Cité En passant

Pardon met de Fontenay dans la tombe !

30 décembre 2007

Genevieve

Nouveau scandale autour de Valérie Bègue ! La marque de vêtement
locale Pardon, pour qui Valérie Bègue avait fait les photos qui ont créé le
scandale, vient de mettre en vente un tee-shirt sur lequel on peut voir une tombe avec le chapeau de Geneviève de Fontenay dessus ! Slogan du tee-shirt : « Chacun
sa croix ».

Pardon profite donc de tout le
ramdam médiatique qui a eu autour de Valérie Bègue et de l’institution des Miss
France pour augmenter sa notoriété. Stratégie marketing de très mauvais goût…

On peut même se demander si
les photos envoyées au magazine Entrevue ne venaient pas de la marque pour ce
faire un « joli » coup de pub…

Bibis Bouhh les vilains !

Dd848834a531cca7b03ee3a5334ef441_29

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply herbie 30 décembre 2007 at 15 h 28 min

    Pardon ! a démarré comme ça… Jouant sur la provoc’ (un scandale à base de pots de vins, de malversation à la Réunion à l’origine, me semble t’il). Depuis, ils gardent le même positionnement et sont habitués à “profiter du ramdam médiatique”. C’est leur marque de fabrique. Il fallait s’y attendre… Mais là c’est vraiment de mauvais goût, c’est clair !
    Un bon réveillon à tous !

  • Reply Marmaille 30 décembre 2007 at 16 h 24 min

    ouais je confirme y’avait eu un scandale de corruption autour de Pierre Vergès (petit fils de Raymond, fils de Paul, neveu de Jacques). Ils avaient fait des tee shirts “je suis à la recherche de Pierre” quand celui-ci avait pris le maquis réunionais suite aux accusations émises contre lui. C’était marrant sur présentation de sa carte de police on avait une réduction sur les tee shirts. La Réunion c’est pas la Corse hein niveau maquis, apparement à l’époque tout le monde savait où Pierre se cachait…

  • Reply Mélina LOUPIA 30 décembre 2007 at 17 h 44 min

    Pardon, mais c’est trop bon 😉
    Des bizettes.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.