En passant Entre soi

Lever le voile… ou pas

2 décembre 2008
Lever_voile

J'ai pas mal parlé – enfin, cela m'est arrivé à plusieurs reprises – de mon boulot dans ma boite actuelle. Evidemment, vu les circonstances, vu les méthodes et l'esprit de travail, je n'en ai pas dit toujours du bien. Même jamais. Au contraire.

Maintenant que je sais que je vais me casser, j'ai envie de tourner la page. De la tourner vraiment.
Et je me demande si tu existes encore si les quelque billets où j'ai pu aborder mon travail à l'agence vont rester sur ce blog. Je me demande si je ne vais pas tous les effacer.
Déjà, comme dit au-dessus, ce serait une façon de gommer le "mauvais" et puis, ne nous cachons pas, je pense que je me sentirais plus libre.

Certains blogueurs tiennent à leur anonymat. Moi au début oui, maintenant, je ne sais pas trop. A quoi ça sert en fin de compte de rester caché derrière sa machine.
Enfin j'en sais rien…

C'est pas très clair tout ça. Ni ici, ni dans ma tête.

Les fois où j'ai failli parler de mon blog à des amis, en public, j'ai été immédiatement stoppée surtout pour des raisons professionnelles. Et si ça remontait aux oreilles d'un de mes collègues, de mon boss… C'est une grande agence… Y'a plein d'yeux, plein de têtes.
Et si ils tombaient sur mon blog, serais-je "condamnable" ? Si oui : maintenant que je ne vais plus faire partie de la boite, le serais-je encore en laissant ces billets ?

C'est le seul vrai truc qui m'empêche de me montrer vraiment. Enfin, je crois. Pas sûre…

D'un autre côté, ca servirait à quoi d'en dire plus sur mon identité ? J'sais pas.

Est-ce les lecteurs se sentent plus proches d'un blogueur au visage et au nom dévoilés ? Ou au contraire, l'anonymat n'engendre-t-il pas fantasmes et idéaux ?

Bref, ça s'emmêle un peu.

J'en sais rien. Pour le moment.

Ca débloquera peut-être. Ou pas.

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

21 Comments

  • Reply arno 2 décembre 2008 at 9 h 08 min

    Bon, pour résumer : De ton côté, si tu nous dis qui tu es, tu risques de te censurer. Alors que si tu conserves ton anonymat, tu restes honnête. Du côté des lecteurs (enfin, de mon côté, et les autres pourront soit confirmer soit infirmer), savoir que tu t’appelles Françoise, Gouinette ou Natacha, on s’en fout un peu. On veut du vrai, du sincère. On cherche pas à documenter les RG 😉

  • Reply Xav Z 2 décembre 2008 at 9 h 22 min

    au début, je bloguais « anonyme ». A force de rencontres, de soirées, les uns et les autres nous sommes dévoilés, mais entre blogueurs, ce qui finalement n’a pas changé grand chose.
    En revanche, j’ai bossé dans une agence dont j’avais rencontré le patron via nos blogs respectifs. Tous ces collaborateurs connaissaient l’existence de son blog et des quelques blogs de collègues.
    Par la force des choses, je me suis imposé une forme de censure. Non pas que le blog me servait à balancer sur mon boulot ou mes collègues, mais il m’arrivait de m’énerver et de râler sur une situation particulière.
    Ce dont je ne suis pas certain que mes petits camarades de l’époque auraient apprécié.
    Aujourd’hui, dans ma boite, je ne fais pas de mystère de l’existence de mon blog, d’autant qu’il est visible depuis mes profils Facebook, Viadeo… mais du coup je m’abstiens de parler boulot sur le blog.

  • Reply Phileas 2 décembre 2008 at 10 h 23 min

    tout comme Xav, si je parle de communication, je ne parle pas de mon boulot, vu que je ne fais pas non plus mystère de mon blog dans mon entourage pro. Alors il y a surement censure, mais en meme temps, je n’ai pas l’envie d’utiliser cette plateforme pour me plaindre (éventuellement) de ma boite.
    Quant à l’identité, n’oublie pas que tu es une fille et que c’est internet (malheureusement…).
    Et ceux qui te sont proches la connaissent
    (ah ben zut !! pas moi :-)))

  • Reply macaron 2 décembre 2008 at 10 h 37 min

    C’est effectivement une question qui mérite d’ètre posée. Je ne peux plus me la poser maintenant puisque j’affiche clairement ma fiole. Mais il est certain que ça conduit automatiquement à une forme d’autocensure, surtout quand des proches font partie des lecteurs et qu’on est plutôt anticonventionnel. La solution est peut-ètre d’avoir un deuxième blog anonyme. J’y pense sérieusement.
    En tous cas, si tu décides de montrer ton joli minois, une chose est sure ça va faire monter ton lectorat masculin.

  • Reply Flo 2 décembre 2008 at 11 h 47 min

    Bonne question soulevée par ton post.
    Pour résoudre ce problème chez moi, je me suis demandé ce que j’aimais chez les autres blogueurs.
    Alors oui, lorsqu’ils sont sincères dans un billet, cela me touche.
    Lorsqu’ils publient des photos d’eux mêmes et de leur univers, j’aime bien.
    Donc je le fais également.
    J’avoue admirer leur « lâcher prise » … cela demande du temps d’arriver à se montrer
    et peut-être as tu envie de plus de transparence aujourd’hui et tu es sans doute prête pour cela …
    Je trouverais cela normal que tu effaces tous les billets qui te gênent… tu es beaucoup moins dans l’affectif par rapport à ton ancien job, ces billets « défouloirs » n’ont peut-être plus lieu d’être et si tu te sens mal à l’aise par rapport à eux, et bien tu les supprimes …
    J’ai envie de te dire « écoute tes tripes (ou ton coeur) » la réponse viendra toute seule …
    D’ailleurs, lorsque tu écris « je pense que je me sentirais plus libre » là tu es connectée avec tes émotions (sentir) donc tu es dans TA vérité.
    Si tu avais écrit « je trouve que … » là c’est ton intellect qui aurait parlé.
    (De même que lorsque l’on dit « il faut que » (intellect), c’est très différent que lorsque l’on dit « j’ai envie de … »(émotion donc véritable positionnement))
    C’est drôle que tu écrives ce billet aujourd’hui car je me disais hier, alors que tu m’as gentiment souhaité ma fête que je ne savais même pas ton prénom… impossible pour moi de te retourner ce geste adorable …
    Maintenant, l’autre question de fond c’est « dois je écrire des billets polémiques ou sous la colère etc … », des trucs que je risque d’avoir envie d’effacer un jour ou qui pourraient m’attirer des ennuis.
    J’avoue que mon positionnement est le suivant: c’est l’histoire des 3 tamis de Socrate:
    Est ce que ce que j’écris est vrai, gentil et utile ? si ce n’est pas le cas, je ne mets pas …
    Je suis en train de t’écrire un vrai discours venant du pays des bisounours ou de candy, certes,
    mais j’avoue que cela me touche que tu arrives à ce stade ‘d’ouverture » que j’ai vécu moi aussi.
    Tu poses tes valeurs, puis tu t’ouvres sans avoir « peur » du retour de tes lecteurs ou d’un boss. Cela demande un cheminement qui n’est pas si facile que cela …
    Poser ses valeurs, cela pourrait très bien consister à décrire ce qui ne te convient pas dans ton job et qui fait que tu es démotivée …pourquoi ne pas l’écrire avec les bons mots bien sûr,mais ça, tu sais faire…
    Tu peux donner le même message en généralisant à ce qui se passe dans les agences . cela pourrait être utile à d’autres (qui se sentiraient moins seuls 😉 )…
    Et si tu veux rester sous un voile, pourquoi pas ?
    Le contenu de ton blog est suffisamment riche pour que cela ne soit pas un problème 🙂
    Merci pour cette question qui m’a permis d’avancer également …

  • Reply Ladyblogue 2 décembre 2008 at 11 h 55 min

    Arno > Merci pour le « Gouinette » ! je ris encore !…….. MDR !!!!!
    Xavier > Ben oui.. mais c’est la « forme de censure » qui me gêne. Pourquoi bloguer, pourquoi écrire si on se censure….
    Macaron > Pareil que Xav… L’autocensure… non… je veux pouvoir dire tout ce que je ressens…
    Flo > Et ben.. Ca c’est de la réponse !!!!
    J’ai été toujours très sincère sur mon blog. je ne vois pas pourquoi je ne le serais pas. A quoi servira le blog sinon ?
    Pour l’histoire des 3 tamis, je ne ressens pas la même chose. Même si ce que j’écris est inuile, est pas gentil (je préfère le « pas gentil » au « méchant », je l’écris quand même. On n’a pas toujours des envies, des émotions très « chrétiennes » ! Ensuite, pour le « vrai », j’écris ce qui me semble « vrai », ce qui ne signifie pas que j’écris des choses « vraies ».
    Bises

  • Reply Xav Z 2 décembre 2008 at 13 h 56 min

    on est d’accord, mais c’est la force des choses qui m’a fait me découvrir. un blogueur/recruteur qui me connait via mon blog me demande de rejoindre ses équipes… et voilà, fin de l’anonymat et début de l’autocensure.
    mais bon, d’après ce que je lis sur ton blog, tu restes « soft » donc ne fait pas appel à l’auto-censure, alors que tu es anonyme.
    certes, si je voulais me mettre à poil sur mon blog, j’y réfléchirai à 2 fois avant que cela ne fasse le tour dans ma boite. Pas très crédible…
    Ensuite, ça suppose, si tu veux tacler en toute discrétion, de jouer de la métaphore. C’est un bon exercice et surtout, comme cela demande réflexion, ça te permet de prendre du recul et d’évaluer l’intérêt du « tâcle ». Tu perds un peu en spontanéité.
    En revanche, effacer du contenu, c’est regretté de l’avoir publier. le blog est un instantané de ta vie à un point donné.
    Chez moi, j’ai écrit des choses très intimes à l’époque de l’anonymat que je n’aurai peut-être pas mis en ligne si j’avais été identifié. En revanche, ce n’est pas parce qu’on sait que j’ai un blog, et on connait l’URL que j’effacerai ce contenu précis.
    m’enfin, c’est mon point de vue

  • Reply LADY RÉPOND ! 2 décembre 2008 at 14 h 17 min

    Xavz > Tout d’accord avec toi sur le point : « j’assume ce que j’ai écrit ».
    Mais, même si je l’assume très bien, dans le cas où je devienne moins « anonyme » quant à mon blog et que mes futurs-ex-employeurs apprennent son existence, pourront-ils intenter quoi que ce soit ?
    (bizarre cette phrase, non ?)

  • Reply Xav Z 2 décembre 2008 at 14 h 27 min

    sauf erreur, et de mémoire, tu as pesté mais pas diffamé. Me trompe-je ? (<- je l'écris, me ne pourrai pas le prononcer le "me trompe-je") Maintenant, des tordus, y en a... mais je ne sais pas si une action en justice aboutirait. je ne suis pas compétent en la matière

  • Reply LADY RÉPOND ! 2 décembre 2008 at 14 h 55 min

    Xavz > Pesté oui c’est sûr. Diffamé… Hmmm, j’sais pas… un peu, non ?
    Définition de diffamer : Calomnier, chercher à porter atteinte à la réputation de quelqu’un.
    Dire d’une boite qu’elle est nulle pour telles et telles raisons, qu’elle bosse mal pour telles et telles raisons, c’est pas de la diffamation ?
    P.S. : une p’tite info pour toi colonne de droite
    P.S. : moi aussi, j’ai du mal à dire « me trompe-je » !

  • Reply Xav Z 2 décembre 2008 at 15 h 33 min

    c’est peut-être tout simplement être factuel… 🙂

  • Reply Ladyblogue Ladyblogue 2 décembre 2008 at 15 h 54 min

    Xavz > Yes ! J’adore !!!!! ;-)))

  • Reply Delph 2 décembre 2008 at 15 h 57 min

    C’est difficile de trouver un juste milieu! Moi non seulement mes amis et ma famille connaissent mon blog mais il figure également sur mon CV! J,ai eu des retours positifs mais c’est sûr qu’il faut faire un peu plus attention. Le plus gênant, c’est par rapport à mon chéri, je ne peux pas dire tout ce que je veux sur lui car il le lit! 🙂

  • Reply Christophe 2 décembre 2008 at 16 h 01 min

    Ma très courte expérience des blogs me laisse penser qu’assez souvent, on trouve des gens qui bloguent sous couvert d’anonymat principalement sur des sujets relatifs à leur vie privée (vie courante, coups de gueule, journaux ou sujets intimes, boite…), et d’autres qui bloguent sous leur vrai nom sur des sujets sans implication personnelle (technologie, actualité, passion, info/news…). Chose amusante, pendant longtemps, les premiers ont souvent été des femmes, et les seconds plutôt des hommes. Aujourd’hui, ca commence à changer !
    On a du mal à imaginer une blogueuse abordant des sujets personnels ou piquant des coups de gueule en toute liberté sous son vrai nom. Cela dit, comme tout bon scénariste le dirait, pour que les histoires touchent, il faut que l’on s’attache à l’héroïne, il faut donc d’abord la connaître ; et en l’occurrence, l’héroïne, c’est l’auteur ! Selon moi, dans ce cas, sans donner son nom, il faut donner suffisamment d’infos aux lecteurs pour lui permettre de se faire un portrait assez précis de l’auteur.
    Pour les blogs plus « journalistiques » ou impliquant une prise de position, il ne s’agit pas selon moi « d’auto-censure » : je trouve que bloguer sous son vrai nom implique un certain sens de la responsabilité. Parfois, on aimerait juste savoir à quel titre l’auteur publie (est-ce un professionnel du sujet abordé, un simple passionné,…).
    Evidemment, le sujet se complique pour Ladyblogue… On parle ici de l’aristocratie des blogueuses, celles qui mélangent tous les sujets, manient l’information ou la prise de position, les grands tous et les petits riens… Et en plus, en matière d’anonymat, Madame veut changer en cours de route ? 😉
    Franchement, du moment que le nom de votre précédent employeur n’est jamais expressement cité, je ne pense pas qu’il y ait de risques. A mon avis, la vraie question avant de renoncer à votre anonymat serait plutôt : anticipez-vous déjà des coups de gueule sur… le futur employeur ? 😉
    Christophe
    (je précise que dans mon cas, je blogue sous mon vrai nom – j’aurais choisi un pseudo autrement plus original sinon 😉 – mais que je ne donne aucune information à caractère privé (ni vie privée, ni métier).

  • Reply Cécile 2 décembre 2008 at 16 h 21 min

    il semblerait que tu ais ta/tes réponses à cette question qu’on fini tous par se poser un jour. Se découvrir fait partie du processus un jour, à force de rencontres on perd son anonymat , ça perturbe l’écriture parfois, donne envie d’effacer ( voir de « déménager » pour mon cas) et avec le temps … on assume !
    Fait comme tu le sens, pèse le pour et le contre ( mais toujours pense à te protéger SANS te censurer)

  • Reply Dom 2 décembre 2008 at 19 h 01 min

    L’anonymat nous l’avons perdu petit à petit, plus pour Manou d’ailleurs que pour moi.
    Mais curieusement, si je suis assez à l’aise avec le fait de mettre des photos, je reste toujours très pudique sur les choses vraiment intimes.
    Sans doute aussi du fait que des proches me lisent.
    Et ne donne nom et identité qu’à des personnes de confiance.
    L’anonymat et la censure ne sont donc finalement pas liées.
    Le mieux est d’être à l’aise, donc il n’y pas je pense de réponse exacte, si tu te sens mieux et plus libre dans ton anonymat, garde le.

  • Reply MISTERSUPEROLIVE 2 décembre 2008 at 21 h 24 min

    Moi j’aime assez l’idée du mystère, de laisser les gens s’imaginer des choses.
    à plus

  • Reply Nina Sotte Fille 3 décembre 2008 at 10 h 45 min

    Je ne pense pas que garder l’anonymat ca crée des fantasmes ou je ne sais quoi … mais c’est mieux de ne pas tout a fait se dévoiler, comme ça on juge sur la qualité du billet et des avis de la personne et pas sur ses diplomes ou son milieu familial …

  • Reply Gaby 3 décembre 2008 at 21 h 01 min

    Personnellement, j’aime bien connaitre la tête du blogueur/blogueuse, l’identité par contre n’importe peu. Donc dans ton cas, c’est nikel car on connait ton visage grace à ton avatar.
    Après, le rendre « public » ou pas, c’est plus à toi de voir (d’ailleurs, c’est à toi de voir pour tout :D). Perso je suis entre les deux et c’est pas très pratique, car si tu le dis à 2-3 personnes après, t’es plus ou moins obligée de le dire à tous …

  • Reply R 5 décembre 2008 at 19 h 23 min

    regardez en l’aiR

  • Reply Titia 10 décembre 2008 at 10 h 41 min

    Je viens de chez Macaron… Poursuivre sur vaste ce sujet qu’est la censure…
    Je pense qu’avoir un blog, non divulgué aux yeux de tous permet de s’épanouir dans nos désirs et nos fantasmes.Il flatte par la meme notre égo, il faut le dire. Il nous rassure sur nos possiblités d’expressions diverses,que ce soit la photo ou les ecrits.S’exprimer sans censure permet de guerrir certains maux enfouis… mais c’est un long sujet! Ta page serait remplie si je continuais à parler!!
    Donc,voici quelques mots… Au revoir, au plaisir; Titia.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.