujours" – on n'est pas soi à cause du regard des autres. On fait trop attention à tout. A ceci à ceci, à nos gestes, à nos mots, à nos regards, à ce qu'on porte, à ce qu'on bouffe, à qui on embrasse, avec qui on couche.
"Surtout pas ça, il va dire quoi ?"
"Non, je ne peux pas, elle va me faire la gueule…"
"Si je fais ça, je suis grillée"
On se sclérose, on s'asphixie tout seul.
Tout seul avec les autres.
De peur d'être sans.

L'implacable peur d'être seul face à tous, d'être seul face à rien.

On devient engourdis de nous-même. Immobile.

Jusqu'à ce que ça pète.
"Rien à foutre." "Fait chier." 'J'me casse.""J'me branle." "Y'en a marre."
Ca pète mal en général.
Trop de pressions.

C'est certain, être soi constitue l'une des choses les plus difficiles à atteindre.

Etre soi, c'est accepter ses faiblesses, c'est accepter ses défauts. Etre soi, c'est accepter de déplaire, c'est accepter d'etre seul.

Alors quoi ? Jouer et rayonner pâlement au palais des comédiens ? Ou tenter d'atteindre sa justesse, sa propre exactitude quitte à laisser sur le chemin des mains et des yeux froissés, vexés, malcontents ?

J'ai choisi mon camp depuis bien longtemps.

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Féliz 22 mars 2011 at 8 h 11 min

    Etre libre de vivre pleinement son « moi » on le veut tous.
    Donc oui…
    Sous condition de pouvoir VRAIMENT rester insensible au jugement des autres, de pouvoir VRAIMENT accepter de les perdre et de ne pas en souffrir.
    On peut vouloir être libre, les autres le sont aussi dans leur refus de nous accepter tel que l’on est, de nous écarter quand ça leur est désagréable.
    Etre conscient de ses faiblesses et de ses défauts est une bonne chose, les accepter, ne rien faire pour se grandir, est peut être aussi une solution de facilité.

  • Reply Ladyblogue 22 mars 2011 at 9 h 47 min

    Oui, nous sommes entièrement d'accord.
    Toute la difficulté être d'accepter VRAIMENT.
    Et évidemment, à partir du moment où l'on connait ses faiblesses et ses défaut, l'objectif est de "travailler" dessus. Sinon, en plus de finir seul, on finit con ! 😉

  • Reply daf 22 mars 2011 at 20 h 15 min

    Est ce qu’il ne serait pas possible de plaire aux autres en étant soi…?

  • Reply macaron 22 mars 2011 at 20 h 16 min

    Heeeuuuu, erreur le précédent com, c’est moi !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.