En passant Entre soi

La podomalédiction familiale

2 novembre 2010

Malediction-pieds
La mère :

Après avoir fait toutes les boutiques de la ville, elle trouve enfin la paire de chaussures qu'elle cherchait. Hop, un 38 siouplait madame. La mère essait un pied. Super. Elle demande l'autre pied. … … … bah y'en a pas. Impossible de trouver l'autre 38. Dépareillé. Rare mais ca arrive. C'est possible de ramener une paire de Brest ou de Lorient ? Nan. Ah… Nan je vous dis. Au bout de 10 min, la stagiaire du magasin, en formation à Nantes la semaine suivante, propose alors d'en ramener un paire.
La mère a ses chaussures.

La père :
La mère va chez Zara à Brest. Elle achète une paire taille 42 pour le père. Elle sait que le père a déjà acheté une paire de tennis dans cette boutique, c'est impeccable. Retour à la maison. Trop petit. Les parents du père, rennais, de passage, proposent de les ramener avec eux à Rennes pour les échanger, prendre un 43 et de les renvoyer chez nous. Ok. Seulement à Rennes, pas de 43. La boutique rennaise demande un 43 à la boutique brestoise. Brest envoie à Rennes. Les parents envoient à Quimper. Trop petit.On va à Brest. On échange les chaussures contre un super sweet.
Le père n'a pas ses chaussures (mais a un super sweet).

L'aînée :
Après maintes boutiques visitées et maintes chaussures essayées, achat d'une paire de bottes CKS pour Princesse Aînée. Super. 2 semaines après, les chaussures se décousent. Vu le prix (100 euros), retour à la boutique. Pas d'échange pour l'instant, essai de réparation chez le coordonnier de la marque. La paire revient 1 semaine après.
L'aînée a ses chaussures.

La cadette :
En allant apporter les bottes décousues de l'aînée, la mère et le père en ont profité pour acheté une paire à Petite Fée Cadette. Après maintes chaussures essayées, un paire de Romagnoli est choisie. A la caisse, la vendeuse s'apercoit d'un problème de fermeture. Appel à la boutique de Brest. On en renvoit une. Quelques jours après, on va chercher la paire (en même temps que la paire de l'aînée). Bien. Retour maison. lendemain, départ en vacances. Hop, viens mettre tes chaussures. Problème. Défaut de couture à l'intérieur. Impossible de mettre les chaussures. Retour boutique. Une semaine après, une nouvelle paire arrive.
La cadette a ses chaussures.

Je veux bien passer mon tour maintenant.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Phileas 2 novembre 2010 at 10 h 42 min

    ah ben c’est pas le pied !
    oui je sais
    je sors…

  • Reply Macaron 2 novembre 2010 at 17 h 31 min

    Je rentre même pas alors, je voulais dire comme Phileas !

  • Reply laly 3 novembre 2010 at 17 h 13 min

    La paire dépareillée ça m’est arrivé pendant les soldes… Le vendeur devait m’appelait si il retrouvait la manquante et en attendant m’a mise l’autre de côté. Il ne m’a jamais appelé bien entendu ( mais maintenant il se souvient de moi et me claque même la bise !!

  • Reply ronaldomanu 9 novembre 2010 at 23 h 01 min

    la je suis mort de rire c’est pas possible c digne d’un sketche a reflechir sur le scenario quoi que non c deja fait!!!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.