En passant Entre soi

Si fragile

21 novembre 2007

Mere_coupable

Cliquez ici pour télécharger le MP3


Aujourd’hui, je suis sûre que je vais me mettre à dos pas mal de
lecteurs et lectrices…
Aujourd’hui, je vais parler de ce que généralement on
n’ose pas parler. Je vais dire ce que généralement peu de mères osent dire.
Aujourd’hui, je vais avouer que parfois, j’ai réellement envie
de balancer ma fille par la fenêtre !

Pour certains, ce ne sont que des mots. Pourtant,
malheureusement, beaucoup, beaucoup trop, les mettent en pratique

On a beau les aimer nos gamins, oui, oui, oui ; il n’en
reste pas moins que les premières semaines avec bébé sont tellement difficiles,
tant au niveau psychologique que physique, que parfois, on pète un câble et on
peut complètement dérailler.

Une cinquantaine de tout-petits victimes du syndrome du bébé
secoué sont reçus chaque année au CHU Necker à Paris. Ce chiffre extrapolé à
toute la France donne un minimum de 300 enfants concernés. Attention, dans ces
chiffres, les « secoueurs » ne sont pas uniquement les mamans (papas,
nourrices, famille…).

A chaque fois qu’on entend un fait divers aux infos sur un bébé
mort secoué, bien sûr qu’on est indigné, bien sûr qu’on est révolté. On imagine
une mère socialement perdue, une « pauv’e fille » au CSP négatif de
chez négatif…

Non.

Tout le monde peut être touché par ce phénomène incontrôlable.

Le stress, l’épuisement, les pleurs incessants du bébé
inconsolable… autant de signes déclencheurs de l’inévitable.

Et je l’avoue, non sans honte, non sans une culpabilité qui vous
déchire la tête, parfois, oui, j’ai l’impression d’être à deux doigts de le
faire, de la balancer par la fenêtre… C’est honteux, horrible. Rien que de le
penser, rien que de l’écrire, je ne me reconnais pas.

Et pourtant… Comment garder son calme face
à un enfant qui vous hurle dans les oreilles des heures et des heures durant,
non-stop ?
 Chanter des chansons, sortir se balader, poser bébé et aller se calmer dans une
autre pièce (mais pour combien de temps ?)… « Faut passer la
main »… Et si on n’a personne ? Ni famille dans l’secteur, ni copains
ou copines dispos ? Ben oui, contrairement à vous, les
« autres » continuent à avoir une vie professionnelle et sociale.

Au fond de moi je sais bien que je ne ferais jamais de mal à mes
enfants, mais parfois, l’énervement est si fort qu’il arrive, ce con !, à me
faire douter. Douter au point d’avoir peur de mon propre moi. Je crie, je m’énerve,
je hurle même… et ensuite je m’effondre de culpabilité et de douleur.

J’éprouve de la haine envers mon statut de mère, statut que je
ne mérite d’ailleurs peut-être pas. Une « bonne » mère peut-elle
avoir un tel comportement ?

Je me sent nulle, moche, honteuse.

J’ai les entrailles qui saignent de culpabilité et de douleur.
J’ai les entrailles qui saignent de culpabilité et de douleur.

J’ai les entrailles qui saignent de culpabilité et de douleur.

Bibis douloureux

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

21 Comments

  • Reply Olivia Toja 21 novembre 2007 at 8 h 41 min

    Oui, je peux te comprendre.
    On peut devenir folle avec les pleurs incessants, l’épuisement …
    Moi, je suis allée voir mon médecin pour en parler.
    Ce qui est merveilleux, c’est que plus tard, on oublie tout.

  • Reply miss ok 21 novembre 2007 at 8 h 45 min

    coucou lady,
    non je ne suis pas choquée par tes propos je les comprend, vraiment….. moi aussi dés fois j’ai eu envie de ………..
    souviens toi pour la naissance de princesse quand on s’envoyait des sms dès fois à 23H00 pour savoir si l’un ou l’autre faisait sa nuit !
    je sais que c’est dure, mais tu sais aussi que ça ne va pas durer.
    en tous les cas sache que si un aprem tu veux te faire une sortie avec tes copines tu peux m’envoyer petite fée,(je ne travaille pas l’aprem ;-)) tu sais 2 ou 3 heures ça fait du bien.
    en plus je pense que diego serait ravi!
    bibis

  • Reply Louloute 21 novembre 2007 at 8 h 48 min

    Je ne connais pas la maternité, d’ailleurs je sais que je ne suis pas prête puisque je ne supporte pas de voir un enfant pleurer: ça m’énerve, ça me stresse.
    Alors je comprends ce paradoxe que tu vis en ce moment, malgré mon inexpérience…
    Courage, nous savons que tu n’es pas une mauvaise mère.

  • Reply miss ok 21 novembre 2007 at 8 h 51 min

    au fait j’oublié tu n’es pas nulle, tu n’es pas moche, et il n’y a pas de quoi en être honteuse tout le monde, du moins beaucoup de personnes sont passées par là!

  • Reply nadette 21 novembre 2007 at 8 h 53 min

    Bon ben je vais essayer de te rassurer. Quand mon fils ainé était bébé,il m’ est arrivé de lui hurler dessus et même de le secouer car je n’ en pouvais plus!! Hé oui la nuit en général t’ as pas la mamie, la copine sous la main pour passer le relais! Et le papa , faut pas le réveiller car le matin, il se lève lui!Et lui aussi je l’ aurais bien passé par la fenêtre tiens!! C ‘était horrible! J ‘étais horrible! Et puis tout s’ arrange petit à petit. Courage!
    Enormes bisous.

  • Reply Marita 21 novembre 2007 at 8 h 56 min

    Oh là là que c’est vrai ! Quelle maman ne peut pas comprendre ?L’écrire c’est l’exorciser. Courage…

  • Reply annaellee 21 novembre 2007 at 9 h 04 min

    mais non mais non tu n’es pas nulle et moche, simplement fatiguée et c’est bien normal.
    le fait que tu écrives, que tu dises les choses permet de les sortir de toi et d’en prendre conscience. c’est le meilleur moyen pour ne pas craquer.
    ça va passer 🙂 et on est là si tu as besoin de parler.
    courage !
    mille bisous

  • Reply okatarinabella 21 novembre 2007 at 9 h 31 min

    hou là !!! je ne compte plus les fois ou j’ai voulu les passer par la fenêtre!!!
    pour tétard, j’ai même téléphoné à SOS enfants battus tellement je me faisais peur !!!
    j’avais la sensation de lui faire mal, de tout faire mal et que c’était ma faute…
    à SOS ils ont bien ris (en me rassurant!!) ils m’ont dit que si toutes les mères les appelaient comme je venais de le faire ou si elles en parlaient (comme tu viens de le faire) et bien il y aurait moins d’enfants battus !!! tu extériorises et c’est bien lady…
    vas y continue à nous raconter tes peurs, tes fatigues, tes rires et tout et tout….
    c’est ça qui est bien…
    bisous forts
    oka

  • Reply Phileas 21 novembre 2007 at 9 h 32 min

    je comprends aussi pour etre passé par là avec Madame.
    ca peut être lié à plein de choses autres que le baby blues en plus…
    peut être en parler avec un pro ?
    Courage

  • Reply AmeliMelo 21 novembre 2007 at 11 h 21 min

    J’ai connu cela et avec mes 2 enfants..et je me suis sentie merdique… si merdique…mais la fatigue ca aide pas..
    Te bile pas..ca passera
    Bibis courage

  • Reply Clarisse 21 novembre 2007 at 11 h 37 min

    Je t’envoie plein de courage.
    Bises bises

  • Reply LADY REPOND ! 21 novembre 2007 at 11 h 39 min

    A TOUS > … écrire pour exorciser… Oui, certainement. Ecrire aussi et voir si on est vraiment LA seule. Et puis non, on voit qu’on ne l’est pas. D’autres sont passé(e)s par là… Alors pourquoi on n’en parle pas plus ? POurquoi est-ce encore si tabou… Cela aiderait tant de savoir…

  • Reply Mélina LOUPIA 21 novembre 2007 at 12 h 03 min

    Si toutes les mères sortaient de ce mutisme qu’on croit si honteux et si contradictoire avec le fait d’avoir un enfant, le sujet ne serait pas si tabou.
    Ce sentiment, d’être une mauvaise mère, de culpabilité, si tu le ressens, c’est que tu es tout sauf ça, plutôt l’inverse.
    Si tu ne l’éprouvais pas, après un gros coup de gueule, si tu te disais qu’au contraire, tu as raison de gueuler et d’avoir envie d’en finir avec eux, ce serait grave.
    Des bizettes, crie, pleure, écris, ça fait partie du processus éliminatoire.

  • Reply missplaymobil 21 novembre 2007 at 12 h 28 min

    ce que tu vis aujourd’hui, toutes les mères ( ou presque) sont passées par cet état d’esprit…Et tu sais que je suis bien placée pour le savoir….On a du mal à le verbaliser autour de nous car la société ne va pas beaucoup nous l’autoriser… » Tu as un magnifique bébé en bonne santé, alors de quoi tu te plains?… » Terrible, hein?…
    Et puis, qu’est- ce qu’une bonne mère? Les psys eux disent haut et fort qu’elles n’existent pas et que cela est plutôt bénéfique pour le développement psychique de nos enfant….Moi, en tout cas, j’en suis convaincue ( probablement aussi parce que ça me rassure…)
    Merci 1000000000 fois pour ton billet qui sera lue j’espère par beaucoup de jeunes mamans…
    Je t’embrasse fort…

  • Reply Babzilie 21 novembre 2007 at 12 h 30 min

    courage …nous sommes juste des hommes et des femmes ,pas de super pouvoirs , le droit à l’erreur,le droit de se sentir dépassés,à bout….Par contre il faut faire passer l’info largement quant au syndrome du BB secoué ,on n’en parle pas assez ,les conséquences sont dramatiques ,prévention est le maitre mot!

  • Reply Dom 21 novembre 2007 at 14 h 39 min

    Cela m’est arrivé de coller bébé dans les bras de papa, de prendre la voiture, et de rouler, rouler, juste pour me calmer, et de revenir, beaucoup plus sereine.
    Bien sûr que c’est normal, ne t’inquiète pas.

  • Reply LADY REPOND ! 21 novembre 2007 at 14 h 56 min

    MELINA LA JEUNETTE > EXORCISONS…
    MISSPLAYMOBIL > J’espère aussi que ce billet montrera à des jeunes (et moins jeunes…) mamans qu’elles ne sont pas un cas à part…
    BABZILIE > Oui. Je trouve qu’il n’y a pas assez de communication là-dessus. Pas un seul mot de tout ça (l’énervement, la fatigue, les conséquences des bébés secoués…) à la préparation à l’accouchement, à l’hopital, chez les gynécos…
    DOM > Prendre la voiture et m’évader !! J’en rêve !! 😉 mais en journée, peux pas laisser Petite Fée toute seule…

  • Reply balmeyer 21 novembre 2007 at 21 h 29 min

    Rien de choquant là dedans. Je connais des sage-femmes super compétentes qui, pour décompresser les jeunes mamans épuisées, leur disent : « Votre bébé, en ce moment, vous avez envie de le balancer par la fenêtre, hein ? »
    C’est dur parfois de gérer tout ça. J’ai découvert en devenant père que cohabitaient en nous des sentiments très contradictoires. Pas facile à résumer en noir / blanc.

  • Reply Anne (Papilles et Pupilles) 21 novembre 2007 at 23 h 24 min

    C’est normal. Je me souviens de certaines fois où quand Mr Papilles rentrait du boulot, je partais immédiatement dehors, prendre l’air, faire le tour du pâté de maison pendant 1/4 d’heure histoire de souffler un peu. Une fois, à peine arrivée dehors, j’ai poussé un énorme hurlement. (la honte). On arrive à ne plus supporter les pleurs. Non seulement on est épuisé mais on souffre avec bébé. Pourquoi pleure t-il ? Petit Papilles avait beaucoup de colites de nourrisson et le premier mois confondait jour et nuit. Nous avons eu de la chance. On a eu un mois très dur mais juste un mois. Il s’est recalé mais quelle galère ! Tiens bon.

  • Reply adelap 25 novembre 2007 at 23 h 56 min

    c’est bien de parler de tous ces tabous, cette culpabilité que l’on ne peut exprimer… c’est courageux…
    et ça ne concerne pas que les nouveaux nés… pour nous cela fait + de 2 ans que la situation est tendue… nous sommes épuisés… mais bon, on va y arriver!!! courage∞

  • Reply Chris 26 novembre 2007 at 15 h 35 min

    Pauvres « Gosses »….
    Et si on arretait de cuptabiliser ?
    Le laisser crier sans lui montrer que ca nous « casse » les C…oreilles p’don ce ne serait pas une bonne chose, et le laisser crier en lui montrant qu on s inquiete nan plus !!!
    Le pire ce n’est que le début…hi hi
    Tu verras quand tes deux chipies vont passer leur temps a se taquiner, se chamailler, se creper le chignon , s insulter, ect ect
    c est usant…
    Une bonne fessée et hop ca repart…
    et quand j’entend certaines méres qui disent ne vivre que pour leur enfants ca promet…
    Alles Décuptabilisons tin lin tin lin tin tin il faut eliminer tin lin tin lin tin tin

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.