En passant Entre soi

Une misery dans le nez !

3 octobre 2007

Misery_3

Je me dirige vers le laboratoire de l’hôpital pour faire
les derniers examens médicaux avant l’accouchement : prise de sang et p’tite
pissette dans le bocal.

J’attends mon tour en lisant un « Elle » de 2001.
Super.

C’est à moi. Je me lève et me dirige vers une des petites pièces
prévues pour les analyses sérologiques.

Une femme en blouse blanche m’accueille. Enfin, une femme… une
armoire à glace
. Son physique me gèle sur place. Comment ne pas penser à l’héroïne
du fabuleux film « Misery » (Kathy Bates), film tiré du livre de
Stephen King ?

La même carrure, les mêmes grosses mains. L’infirmière a, elle,
les cheveux blancs, tirés en arrière. Visage brut, sans apprêts.

Ma crainte aurait pu s’arrêter là et s’envoler aussi rapidement
qu’elle n’était venue… C’était sans compter sur l’odeur. A peine après voir
franchi la porte, j’ai cru me sentir mal. Ca ne puait pas, non, ça
chlinguait grave
. Première impression, ça sentait le vin, le pinard qui tâche,
le carré de vignes en brique.

« Putain, elle a bu… Elle a bu et elle va enfoncer une
seringue dans mon bras ! »

Et puis, mon odorat, tel celui de Grenouille dans « Le
parfum », a commencé à tenter d’analyser les particules d’air.
Le vin a fait place à la saleté.

Comment dans cette pièce, dans ce lieu hospitalier, dans cette salle
à la lumière gymnase, dans ce lieu médical où tout doit être désinfecté,
aseptisé… comment ça pouvait sentir autant la crasse !?

Assise sur le fauteuil froid, je regarde Misery me ligoter le
bras et préparer la seringue. Je la dévisage. Les cheveux, les mains, le cou…
Je cherche la crasse, je cherche la cause de l’odeur… Mes yeux se baissent… Je
fixe ses pieds nus dans ses mules typiques des infirmières. Les doigts de pieds
sont grossiers, non faits. La peau est caleuse, sèche comme une merde de chien…
Mais pas de traces noires, grisâtres, jaunâtres.

Je suis en apnée. Je ne peux pas respirer sereinement. L’idée
que ces molécules fétides puissent me pénétrer par le nez ou par la bouche m’insupporte.

Dès que je n’ai plus d’air, bien obligée, j’en reprends… doucement avec
parcimonie.

La seringue se remplit. Je vois mon sang rouge dans les p’tites
fioles. Il fait des bulles.
C’est fini.
Elle me tend un petit bocal. Je vais aux toilettes, juste à côté,
et fais ce que j’ai à faire.
Je ressors.

Je remercie la dame et m’en vais.

Bibis fétides

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply 4largo 3 octobre 2007 at 10 h 49 min

    Heu… c’est prévu que tu accouches dans cet hopital ? T’es bien sûre ???

  • Reply LADY REPOND ! 3 octobre 2007 at 11 h 37 min

    4LARGO > Heu… oui…. J’ai déjà testé avec princesse, ca s’est bien passé…. Croisons les doigts que pour bébé ca soit pareil !! ;-))

  • Reply LudoFJ(FAPM) 3 octobre 2007 at 13 h 09 min

    L’odorat est un des sens que la grossesse développe, non ? C’est peut être ça. L’odeur caractéristique des hostos + le parfum de la dadame …
    PS : je me remets pas de tes photos ! Waw. Vraiment.

  • Reply LADY REPOND ! 3 octobre 2007 at 13 h 42 min

    LUDO LE BO > Oui, certes, les femmes enceintes ont un odorat surdéveloppé. Mais là, franchement, je pense que toi aussi, tu aurais été proche du malaise !! BAH
    P.S. : … c’est gentil…. Merci mon Ludo…. Bibis pieds en dedans…….

  • Reply do the dance... 3 octobre 2007 at 14 h 46 min

    c’est des moment particuliers l’avant et le pendant de l’accouchement, j’ai accompagné ma femme et j’ai pris pleins de photos de tous ses instants si particulier qui n’arrive que très rarement et sait ce qui les rend si étrange…

  • Reply AmeliMelo 3 octobre 2007 at 15 h 22 min

    Beurk…un vrai film d’horreur 🙂

  • Reply Dom 3 octobre 2007 at 15 h 42 min

    Le nez des femmes enceintes est effectivement plus fin… Bon courage pour accoucher dans cet hôpital, j’espère que les odeurs seront plus … raffinées !

  • Reply Princesse Mary 3 octobre 2007 at 19 h 39 min

    Il est beau ton texte… même s’il parle de puanteur!
    Ma pauvre… On a pas besoin de ça à J-… J – combien déjà???
    Mais tu vas bientôt pouvoir te rattrapper en te shootant le nez au bébé tout neuf!!!

  • Reply LADY REPOND ! 3 octobre 2007 at 20 h 35 min

    DO THE DANCE > Moi, j’ai hâte d’être dans le pendant !!! ;-))
    AMELIE JOLIE > Yep !
    DOM > cet hôpital est pourtant réputé. Une chose est certaine, ma chambre sentira merveilleusement bon !!!!!!!!!!!!
    PRINCESSE MARY > Ah bah, c’est gentil ça… Concernant le compte à rebours, la date du terme est prévue le 19… Et oui, t’as raison, j’vais shooter à la peau de bébé !!! yesssssssssssss !

  • Reply missplaymobil 3 octobre 2007 at 21 h 29 min

    Je viens de lire ton post. Je n’en suis toujours pas revenue…Peut-être repensera-t-ele à notre petite conversation losqu’elle boira son petit verre…après la têtée…
    Bibis amer

  • Reply Koyotte 4 octobre 2007 at 14 h 21 min

    un accouchement en apnée … pas facile pour faire la respiration du chien !!! ;o)

  • Reply greg 4 octobre 2007 at 19 h 40 min

    Mais bientôt ta minette sera de nouveau visible par tes yeux 🙂

  • Reply LADY REPOND ! 4 octobre 2007 at 20 h 15 min

    MISS PLAYMOBIL > Oui, plus j’y pense, plus je me dis qu’on aurait du la remettre à se place !
    KOYOTTE > Yes !!! MDR !!!!
    GREG > Ah ça !! ca va faire plaisir comme dirait l’autre !!! ;-)))

  • Reply Evin 5 octobre 2007 at 16 h 30 min

    Humm…j’ai peut-être une explication à cela. Tout dépend de l’heure à laquelle tu as fait ta prise de sang.
    Ce labo, comme la plupart des labos j’imagine, ouvre très tôt le matin (genre 7h). Si tu y es allée vers 10h, il a dû défiler dans cette salle de prélèvement au moins une bonne cinquantaine de pélerins, dont certains, mais pas tous heureusement, dégagent une odeur pestilencielle dotée d’une haleine de bouc à faire tomber n’importe qui. Hé oui, pour certains encore, la douche, c’est le dimanche ! Hahaha !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.