Cité En passant

Envoyer bouler un boulet, telle est la question

4 avril 2009

Client_chiant

Qu'on soit avocat, caissière de supermarché, pharmacien, agent immobilier, serveur dans un restau, boucher, assureur, vendeuse dans le prêt-à-porter ou directrice de clientèle en agence de com', on a tous des clients chiants.
Dans les clients chiants, y'a ceux qui sont un peu chiants, y'a ceux qui sont moyen chiants et ça ceux qui sont CHIANTS A NOUS PÉTER LES COUILLES !

Et quand un client est chiant 3e catégorie, doit-on l'envoyer bouler (pour un casseur de couilles, c'est bien trouvé non ?) ?

Car bien sûr, même si on en a tous un jour eu grave envie*, on s'est tous retenus ! Car des clients ben c'est des sous… et des sous, ben c'est toujours bien, même venant de clients chiants.
Mais c'est vrai que parfois, y'a des limites. Parfois, on aurait bien raison de les envoyer bouler ces boulets !

Alors question du WE : quelle est pour vous la limite à ne pas dépasser ? Peut-on, doit-on, envoyer chier un client chiant au risque de perdre un budget, un marché, un client tout simplement ? Et d'ailleurs, un client chiant, c'est quoi pour vous, dans votre partie ?

* Mais comment qu'j'parle moi aujourd'hui !????!! Ca doit être ma reco de 50 pages qui a bouffé mes neurones…

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

15 Comments

  • Reply angelita 4 avril 2009 at 7 h 40 min

    Si tu envoies bouler un client chiant , tu peux aussi perdre ton boulot.
    J’ai eu affaire à ce genre de clients. Autant dans la vie de tous les jours, je pars au quart de tour et je suis colérique, autant là, je suis extrêmement polie, il se rend compte par la force des choses qu’il est allé trop loin. Donc, il ne peut rien dire.

  • Reply Nina Sotte Fille 4 avril 2009 at 11 h 18 min

    Ha ben si on peut les envoyer bouler! Surtout s’ils manquent de respect, qu’ils sont mal élevés, qu’ils rabaissent les gens, qu’ils se la pètent, que de toute façon, ils sont jamais contents … s’ils pompent plus d’énergie qu’ils donnent de sous BASTA!
    Tu peux aussi essayer de prendre du recul en te disant “hinhin, c’est ça, fait ton malin, en attendant de passer à la caisse” :-p

  • Reply sparkle 4 avril 2009 at 14 h 31 min

    Je suis à mon compte et les “clients” (des patients) chiants, il y en a! Ma limite : les insultes, les propos racistes et là j’envoie bouler sans ménagement…

  • Reply CManu 4 avril 2009 at 15 h 22 min

    Difficile de répondre, je suis picousé au culte du client roi depuis tout petit dans The Firm. Ma limite reste tout de même les insultes. Par contre j’aime me faire un petit plaisir : “satisfaire” le client puis de lui donner ma version des faits, ça sert à rien, mais ça soulage…

  • Reply pam 4 avril 2009 at 19 h 40 min

    Je ne supporte pas la mauvaise foi, encore moins de la part de personnes qui ne font pas partis de ma vie. La dernière fois que Monsieur-le-client-record-man-de-la mauvaise-foi-qui-tue a essayé je lui ai dit en lui raccrochant au nez : “Vous me rappelerez quand vous serez calmé !”. Et le pire c’est qu’il a rappelé 1/4h plus tard pour s’excuser! Non mais !

  • Reply LADY REPOND ! 4 avril 2009 at 20 h 50 min

    Faut que tu me dises qui c’était !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Reply www.google.com/accounts/o8/id?id=AItOawnRMFTMcNVDIonWmjsWBKA2mAICBpobBMU 5 avril 2009 at 7 h 27 min

    Ben je ne suis jamais en contact avec les clients chiants: je me suis trouvé la bonne planque, en fait dans mon poste le plus chiant c’est notre dépendance à l’informatique de la maison mère. Ils font parfois du grand n’importe quoi sans même nous prévenir à l’avance et nous on est juste dans la merde en attendant. Mais comme c’est eux les patrons, on subit pis c’est tout.

  • Reply cleanettte.vox.com 5 avril 2009 at 7 h 31 min

    pas trop au point le module d’identification.
    ci-dessus j’ai tenté avec mon compte google mais le résultat est pas terrible.

  • Reply missplaymobil 5 avril 2009 at 12 h 49 min

    Dans mon domaine, une patiente qui appelle à 22h sur mon portable pour prendre un RDV de rééducation!!!…

  • Reply Chriz 5 avril 2009 at 14 h 03 min


    Le taux du bénéfice financier détermine le taux de patience que l’on peut avoir avec un client casse-bonbons.(c’est plus facile qd on est à son compte)
    Sinon, dans un environnement professionnel pollué par trop de cons, il reste la solution “Lexomil”…

  • Reply Phileas 6 avril 2009 at 9 h 56 min

    un client chiant c’est souvent un client chronophage, donc faut voir la rentabilité du truc et faire valider la chose par qui de droit…
    mais c’est tellement jouissif quand tu peux le faire :-))

  • Reply madece 6 avril 2009 at 14 h 30 min

    hello lady,!
    sympa ,ton ptit blog, tres mignon, c pour cela ,que je met un ptit post, oui des clients chiants ,mon zhom connait un rayon!
    genre ,le client qui se pointe a 6h55, un samedi soir, au magasin, soit 5 minutes avant la fermeture ,qui n’a pas trop d’idées pour le style de sa cuisine,mais qui est bien décidé a signer ce soir, car c promo en ce moment!qui a donc décidé de faire “suer” son monde, a poser un tas de questions, a faire sortir toutes les games de coloris ect… a faire dessiner un plan,en n’etant pas d’accord entre mr et mmme,bref, le client chiant dans toute sa splendeur!
    mais toi, le vendeur ,tu dois rester zen, souriant, et comprehensif, car y a ptete :5000 euros à la clé,a la fin!…
    bises amicales et bonne continuation

  • Reply Indelocalisable 6 avril 2009 at 15 h 22 min

    Client chiant est un pléonasme

  • Reply Bertier 22 avril 2009 at 23 h 44 min

    tout est dit. client et chiant ça rime!

  • Reply rebelle 13 décembre 2009 at 11 h 57 min

    Marre de tous ces cas sociaux, trop d’assistés dans notre pays, et en plus, le pire, c’est quand y en a qui se la pete, envoyez chier tout ça !!!

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.