Cité En passant

Messieurs, le Cécos est à sec : donnez votre sperme

20 novembre 2008

Don_sperme

On parle beaucoup du don du sang, un peu du don de moelle osseuse, un peu aussi du don d'organe mais pratiquement jamais du don de sperme. Pourtant pour certains couples touchés par l'infertilité masculine, cela reste le seul espoir d'avoir un enfant.

Le gros problème est le nombre très très faible de donneurs : seulement 350 donneurs en 2007 en France pour plus de 2 800 couples en attente. Ces derniers sont alors confrontés à des délais très importants de l’ordre de un, voire deux ans.

Gratuit, anonyme et volontaire, le don de sperme est strictement
encadré par la loi de bioéthique de 2004. Le donneur doit non seulement
être en bonne santé et avoir moins de 45 ans pour être «retenu» mais
également avoir l'accord de sa compagne et être déjà père. Cette
dernière condition garantit que le donneur a pleinement conscience de
son geste.
Conscient de ce que cela représente car forcément cela peut faire peur. Car contrairement au don de sang, le don de sperme reste encore
tabou. Un tabou lié à la masturbation, aux réticences biologiques, au
sentiment inconscient de paternité…
Donner son sperme, c'est donner de soi, de sa génétique.

Bien sûr, c'est facile à dire pour moi… Etant une nénette, je n'ai pas de sperme à donner. Et oui, je l'avoue, je ne sais pas si j'aurais les couilles (ben quoi ? c'est le sujet, non ?) pour donner mon sperme si j'étais un mec.
On peut être contre : même si c'est anonyme, la trouille de se retrouver dans quelques années avec 10 gosses (1 donneur = 10 naissances environ) qui frappent à votre porte en disant, "papa, je suis ton fils/ta fille". Et quand on pense au(x) futur(s) enfant(s), on peut supposer – comme pour l'adoption – qu'ils voudront savoir qui est leur père biologique.
On peut être pour : acte d'amour, don de soi…

Quelque soit l'avis de chacun, le sujet est ici soulevé et c'est ce que je voulais.

La gestion des dons de sperme est régie en France par la confédération des CÉCOS (drôle de nom pour un centre de don de sperme, non ???????) : Centre d'Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Vous trouverez ici la liste des CECOS. Pour info, le CÉCOS rembourse les frais de déplacement.

Pour en savoir plus, je vous ai préparé un petit doc à téléchager (format PDF) qui vous expliquera le don du sperme en 10 questions.

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply arno 20 novembre 2008 at 8 h 33 min

    « Etant une nénette, je n’ai pas de sperme à donner ». Certes ! Mais chacun a son rôle et comme tu le précises au début de ton post : la compagne du monsieur doit être d’accord. En temps que « compagne », tu serais d’accord que ton compagnon fasse don de lui ? 😉
    PS: le nom de CECOS est effectivement très amusant. Et l’intérêt est qu’on s’en souvient plus facilement.

  • Reply LADY REPOND ! 20 novembre 2008 at 9 h 15 min

    Arno > Ben tu vois, c’est super con, mais je n’avais même pas penser à mon chéri… m’imaginer dans l’éventualité qu’il donne… Comme quoi, y’a un gros travail à faire.
    Et comme toujours, je vais répondre très franchement à ta question… comme ça, brut de pomme, je pense que je ne serais pas hyper chaude… Ensuite, je suis maman et je sais que c’est un bonheur dont je ne pourrais plus me passer.
    Sentiments flottants entre égoïsme, peur et amour.
    Je pense qu’il faut vraiment se renseigner, écouter les demandes des couples en attente et bien bien réfléchir…

  • Reply Xav 20 novembre 2008 at 9 h 27 min

    je ne suis pas à sec, ni contre une petite branlette… (oui c’est mal) mais c’est plutôt l’histoire de paternité avec des enfants que je ne connaîtrais jamais… remarques, 10 p’tis monstres par don, ça en fait de l’énergie à donner, et au pire des pensions…

  • Reply Phileas 20 novembre 2008 at 9 h 37 min

    hors des critères moraux, le côté contraintes (marié/père – avis de madame) ne favorise certainement pas le don
    et quid ensuite (bien qu’officiellement anonyme) de la paternité. C’est trivial mais imagine une ouverture de testament où débarquent les enfants paillettes ? ça n’est pas répondu dans ton petit document (si si je l’ai lu, je suis bien urbain….)

  • Reply macaron 20 novembre 2008 at 10 h 01 min

    Faudrait que je pense effectivement à ouvrir un compte dans cette banque, mais je suis tellement dépensier !

  • Reply CManu 20 novembre 2008 at 13 h 41 min

    Pour les filles, ça existe aussi ça s’appelle le don d’ovocytes.
    Pour ma part je mets tout sur le manque de temps, mais je sais que l’excuse ne tiens pas… Pour donner mon sang, ils se déplacent au boulot, c’est le seul moyen.
    Si une joli blonde à forte poitrine vient au bureau, je devrais trouver 5mn… 😉

  • Reply Ladyblogue 20 novembre 2008 at 15 h 21 min

    Xav > 10 monstres… déjà avec deux, j’ai l’impression que je pourrais avec la médaille du mérite… alors…
    Philéas > Pas réussi à trouver l’info (bon… pas non plus cherché pendant des heures), mais d’après ce que j’avais entendu (europe 1, la semaine dernière) tout est super cadré pour que justement la testament ne « paillette » pas.
    Macaron > Attention à la crise ! 😉
    CManu > Oui oui.. le don d’ovocytes….
    Et pourquoi toujours les blondes à forte poitrine ???? Pourquoi jamais les brunes aux nichons normaux ?? hein ???
    Pfff… Tous les mêmes hein !…

  • Reply CManu 20 novembre 2008 at 20 h 09 min

    Lady : la réponse est facile, parce que les petites brunes à poitrines normales on les épouse et on leur fait des enfants…

  • Reply LADY REPOND A CMANU (SON PSEUDO FRANGIN) 20 novembre 2008 at 21 h 35 min

    CManu Frangin > Et les blondes à forte poitrine servent à tromper les petites brunes à poitrines normales ???????

  • Reply Sorgina 21 novembre 2008 at 9 h 40 min

    Oui il faut en parler…mais le don d’ovocyte existe, et le manque est cruel pour les femmes qui attendent elles aussi au minimum deux années….je connais le problème pour avoir fait ce don il y a deux ans. A cette occasion j’ai beaucoup parlé avec ces femmes « en attente », et cela a renforcé mon désir de donner…d’accord c’est un peu contraignant, mais quand on est mère soi-même on ne peut rester indifférente à ce besoin d’avoir un enfant….je suis heureuse de l’avoir fait, et je n’ai pas eu d’effets secondaires « psychologiques », ce que je craignais le plus. Messieurs mesdames, pensez à donner!
    Bibis Basques
    Sorgina

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.