En passant

Tribulations d’une caissière

6 septembre 2009

Tribulations_caissiere

Allez, un autre de bouclé : "Tribulations d'une caissière" de d'Anna Sam.

L'histoire
Anna, vingt-huit ans, diplôme de lettres en poche, devient caissière
faute d’emploi dans sa filière. Pendant 8 ans, elle va subir l’humeur
des clients, les riches, les pauvres, les complexés, les frimeurs, les
petits malins, les voleurs et les autres. Ceux qui lui disent bonjour
ou la draguent (rares), ceux qui la confondent avec une plante verte,
la méprisent, l’insultent (fréquence haute)…

Mon avis
Un livre qui se lit extrêmement vite. L'écriture vaut ce qu'elle vaut, mais même si on n'est pas là pour ça., on aurait aimé un peu plus de "travail". On lit (un peu trop) à la chaîne les anecdotes de cette ex-caissière. Evidemment, y'a des choses qui nous font sourire (un  peu… trop peu), bien sûr on se reconnait dans quelques-uns de ses personnages-clients. Dommage de ne pas être plus étonné. Je suis restée déçue de l'approche, du style, du ton. Hâte de fermer le livre et d'ouvrir le suivant.

Ma note
11/20.

Extraits
Là, y'a pas.

Quand même, faut pas déconner !
Anna Sam fait une liste de typologie de clients. Certes. Tout ce qu'elle dit existe. Certes. Mais bon sang, moi, demain, j'écris le pendant, demain, j'écris "Tribulations d'une cliente". Trop facile de lister toutes les catégories de caissières. Celles qui font la gueule, celles qui puent de la gueule, celles qui ont les cheveux gras et les "mains-moignons," celles qui vous annoncent 19,99 euros incompréhensible car enroulé d'un malabar, celles qui passent vos articles en racontant à sa collègue d'à-côté ses vacances (Royan, c'était super !), sa soirée (René avait un peu trop bu), son boulot (putain, c'est moi qui fait Noël), son mec (hier soir, il a carrément assuré), celles qui jalousent votre statut de cliente, celles qui soufflent à chaque article scanné, celles qui vous font la tronche quand vous ne "rangez" pas super bien vos articles sur le tapis, celles qui vous prennent pour une connasse car oui vous êtes cliente et de surcroît hyper pressée et que vous avez osé le lui faire remarquer à elle, la pauvre caissière qui papotait depuis 8 bonnes minutes avec une connaissance, celles qui vous prennent pour une connasse même si vous ne dites rien, celles qui tentent le copinage et ne comprennent pas qu'il vous faut un peu plus de 5 minutes pour donner votre amitié, celles qui vous font payer d'être là et pas à votre place…

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply loreal 6 septembre 2009 at 10 h 33 min

    D’accord, sur toute la ligne !
    Le style est pauvre, si ce n’est inexistant, les anecdotes caricaturales et d’une qualité inégale, bref, en ce qui me concerne un livre à laisser dans les toilettes, mais guère plus.
    La promotion était alléchante, mais j’étais bien contente de l’avoir acheté 2 euro dans un vide-grenier car j’aurais regretté d’y avoir mis le prix fort.
    Et comme toi, j’aurais aussi beaucoup à raconter sur les caissières…

  • Reply Nina 6 septembre 2009 at 10 h 46 min

    Hé ouais, mais la différence est toute là : entre ceux qui pensent à le faire, et ceux qui le font …
    Alors … c’est pour quand ce bouquin ? 😀

  • Reply Ladyblogue 6 septembre 2009 at 11 h 25 min

    D’accord avec toi !

  • Reply Ladyblogue 6 septembre 2009 at 11 h 25 min

    Et si… et si…

  • Reply Phileas 6 septembre 2009 at 13 h 37 min

    j’ai pas lu le livre mais oui il y a uà faire avec les typologies de caissières.
    Sans oublier celle qui scan à la vitesse d’un escargot sous transxene et celle qui bloque sur une annulation ou qui ne retient aucun prix et les demande à ses copines 🙂

  • Reply Zette 7 septembre 2009 at 2 h 09 min

    Bon…
    Et si, et si, je l’ai fait.
    Sur le même thème.
    Je n’ai jamais lu le sien et je pense qu’elle n’a jamais lu le mien.
    Mais effectivement, ça serait super intéressant qu’on puisse lise, même si on en est plus ni elle ni moi, comment les clients nous voyaient 🙂
    Lady? 😉

  • Reply Littledaewoo 7 septembre 2009 at 9 h 04 min

    Moi j’aurai aussi pu l’écrire… et peut etre mieux qu’elle en fait.. hihihi
    et surtout surtout j’aurai pu raconter mes collègues, parce qu’effectivement comme tu le dis c’est épique! (mais y en a des chouettes aussi tu sais? 😉 )

  • Reply Ladyblogue 8 septembre 2009 at 21 h 22 min

    Je suis certaine que tu l’aurais mieux écrit !!

  • Reply Ladyblogue 8 septembre 2009 at 21 h 23 min

    Oui oui !!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.