En passant

Censurés !

21 octobre 2010

Censure_disque_pochette
Ces derniers jours est sorti le dernier album de Kayne West. Peinte par l'artiste George Condo, la pochette représentant deux monstres qui font l'amour a été censurée.
Kayne West n'est pas le premier a avoir fait les frais d'une amérique trop puritaine. En voici quelques-unes, avec la version "avant" et la version "après".
Alors ? Choqués ou pas ? Bonnes ou mauvaises raisons ?

The Beatles – Yesterday and Today (version US de Rubber Soul) (1966)
Baptisée la «pochette boucher», cette photo de Robert Whitaker censée casser l’image trop lisse des Beatles aux Etats-Unis n’a pas plu à tout le monde. Les 750 000 exemplaires du disque jugé trop scandaleux furent retirés de la vente et recouverts d’un sticker. L’album fut ensuite réédité avec une pochette plus lisse. Retour à la case départ.
1

The Mamas and the Papas – If You Can Believe Your Eyes and Ears (1966)
Ce premier album des Mamas and the Papas fut censuré en raison de la présence, jugée indécente, de… de… toilettes sur la pochette ! Les rééditions du disque proposent une image recadrée faisant ainsi disparaître l’objet du délit.
2
John Lennon & Yoko Ono – Unfinished Music No. 1: Two Virgins (1968)
La pochette représentant John et Yoko nus fît tellement scandale que 30 000 exemplaires furent saisis par la police du New Jersey pour pornographie (combien de pochettes de disque seraient saisies aujourd'hui ?) Elle a finalement été recouverte de papier kraft afin que le disque puisse être commercialisé.
3

David Bowie – Diamond Dogs (1974)
Le pochette, une peinture de Guy Peellaert, représente Bowie comme une créature, mi-homme, mi-chien. Mais les parties génitales de l’animal sont jugées trop visibles et doivent être recouvertes. La pochette originale est aujourd’hui la pochette la plus recherchée par les collectionneurs du monde entier…
4

Poison – Open Up and Say… Ahh! (1988)
Pour son 2e album, le groupe de "glam métal" (si quelqu'un a une défintion de ça, je prends) américain Poison a choisi d’illustrer la pochette avec un démon à la langue excessivement pendue. Un dessin qui n’a pas été du goût de l’Eglise et des associations de parents. La sortie américaine a été accompagnée d’une pochette masquant l’obscène organe.
5

The Beautiful South – Welcome to the Beautiful South (1989)
Les deux photos originales de l’album signées Jan Saudek (photographe tchèque) montrent une femme avec un revolver dans la bouche et un homme allumant une cigarette. La chaîne de magasins britanniques Woolworths l’a refusée et une version alternative représentant deux peluches a été commercialisée à la place.
6

The Black Crowes – Amorica (1994)
Cette image tirée d’un exemplaire du magazine Hustler datant de 1976 a été jugée trop offensante. Elle a été finalement remplacée par une image plus lisse.
7

D'autres pochettes censurées et/ou controversées ici.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Phileas 21 octobre 2010 at 8 h 52 min

    on est synchro j’ai twitté sur le même sujet hier soir 😉
    Il faut quand même noter que ces censures concernait le plus souvent les USA, et pas tant à cause d’un comité de censure que par la pression des distributeurs type Walmart ou Tower Records qui représentaient à l’époque du support physique près de 80% des ventes et qui menaçaient de ne pas stocker l’album.
    Une solution était parfois trouvée en vendant le disque dans un sachet opaque….
    (fin du cours d’histoire, vous pouvez sortir)

  • Reply David Bénard 21 octobre 2010 at 17 h 51 min

    Manque quand même Appetite For Destruction des Guns n’ Roses 😉 http://bit.ly/9eYmoj

  • Reply Ladyblogue 21 octobre 2010 at 18 h 08 min

    Merci du lien !

  • Reply Ladyblogue 21 octobre 2010 at 18 h 09 min

    J'aime bien tes cours d'histoire moi, monsieur Phillipe Manoeuvre !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.