En passant

J’étais derrière toi

26 octobre 2007

Nicolas_fargues

Commencé avec un gros bidon, fini avec une Petite Fée, « J’étais derrière toi » de Nicolas Fargues m’a accompagné pendant cette grande étape. Tant mieux, car vraiment, ce livre m’a beaucoup plu !

L’histoire (le speech écrit derrière le livre)
Nicolas_fargues2_2
C’est dans la trentaine que la vie m’a sauté à la figure. J’ai
alors cessé de me prendre pour le roi du monde et je suis devenu un adulte
comme les autres, qui fait ce qu’il peut avec ce qu’il est. J’ai attendu la
trentaine pour ne plus avoir à me demander à quoi cela pouvait bien ressembler,
la souffrance et le souci, la trentaine pour me mettre, comme tout le monde, à
la recherche du bonheur. Qu’est-ce qui s’est passé ? Je n’ai pas connu de
guerre, ni la perte d’un proche, ni de maladie grave, rien. Rien qu’une banale
histoire de séparation et de rencontre.

L’avis de Lady
Un vrai bon roman sur l’amour, ses illusions et désillusions, ses
espoirs et déceptions. Un vrai bon roman sur le couple, l’adultère et tous les
sentiments qui peuvent s’y rattacher. Un vrai bon roman qui touche « pour
de vrai »
, surtout ceux qui ont, comme moi, comme beaucoup, vécu des
histoires similaires. Un vrai bon roman qui éclaire la pensée d’un homme sur
les relations amoureuses, sur une auto-analyse masculine efficace et incisive.
Un vrai bon roman qui éclaire majestueusement les sentiments ambivalents, les
pensées paradoxales que l’amour engendre.
Un vrai bon roman rempli de
sincérité. Courrez l’acheter les yeux fermés.

La note de Lady
17/20

Extrait
« Ce que je veux dire, c’est que, pendant la conversation, je sens
qu’elle me scrute comme je la scrute, avec la même acuité discrète mais dense.
Je sens qu’au-delà d’une réciproque attirance physique, au-delà des joutes
superficielles de séduction, elle aussi cherche à m’identifier, je sens qu’elle
traque chez moi la faute de goût mais dans l’espoir grandissant qu’il n’y en
aura pas. Que, comme moi, entre prudence et incrédulité amusée, elle coche
mentalement une à une les cases de tous les paramètres indispensables du type
exceptionnel et qu’elle s’étonne autant que moi d’elle de le trouver en face,
aujourd’hui, dans ce square, sur ce banc.
C’est une nana vive, vivante,
marrante, alerte, critique, pas narcissique, qui sait oublier qu’elle est
belle, elle a de la repartie sans en faire trop non plus, je continue à prendre
progressivement conscience de la beauté de ses traits. C’est bizarre, la beauté
en face de soi, on ne s’en rend vraiment compte qu’après coup. Sur le moment,
dans la conversation, tu sens juste qu’il se passe un truc qui te rend l’air
léger, tu sens que tu te sens bien sans savoir pourquoi. »

Bibis et en plus l’auteur est pas mal !

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Nanon 26 octobre 2007 at 10 h 05 min

    J’ai couru, couru les yeux fermés, et BANG !!! scrabouillée par le Tram 12, m’enfiche je lirai à l’hosto. Nanon

  • Reply AmeliMelo 26 octobre 2007 at 22 h 21 min

    Un kikoo vite fait mais bien fait, je squatte ordi de mon homme car le mien a sauté et je pars en wacances demain.. repose toi et bizoute toute ta petite famille
    Bibis

  • Reply sasa 27 octobre 2007 at 12 h 54 min

    Nicolas Farges, pas mal ??? C’est une pure BOMBE SESSUELLE tu veux dire.
    J’ai aussi adoré ce roman, du coup je me suis précipitée sur les précédents, hélas, c’était pas aussi bon …

  • Reply La Brune 28 octobre 2007 at 12 h 52 min

    ça y est je l’ai acheté hier … Et devant toutes ces critiques élogieuses j’ai encore plus hâte de le lire moi …

  • Reply Nico 20 octobre 2010 at 12 h 41 min

    J’ai bien aimé le style de l’auteur, fluide et dynamique, de même que les passages sur la liaison avec la jeune Italienne, mais j’ai moins apprécié les nombreuses descriptions de la femme du narratrice, Alexandrine, décrite comme froide, inhumaine, et au final détestable. Dommage qu’ l’auteur se soit éternisé là-dessus.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.