En passant Entre soi

Je veux une biloute et une (bonne) paire de couilles

5 octobre 2009
Couille_biloute

Pour ceux qui n'ont pas suivi, la semaine dernière, Zette m'a affublé d'une bonne paire de couilles dans un de ses commentaires (lire le blog-it express juste sur votre droite). Enfin d'une "paire de couilles" tout court, mais comme à mon sens, "paire de couille" ne va pas sans le mot "bonne", je ne dissocie les termes.
De plus, ce n'est pas à moi en tant que personne que Zette a distribué une (bonne) paire de couilles, mais à mon blog, qui ceci dit, est à peu près la même chose. Car plus le temps passe, plus les jours défilent sur ce haut lieu insignifiant du web 2.0, plus Ladyblogue et moi ne faisons qu'un. Mais est-ce que cela n'a pas toujours été ainsi ?

Bref, me voilà avec une (bonne) paire de couilles, et putain, ca fait du bien ! Car évidemment (quoi ? ce n'est pas une évidence ?), en tant que femme, autant vous dire que d'avoir une (bonne) paire de couilles fait partie de mes fantasmes les plus sages fous. Effectivement, qui dit "(bonne) paire de couilles", dit "biloute" et forcément, ça me laisse rêveuse.

Quelle femme n'aimerait pas savoir, au moins une fois dans sa vie, ce que ça fait d'avoir un membre turgescent (ou non) (mais turgescent, c'est mieux…) entre les jambes ?
Quelle femme n'aimerait pas savoir ce que ça fait d'éjaculer après s'être bien amusé avec ladite chose ?
Quelle femme n'aimerait pas savoir quelles sensations l'homme ressent lorsqu'il se fait manger tout cru ou empaler tout cuit ?

Putain (bis) ! Une véritable frustration d'admettre, Ô misère innommable !, que jamais, Ô grand jamais, je ne pourrais avoir le sublime honneur, le paradisiaque privilège, l'intactible faveur de connaître ce que c'est d'avoir une biloute et une (bonne) paire de couilles. (Sans l'aide d'un bistouri ou autres instruments de torture j'entends.)

(In)juste ciel !

Calamité.

Bassesse divine.

Et pour une fois, il n'a pas fait d'quartier l'bon(?)-homme ! C'est pour tous la même chose : les femmes comme les hommes. Car eux non plus ne sauront jamais. JAMAIS. Mais cette prosaïque satisfaction égalitaire (oui… je sais…) ne compense rien du tout.

Mon fantasme reste inaltéré et complet.
Et n'allez pas me dire pour me remonter la le morale que ca tombe bien, que les fantasmes doivent rester fantasmes, surtout ne pas être réalisés. Mon cul sur la commode !

Je veux des couilles et une biloute, je veux une biloute et des couilles, un point c'est tout !

Ohh, pas pour toute ma vie, nan, nan, nan… disons… rien qu'une petite semaine… une petite semainette… allez !… juste le temps de faire, d'essayer, d'expérimenter assez de choses pour me faire une p'tite idée.
Après, je les rends, promis !

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply Zette 6 octobre 2009 at 0 h 03 min

    Je pense qu’une bonne paire de couilles (oui, t’as raison avec bonne, c’est mieux) suffit amplement à assouvir le fantasme.
    La biloute, je me demande, après tout, si c’est pas le commencement de pas mal d’emmerdes.
    Alors que la paire de couilles, ça passe partout.
    On dit d’une femme qu’elle est couillue, mais jamais qu’elle est biloutue or else.

  • Reply Phileas 6 octobre 2009 at 9 h 50 min

    ouh la, ça va parler bière et football et sentir l’aisselle négligée ici ? :-))

  • Reply CManu 6 octobre 2009 at 12 h 55 min

    Si on se contentait de bouger les lignes… (et là y a du boulot et quelques gueulantes à pousser). Car pour ma part, je pense qu’une paire de couilles gâcherait un peu ta personne.

  • Reply cyril® 6 octobre 2009 at 13 h 44 min

    C’est chiant pour faire du vélo… mais si tu fais pas de vélo alors pourquoi pas 😉

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 13 h 53 min

    Même si la biloute emmène des emmerdes… j’veux bien essayer une semaine..

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 13 h 53 min

    Mais ca va pas bien chez toi ou quoi ???

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 13 h 54 min

    Bouger les lignes ?

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 13 h 55 min

    Ah ?! moi je pensais que c’était plutôt agréable justement le vélo…
    Ballotements et toussa…

  • Reply Petite Fée 6 octobre 2009 at 14 h 25 min

    Ouai ça doit bandant d’être affublé de ces engins !!

  • Reply CManu 6 octobre 2009 at 14 h 55 min

    Changer les mentalités, dépoussiérer les modes de pensée, une révolution de velours (avec de gros coup de gueule), mais insidieuse et efficace… Les frontières qui reculent, les préjugés qui tombent.

  • Reply Macaron 6 octobre 2009 at 20 h 28 min

    Je me demande si ça t’irait très bien !

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 21 h 03 min

    CA-RRE-MENT !

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 21 h 04 min

    “Une révolution de velours avec de gros coups de gueule”.
    J’aime !

  • Reply Ladyblogue 6 octobre 2009 at 21 h 04 min

    Heu… pour une semaine !!! OUI !!!

  • Reply Littledaewoo 6 octobre 2009 at 21 h 52 min

    Aaaah toi aussi tu veux pouvoir faire pipi debout, et te gratter les couilles devant Telefoot?!
    Moi j’ai longtemps trouvé ça moche et ridicule ce truc qui pendouillait entre les jambes…jusqu’a ce que j’en trouve une ou deux très jolies… et que je me demande ce que ça fait d’avoir une bite… ce qu’on ressent vraiment quand elle se tend, quand on l’effleure, quand…
    Oups c’était pas le propos en fait…
    Moi j’trouve que tu en manques pas! qu’y a beaucoup + de femmes qui en ont que d’hommes dans certaines circonstances…

  • Reply Mry 6 octobre 2009 at 23 h 58 min

    Ah l’expérience de la pénétration !… L’un des tous premiers fantasmes féminins.

  • Reply greg 7 octobre 2009 at 21 h 43 min

    C’est vrai que c’est marrant ce fantasme de femme, je ne crois pas que l’homme ait le fantasme inverse, enfin pour moi c’est très clair…peut être être une femme pour se faire draguer un peu, ca doit etre agréable (enfin un peu parce qu’après ca doit être lourd :p)

  • Reply Nina 11 octobre 2009 at 11 h 45 min

    ok, essayer c’est mieux, mais quand même, nous les femmes, on a plus de plaisir, et ça se vérifie par la métaphore de l’oreille et de l’auriculaire. Mais oui, quand tu te grattes l’oreille avec ton auriculaire, qui a le plus de plaisir ? Ton oreille ou ton petit doigt ? Ton oreille, c’est indéniable, hé bien voilà.
    Je décline toute responsabilité en cas de pensées salaces les prochaines fois que tu te grattes les oreilles.
    De toute façon, se gratter les oreilles avec son auriculaire, c’est dégoutant.

  • Reply sam 31 octobre 2012 at 14 h 20 min

    bonjour quel dimention tu recherche moi 18 et gros diametre

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.