En passant Entre soi

Je vais bien et je pleure

21 avril 2010

Bien
– Allez-y, déshabillez-vous.
– Oui.
– Des antécédents dans la famille ?
– Oui, mais c'est loin, une arrière-grand-mère.
Plus c'est loin, moins ça compte n'est-ce pas ?

Silences.
Du bruit, des positions, des gestes, des examens.
Long.

– Vous pouvez vous rhabiller, je reviens.

Je m'exécute et je tourne en rond. La couleur n'est que dans les chaises. Le reste… Les machines font du bruit, la lumière carrée est trop blanche, le sol… le sol… clinique. J'attrape une revue. Impossible d'aligner trois mots. Elle revient.

– On doit refaire un examen. Redéshabillez-vous s'il vous plait.

Le coeur bat. Elle me parle, m'explique. Je n'entends rien. Je suis debout face à elle, la peau nue, le corps ballant. Je n'entends rien.

– Excusez-moi, je n'ai pas compris.

Ma voix basse. Densité. Je suis une fille "dense".

Elle repart.

Je me rhabille.

La machine, toujours bruyante. La lumière, encore plus blanche. Je tourne. 5m2. 6 à tout casser.

Tout casser.

Je fixe la serrure de la porte. 2 clés immobiles. Pas un souffle. Pas une fenêtre. J'ai besoin d'air. Le vacarme silencieux m'étouffe.
La revoilà.

Besoin encore d'un nouvel examen. Plus poussé. Encore un autre. Je la sens bizarre. Pourquoi ne me regarde-t-elle pas dans les yeux. Gêne ou concentration ?
Elle me fait changer de pièce. Aussi close.
Des chariots qui dégueulent de métal et des fioles. Une autre machine plus petite mais toute aussi bavarde.

– Déshabillez-vous. Mon confrère va prendre le relais.

Je m'exécute pour la troisième fois. Je m'assoie sur la bande de papier bleue. J'essaie de me canaliser. Je ne veux plus bouger. Tête baissée. Mains bloquées. Les images et les mots sont plus difficiles à dompter.

Comment je serais avec des cheveux courts ?

Sur l'écran de la bête mon nom, mon prénom, 36Y, un numéro, A-12706.
2 portes. Les paris sont ouverts. Si elle entre par celle de droite, ca ira ; par celle de gauche, ca pue. On cherche une signification dans tout. Ca aide à attendre. Ca aide à penser que le destin peut changer. Lignes des pavés, nombre de marches, nombre de pas jusqu'à là-bas, nombre de feux rouges. J'ai toujours fait ça. Appelez-moi Raywoman.

La porte de droite s'ouvre. Une femme. Je m'allonge. Elle "regarde". Elle sent aussi. Comme l'autre. Dur.

– Respirez. Soulevez vos cheveux.

Elle attrape la bête, la pose sur moi. On est toutes les deux silencieuses. Trop. Elle me regarde tantôt moi, tantôt son écran. Des dizaines et des dizaines de fois. Le premier. Puis le deuxième.

Elle me sourit enfin.

– Tout va bien.

Je la regarde. Rien ne sort. Je tente de garder le trop plein d'eau. Elle me caresse l'épaule et me sourit encore.

Je vais bien et je pleure.

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

29 Comments

  • Reply Féliz 21 avril 2010 at 7 h 32 min

    Tu vois bien qu’ Alphonse Karr peut avoir tort !!!
    Ta réalité ne te fait pas regretter l’incertitude,
    elle te libère.
    Mais il faut avoir le courage d’aller la chercher.

  • Reply BAbzy 21 avril 2010 at 9 h 05 min

    Que d’émotions _ tu as mis en mot ce que j’ai eu l’occasion de ressentir , quel soulagement …

  • Reply Littledaewoo 21 avril 2010 at 9 h 42 min

    Tu vas bien, et je pleure…

  • Reply Phileas 21 avril 2010 at 10 h 05 min

    Juste : ouf ! content.

  • Reply Macaron 21 avril 2010 at 10 h 35 min

    Champagne !

  • Reply cyril® 21 avril 2010 at 11 h 08 min

    … je ne savais pas. J’ai lu. j’ai compris. Je ne te connais pas et étrangement je suis heureux pour toi.

  • Reply 4largo 21 avril 2010 at 11 h 34 min

    C’est le début d’un nouveau cycle ? positif le cycle !
    En tout cas ça c’est fait et c’est une bonne chose.
    Rien à voir avec ce sujet mais j’ai lu plusieurs fois et à plusieurs endroits différents le même style réflexion de ta part. Des trucs du genre : “un instant ou une seconde oui, une vie non” ou alors un “j’y croyais, j’y crois plus”. Tu vois de quoi je parle ? Je ne sais que trop en penser… mais ça serait bien dommage.

  • Reply Alain 21 avril 2010 at 12 h 25 min

    et bien pleure çà fait du bien …….

  • Reply xav 21 avril 2010 at 12 h 39 min

  • Reply Virginie 21 avril 2010 at 15 h 49 min

    Je ne te connais qu’au travers ton blog, mais j’ai eu la gorge serrée en te lisant…
    Quand ça vas pas, on n’arrive pas à pleurer…
    Sincèrement heureuse pour toi !!!!!!

  • Reply anakin 21 avril 2010 at 18 h 04 min

    Hé bé !
    Heureusement que le titre disait l’essentiel…

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 32 min

    Et ben là, j’ai le trophée du courage !
    😉

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 32 min

    Oui…

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 32 min

    Et ben là, tu vois, maintenant, c’est moi qui pense à toi.

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 32 min

    Pareil.

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 33 min

    Jéroboam !

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 33 min

    … touchée…

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 33 min

    … explique encore…

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 34 min

    Fait.

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 34 min

    Pareil.

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 34 min

    Merci.

  • Reply Ladyblogue 21 avril 2010 at 20 h 34 min

    Ouais, pas de suspens avec ces conneries.

  • Reply louison 22 avril 2010 at 9 h 14 min

    Non pas de suspens, je suis bien d’accord. C’est du vécu aussi. Bonne journée alors?

  • Reply charles 22 avril 2010 at 10 h 53 min

    ouffff…. mais quel terrible moment de solitude… gloupsss

  • Reply Manue 22 avril 2010 at 14 h 02 min

    Depuis hier, un peu comme 4largo tu m’as tellement inquiétée que je n’ai même pas eu le courage de venir jusqu’ici lire … et maintenant je suis soulagée d’être passée … Bisous

  • Reply Ladyblogue 22 avril 2010 at 21 h 11 min

    Bonne journée, heu… non, mais super soirée !!
    Et depuis, res-pi-ra-tion…

  • Reply Ladyblogue 22 avril 2010 at 21 h 11 min

    Carrément.

  • Reply Ladyblogue 22 avril 2010 at 21 h 12 min

    Commentaire très touchant.
    Merci Manue.

  • Reply greg 22 avril 2010 at 23 h 25 min

    Ah ben là je me sens tout con, j’ai complètement raté ce passage…je ne savais pas mais suis rassuré de savoir que tout va bien 🙂
    des biz (plein)

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.