En passant

Langue française

12 novembre 2007

Langue_francaise

On a beau faire attention à
l’orthographe, on a beau lire des livres, on a beau collectionner les
dictionnaires… nous ne sommes malheureusement pas infaillibles.

Devant un bouquin, devant un
magazine, devant un compte-rendu… on apprend, on découvre encore et toujours les subtilités
orthographiques et grammaticales de la langue française.

C’est ainsi que j’ai
découvert…

– Que d’un « commun
accord »
s’écrivait ainsi et non comme ça
d’un « comme un
accord » (ben quoi, Jean-Louis Aubert aussi a joué avec ces
mots-là !)

– Qu’une « tête de
nœud »
n’était pas une personne avec un esprit emmêlé, noué, mais une tête
de… nœud !! (Rôôô… ça, je l’ai appris tout récemment !)

– Qu’on écrivait l’expression « renvoyer
la pareille »
ainsi et non comme cela « se renvoyer
l’appareil ». (Ben quoi ? c’était logique… comme « se renvoyer
l’ascenseur » !)
( allez, j’avoue, ça aussi, je l’ai appris y’a pas longtemps… pas longtemps du tout même… !)

– Mon ami Lolo de Cornouaille (oui oui !! j’te vends !!),
même avec sa bonne tête d’ampoule éclairée, croyait que des ciseaux à bouts ronds étaient en
fait des ciseaux qui avaient le nom de son inventeur… des ciseaux à
Bourond ?!

Et vous ? Allez, n’ayez
pas honte ! Allez-y ? Dites-nous, confiez-vous…

Et qui sait,
peut-être (sûrement même…), on apprendra des nouvelles choses grâce à
vous !

Bibis  honteux

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply Phileas 12 novembre 2007 at 8 h 51 min

    un grand classique c’est l’expression militaire au temps pour moi (et non pas autant pour moi) car cela vient de celui qui prend le ton lors d’un chant dans un groupe de gars en kaki…
    sinon retrouve un bouquin qui s’appelle la puce à l’oreille de claude duneton qui decrypte l’origine de nombreuses expression (la puce à l’oreille ayant par exemple des origines… génitales…)

  • Reply okatarinabella 12 novembre 2007 at 9 h 18 min

    j’en ai une que j’ai appris lorsque je faisais ma formation d’aide soignante : le délirum tremens (delire de la personne alcoolique pendant son sevrage) et ben pendant longtemps j’ai cru que ça s’écrivait “délirium très mince”…et du coup pour moi c’était pas grave si c’était très mince….
    oui je sais….
    oka 😉

  • Reply LADY (débordée) REPOND ! 12 novembre 2007 at 9 h 26 min

    PHILEAS > Au temps pour moi ??????????? J’ai sorti tous les dicos !!AH BAH ALORS LA !! Je viens d’apprendre quelque chose (encore !!) !
    http://www.langue-fr.net/index/A/au_temps-autant.htm
    OKA > MDR !!!! J’ADOOOOOOORRREEE !! Je ris toute seule comme une imbécile avec ton délirium “très mince” !!! J’adore ! J’adore !! Encore ! Encore !!!

  • Reply Nanon 12 novembre 2007 at 12 h 25 min

    Dans un joli méli-mélo géographiqueothographique.
    Un soir, en rentrant sur Genève avec mes parents, je regardais de l’autre côté du lac Léman les petites lumières de la ville d’en face, persuadée de voir une cité lointaine…, je me renseigne.
    – Mami, là-bas c’est « Totio »
    – Non ma chérie ce n’est pas Tokyo c’est Evian !

  • Reply damospace 12 novembre 2007 at 13 h 12 min

    J’en connais pas mal… en passant par le “poteau rose” (pot aux roses), la “lampe à l’ogène” (lampe halogène), mais mon préféré reste quand même le “don d’ambiguité” (don d’ubiquité), même si le dernier serait à classer dans une autre catégorie…

  • Reply AmeliMelo 12 novembre 2007 at 13 h 25 min

    Moi je sais que apparemment on emploie mal les expressions “par contre” et “en revanche”…mais euhhhh je sais plus pkoi 🙂
    Bibis du Boullet

  • Reply LADY REPOND ! 12 novembre 2007 at 13 h 41 min

    NANON > !!!!!
    DAMOSPACE > Merci !! Merci pour ce délicieux commentaire !! Comme pour celui d’Oka, je ris comme une petite folle derrière mon écran !!!
    AMELIE > J’ai trouvé !
    – On peut dire “par contre” quand il y a opposition entre deux idées, l’une étant le contraire de l’autre : Pierre est coléreux et agressif dans ses rapports avec les autres. Par contre il est doux comme un agneau lorsqu’il parle à son chat.
    – On emploie “en revanche” quand il n’y a pas opposition entre deux idées : Pierre est très susceptible et n’admet pas la contradiction. En revanche, c’est un garçon très serviable qui se met en quatre pour vous être agréable.

  • Reply Gaby 12 novembre 2007 at 13 h 44 min

    “- Que d’un « commun accord » s’écrivait ainsi et non comme ça d’un « comme un accord » (ben quoi, Jean-Louis Aubert aussi a joué avec ces mots-là !)”
    Alors là ! T’as fait fort 😀 Je n’y avait même pas pensé. Bon dès que j’en trouve un, je reviens …

  • Reply LADY REPOND ! 12 novembre 2007 at 13 h 50 min

    GABY > Hé !! Moqueur !!! Allez ! Vas-y cherche bien ! J’suis sûre que t’en a un p’tit aussi pas piqué des vers !!
    ;-))

  • Reply Mélina LOUPIA 12 novembre 2007 at 13 h 56 min

    Ici, mon best, c’était “propre comme un sou neuf”, moi, j’ai longtemps cru (jusqu’au mois dernier environs) que c’était propre comme le dessous d’un 9.
    Alors hein.
    Des bizettes

  • Reply Dom 12 novembre 2007 at 14 h 15 min

    Il y a une phrase qui fait faire 5 fautes minimum aux communs des mortels (dont moi).
    En l’occurrence (avec deux r), c’était une imbécillité (avec deux l) de la part du levraut (même le correcteur de firefox en perd son latin, lebvraut, et non pas levreau, le petit du lièvre) de bayer aux corneilles (payer les corneilles et non pas bailler) à l’ombre d’un chataignier.(avec accent circonflexe et deux i)
    Essayez, vous verrez, ça marche à tous les coups, en particulier les deux l d’imbécillité.
    A l’époque où j’enseignais le dessin, j’avais fait le coup à mes élèves pour rire, mais ces idiots avaient piégé la prof de français qui m’a battu froid le restant de l’année. Donc faites attention avec qui vous jouez.

  • Reply Lolo de Cornouaille 12 novembre 2007 at 15 h 24 min

    Salut Lady (de Nantes <- je vous laisse méditer sur ce jeu de mot), Ben quoi un ciseau à bouron ? Sans doute une invention du docteur Bouron, comme la poubelle de monsieur Poubelle, etc. Normal non. J'avais une copine qui croyait que l'on disait "ducocalane" en un seul mot au lieu "du coq à l'âne". Saviez-vous aussi que "en un tour de main" vient de l'expression plus ancienne "en un tournemain" : http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=3498
    Sinon, y’a aussi “enceinte” que j’ai toujours envie d’écrire en deux mots “en ceinte”, “comme en colère”, “en vrac”, “en retard”.
    On est fou quand on est jeune ! :o) Kénavo !

  • Reply luna pat 12 novembre 2007 at 16 h 02 min

    il y a une expression que ma mère emploie quand elle voit une femme d’un certain âge qui essaye de paraître jeune avec des vêtements ou un maquillage plus vraiment de son âge :
    “la garde meurt mais ne se rend pas” et je ne comprenais vraiment pas ce “la gare demeure, mais ne se rend pas” jusqu’à ce que je tombe dessus dans un bouquin…

  • Reply Lolo de Cornouaille 12 novembre 2007 at 16 h 30 min

    j’oubliais aussi l’expression “être en nage”. Je croyais que c’était “être en âge” (il faut dire que je passais pas mes journées à y penser ou à le dire) jusqu’à ce que le lise quelque part. Entre en âge et être en ceinte, j’ai bien du mal avec les “en”. Tchou !

  • Reply LADY REPOND ! 12 novembre 2007 at 17 h 02 min

    MELINA > excellentissime !!!
    DOM > mais où tu l’as trouvée cette p**** de phrase ???? :-))
    LOLO > mdr !!!!!!!!!!!!!
    LUNA PAT > je ris !! je ris !! je ris !!
    LOLO 2 > Je n’aurais jamais pensé ça de toi !! ;-))) (mdr à fond !)

  • Reply Manga-K 12 novembre 2007 at 18 h 25 min

    Y’a pas longtemps, je pensais que “je faisais, tu faisais, etc…” s’écrivait “je fesais, tu fesais, etc…” et donc dès que je voyais ça écrit comme dans le premier exemple, je pouvais pas m’empêcher de dire “tu as fais une faute, etc etc…”.
    Empalez-moi si j’avais raison, hein.

  • Reply laparhasard 12 novembre 2007 at 20 h 28 min

    pendant longtemps
    un de mes visiteurs me disait ” bonsoir chère dame du Hazard” et je restais bouche B!!!

  • Reply Dom 13 novembre 2007 at 11 h 00 min

    A vrai dire, je ne m’en souviens même plus.
    Cela fait bien 25 ans que je la connais.
    C’est une vraie tuerie non ?
    D’ailleurs, je m’aperçois que j’ai mal écris châtaignier.
    ppfuh

  • Reply karine 13 novembre 2007 at 11 h 01 min

    Alors moi je confondais un peu tout ! En même temps ce n’était pas dénué de bon sens (enfin je crois). Petite je disais acide folklorique plutôt que chlorhydrique, vieux comme Jérusalem plutôt que mathusalem, vérité de la malice plutôt que Palice et j’en ai plein d’autres ainsi !

  • Reply Dom 13 novembre 2007 at 12 h 02 min

    Ah si, je me souviens d’une confusion, que je fais encore pour le fun.
    Hubertlulu
    pour huluberlu.

  • Reply LADY REPOND ! 13 novembre 2007 at 16 h 45 min

    MANGA-K > Rôôôôô !!!Je te rassure… tu n’avais pas raison !! ;-))
    LAPARHASARD > (bienvenue ici !) 🙂
    DOM > Une vraie tuerie !! J’adore !!!
    KARINE > Là, tu m’as bien fait rire !!!!
    (jerusalem !!! MDR !!!)
    DOM > Hubertlulu !!! je ris !!!

  • Reply Princesse Mary 16 novembre 2007 at 11 h 00 min

    Hihi, c’est rigolo tout ça! Je suis bien contente d’avoir appris pour “au temps pour moi”… c’est une expression que je détestais, parce que d’une je n’en comprenais pas le sens, et de 2 j’ai l’impression que c’est employé à tord et à travers…
    Sinon, dans le même genre, j’ai une copine qui est une peu dislexique et qui a tendance à s’embrouiller dans les mots qu’elle utilise; de souvenir, elle m’a déjà sorti :
    En parlant de sa nouvelle coupe : Je me suis fait faire un “défilé”! (Mix entre effilé et dégradé!!!)
    En parlant d’une fille ronde : elle est “bonneempoint” (mix entre emboinpoint et bien en chair)
    En parlant d’une soirée bien arrosée : c’était “l’orgeat” (–> c’était l’orgie)
    Hihi, moi ça me fait toujours rire de m’en rappeler!

  • Reply Vietcong13 3 janvier 2011 at 18 h 06 min

    Pour moi, le “Coq au vin” a longtemps été le “Cocovin”… ^^
    J’avais des doutes sur “rendre la pareille” et c’est comme ça que j’ai atteri ici ^^

  • Reply Jujucare 29 avril 2011 at 12 h 54 min

    Comme Vietcong…
    pur hasard !
    Alors moi, je croyais qu’on disait “perdre les os”… et je n’étais pas pressée d’accoucher, jusqu’à ce que je comprenne… Ah et comme déjà cité : “poteau rose” et “bouquet missaire” (pour bouc émissaire)…

  • Reply michel 24 août 2012 at 12 h 59 min

    Je suis tombé la par le plus grand des hasard , en me demandant comment s’ecrivait rendre la pareil.
    J’ai donc fini par apprendre l’orthographe de chaque expression cité plus haut , j’en remercie tout le monde ( tous les hauteurs … lol )

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.