En passant

Il suffit de regarder

12 mars 2010

Melle_chambon
Inutile de parler. Inutile de dire ou d'expliquer. De vouloir étudier. De vouloir mettre des mots sur des pensées. Il suffit de regarder. D'écouter leurs silences pour comprendre. Pour comprendre que parfois tout nous échappe, pour comprendre que parfois nous perdons le contrôle, pour comprendre que parfois nous ne pouvons faire autrement que ce que nous devons faire.

Si vous ne l'avez pas vu, un film à regarder et à écouter.
Mademoiselle Chambon.

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply stephanie 12 mars 2010 at 9 h 33 min

    pour l’avoir vu et vécu, je sais de quoi tu parles…… mais que de souffrances !

  • Reply Duel 12 mars 2010 at 9 h 42 min

    Ouch un coup de poing dans le ventre ce film.

  • Reply Alain 12 mars 2010 at 10 h 12 min

    je pense que ce genre d’attitude relève du psychologique…je ne veux pas dire que ces gens sont des malades mais que leur silence cache quelque chose qui n’est pas assumé au fond d’eux.
    certes il y a des taiseux chroniques mais quand même !!
    Cela dit le film est bien et les silences parlent . C’est tout de même une histoire banale (un mec qui voit une femme etc….)la seule originalité c’est que les émotions ne sont pas attachées à des mots ….

  • Reply stephanie 12 mars 2010 at 11 h 36 min

    après avoir parlé de cela, de l’amour, toi Ladyblogue qui parle si bien (ton blog est superbe et complètement à part des autres), aurais tu un p’tit truc à dire sur les femmes de mon âge… qui approche la quarantaine et qui se sente bouleversée…. en mal d’enfant… un p’tit dernier pour mes 40 ans….

  • Reply Ladyblogue 12 mars 2010 at 13 h 32 min

    Souffrances de rester ou d’être partie ?

  • Reply Ladyblogue 12 mars 2010 at 13 h 32 min

    oui.

  • Reply Ladyblogue 12 mars 2010 at 13 h 34 min

    Ils ne sont pas malades, nan. ou alors malades d’amour. Leurs silences cachent leurs pudeurs, leurs défaillances, leurs faiblesses, leurs questionnements, leurs remises en cause…
    Tu as tout dit dans ta dernière phrase : « les émotions ne sont pas attachées à des mots ».
    C’est ce qui m’a happé.

  • Reply Ladyblogue 12 mars 2010 at 13 h 37 min

    Merci pour tes mots.
    Vraiment.
    Si j’ai un petit truc à dire sur ce sujet, j’en parlerais plus sur alter ego.
    On verra. (Ou pas.)
    Je t’embrasse.

  • Reply lolabebop 14 mars 2010 at 17 h 54 min

    Un bijou ce film. Tout en pudeur et en silences.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.