Cité En passant

Tests ADN : où est le problème ?

21 septembre 2007

21_09_07_adn_test

C’est la bataille du moment, c’est le point de désaccord de ces
derniers jours. Le projet de loi adopté hier concernant les tests ADN pour les
candidats à l’immigration
fait rage.

Quitte à me mettre la moitié des bloggeurs à dos,
personnellement, je vous avoue que je suis entièrement d’accord avec ce projet.

Pourquoi voir le mal partout et crier de suite à
l’outrage ?

Accueillir des familles d’immigrés, oui.
Mais pourquoi acceptez, pourquoi fermez les yeux sur ceux qui
fraudent
? Il y a des pays (ceux d’Afrique –
Sénégal, la Côte d’Ivoire, les deux Congo, le Togo,
Madagascar, les Comores –
sont les plus souvent cités ; mais ils ne sont pas les
seuls) où les faux papiers font légions. C’est alors simple comme bonjour de
faire passer nièces ou petits-neveus pour ses propres enfants.

Pourquoi laisser les fraudeurs prendre la place des gens honnêtes
qui souhaitent entrer sur le territoire ?
Les demandeurs eux-mêmes les réclament
ces tests.

La France n’est pas le seul pays à mettre cette pratique en
place. 11 autres pays européens suivent déjà ce schéma.

Deux questions toutefois ? Comment ça marche pour les
familles recomposées ou les enfants adoptés ?

Bibis sérieux

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

29 Comments

  • Reply Mélina LOUPIA 21 septembre 2007 at 9 h 52 min

    J’ai eu du mal à saisir le sens du projet.
    Lady, quitte à me mettre aussi la blogo à dos, (tfaçon déjà hein…bref), je me dis que peut-être arrêter de dire que certains pays sont l’eldorado non?
    Des bizettes

  • Reply Brebis Galeuse 21 septembre 2007 at 9 h 58 min

    le problème : c’est que ton pays fut le pays des droits de l’homme ! le problème, ce sont les drames a prévoir pour la femme infidèle qui y perdra son honneur et sa peau, le problème c’est la rationalité limité, le probleme, c’est ce mode de gouvernance par le gadget illusoire, le probleme, c’est un homme qui ose dire a l’assemblée, qu’il n’en a rien a faire des lecons de morale, le problème c’est le fascisme rampant (identité,travail,securité et une petite touche bien reactionnaire)qui ideologise ce pays ! le problème, c’est l’agitation qui s’est faite l’illusion de l’action, et les plus jamais cela qui tourne en boucle, le problème ce sont les lettres qui partent vers des enseignants pour les inviter a la delation, le probleme ce sont des repulsifs, contre des sdf, j’en rajoute ou tu ne situe toujours pas encore completement le problème ? 🙂
    voila le problème
    ce qui n’est pas un problème par contre, c’est que tu puisses penser l’inverse, j’aurais juste essayé de te proposer d’ integrer cette decision dans un contexte global, qui en fait de mon point de vue un vraie probleme
    amicalement
    brebis galeuse
    http://les-loups.hautetfort.com

  • Reply Babsylie 21 septembre 2007 at 10 h 28 min

    sujet tres sérieux…pour ma part je pense qu’il ne faut pas faire de systématisme ,ce test devrait être une aide lors de trafics avérés!On voit ce que ça donne en ce moment la chasse aux sans papiers ,et les quotas à respecter!!je crois qu’on devrait mettre les moyens en oeuvre pour aider les pays dans la détresse économique à se relever. L’état pourrait initier des vrais projets solidaire .Arrêter le flux de l’immigration passera par là.

  • Reply luna pat 21 septembre 2007 at 10 h 29 min

    le principe des tests ne me choque pas, ce qui me choque ce sont les fraudeurs pour qui nous payons.
    Mon frère est instit et il m’avait dit il y a quelques années que c’était assez courant d’avoir des enfants étrangers en classe qui hésitaient sur leur nom… tout simplement parce qu’ils n’étaient pas fils ou fille de leur “père” officiel en France… mais plutôt neveu ou cousin.
    ça limitait le risque d’expulsion pendant l’année scolaire et puis ça donnait droit à certaines allocations supplémentaires…
    Et ce n’est pas un phénomène exceptionnel, c’est courant et connu à l’EN.
    pour moi il suffirait que l’ADN concorde avec 1 des 2 parents, par forcemment celui du père.
    je précise que mon frangin et moi ne sommes pas du TOUT de droite et qu’on n’apprécie pas celui qui nous sert de président et qu’enfin une bonne partie de nos ancêtres n’étaient pas français.

  • Reply LADY REPOND ! 21 septembre 2007 at 10 h 42 min

    MELINA > Bien entendu, les autres pays ne sont l’eldorado. Ce n’est pas parce que les autres font qu’ils faut faire. Mais juste pour dire que les 11 autres pays qui font les tests adn (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, Italie, Lituanie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède) ne sont pas des pays d’horreur et faschistes.
    BREBIS GALEUSE > Tu parles de “droits de l’homme”. C’est justement ce que ces tests defendent : les “droits” mais des honnetes gens. Car les fraudeurs volent les droits à ceux qui peuvent réellement en bénéficier.
    Dès qu’on parle d’immigration, on ne peut s’empêcher de lancer le mot “fascisme”. Je ne peux pas être d’accord. Je suis pour une terre d’accueil, mais soyons honnêtes, soyons vrais et non démago : on ne peut pas accueillir tout le monde. On n’est pas dans le monde des telletubbies… Amicalement,
    BABSYLIE > Oui. Des tests adn contrôlés.
    LUNA PAT > Entièrement d’accord avec toi, sur tout ton com’. (sauf, que moi, tu le sais, j’apprécie celui qui nous sert de président comme tu dis 😉

  • Reply e-cedric 21 septembre 2007 at 10 h 44 min

    Je n’ai pas la même opinion. Et je rejoins brebis galeuse sur son dernier paragraphe : ce qui n’est pas un problème, c’est que tu puisses penser l’inverse.
    C’est pas mal qu’on en cause.
    La lutte contre la fraude est importante, en effet, puisque celle-ci met en péril, symboliquement et dans certains cas financièrement, le principe de la redistribution de la richesse (notre pays est socialiste d’esprit). Je ne sais cependant pas toujours ce qui se cache vraiment dans la mise en avant politique excessive de la lutte contre la fraude : chacun peut toujours chercher chez l’Autre les raisons de ses galères … et trouver, toujours, mais ça ne fait pas disparaître les galères.
    C’est la méthode retenue que je condamne.
    J’estime qu’elle ne peut pas se justifier sur le fait que d’autres pays utilisent les tests ADN : ils ont d’autres histoires, d’autres représentations. La politique, la constitution d’une vision commune qui fait le lien constitutif de la nation entre les citoyens, ce n’est pas de la simple bureaucratie.
    La famille ce n’est pas l’ADN, comme tu le rappelle avec tes 2 interrogations finales.
    Et je ne me réduis pas à mon ADN. Mais la droite a toujours peu goûté la sociologie.
    Les brèches ouvertes dans l’imaginaire collectif par de telles méthodes autoriseront, dans les 5 ans peut-être, d’autres utilisations. Les “mauvais français” (concept FN), seront-ils les suivants ? On est toujours l’Autre de quelqu’un. Les tests ADN avaient déjà fait l’objet de coups de boutoir de la droite pas fun, il y a quelques années. C’était déjà les mêmes (je ne parle pas de NS, mais des députés). Quelle était ton opinion à l’époque ? A-t-elle évolué ?
    J’avais cité un poème, il y a quelques temps, ici :
    http://www.webjam.com/cedricerrero/blog/20070505/les_barbares_sont_en_nous_/
    Et il y a d’autres choses dans cette loi :
    http://www.maitre-eolas.fr/2007/09/20/730-la-nausee
    Ce peut être intéressant de lire aussi les ONG/associations :
    http://www.ldh-france.org/actu_derniereheure.cfm?idactu=1513
    http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/communiques_de_presse/regroupement_familial_et_tests_adn_amnesty_international_france_emet_les_plus_expresses_reserves
    Discutons-en. C’est tout ce qu’on a.

  • Reply 4largo 21 septembre 2007 at 11 h 23 min

    Le problème de ce sujet c’est qu’il tourne irrémédiablement au militantisme. Discutons-en oui mais encore faudrait-il que ce soit possible…
    Si j’ai bien compris, les tests serviront à accélérer la procédure sur la base du volontariat pour ceux qui prétendent au rapprochement familial. La procédure actuelle restera en vigueur pour ceux qui ne veulent pas du test. Où est donc le scandale ? Perso j’en vois pas.

  • Reply LADY REPOND ! 21 septembre 2007 at 11 h 28 min

    E-CEDRIC > “Lutte excessive” contre la fraude. Crois-tu que cela soit excessif ? Cela te semble peut-être “excessif” car jamais rien, jamais personne n’a voulu dire, n’a osé dire les choses comme cela. Les politiques ont bien spur déjà abordées le sujet mais tellement démagogiquement (ca finit tjs comme ça) que le sujet s’évapore. Excessif ou enfin “visible” ?
    Et oui, discutons-en, c’était le but de ce billet (et de tous les autres… discuter).
    4LARGO > D’accord avec toi…

  • Reply e-cedric 21 septembre 2007 at 11 h 50 min

    Nous allons traverser dans cette discussion quelques zones de turbulence. Logique. Et nécessaire puisqu’il nous faut éliminer les malentendus. C’est le vrai test. La discussion survivra-t-elle à ces tensions, that is the question. 🙂
    @4Largo : c’est chez moi que tu as senti du militantisme ?
    @Ladyblogue : tu me fais dire des choses que je n’ai pas dit. C’est mal. 🙂
    Je n’ai pas dit “lutte excessive” mais “mise en avant politique excessive”. J’ai également écrit qu’il fallait lutter contre la fraude.
    Pour reformuler ce que je disais plus brièvement : l’ADN était jusque-là en France une composante médicale. Il devient (et même si ce n’est pas le but explicite de cette loi et de ses auteurs) une composante sociale. C’est le choix de cet outil pour lutter contre la fraude en question que je considère comme dangereux. C’est une porte ouverte, jusque-là historiquement et culturellement fermée.
    Pour terminer sur une boutade : il est tout à fait possible qu’accèdent au pouvoir un jour des gens bien pire. 🙂 (taquinnerie, j’insiste).

  • Reply osmany 21 septembre 2007 at 13 h 02 min

    Dans son contexte global, la politique actuelle contre l’immigration et ses méthodes (citées avec brio par brebis galeuse) me fout la gerbe, sans te vexer. Le test ADN hors contexte ne me choque pas plus que ça. C’est tout la mécanique anti “autres”, anti “défavorisés” qui est mauvaise.
    Je suis issu de l’immigration directe Lady, donc je pense qu’il y a une part de “vécu” que tu ne saisiras jamais dans ton/tes analyses. Et ça, je ne peux pas te le reprocher.
    La France ne peut pas accueillir tout la misère du monde. Certes. Mais elle ne devrait pas être aussi dure…

  • Reply LADY REPOND ! 21 septembre 2007 at 14 h 31 min

    E-CEDRIC > Désolée d’avoir déformé tes propos. Je comprends bien ce que tu veux dire. Entre composante médicale et compasante sociale. Oui. Disons que ces tests Adn existent au même titre que les empreintes digitales dans une enquête policière. Non ? Qu’est-ce que tu en as à faire de mettre tes doigts dans l’encre si tu n’as rien à te reprocher ? Vision simpliste peut-être : mais a-t-on besoin d’être compliqué ? (Et une dernière chose : j’adore quand tu taquines ! 😉
    OSMANY > Je ne suis pas d’accord avec toi quand tu parles de mécanique “anti autres” et “anti défavorisés”. Ne crois-tu pas qu’il y a des tas de familles défavorisées qui ne peuvent accéder à une vie meilleure, tout ça parce qu’il y en a d’autres, mieux loties peut-être (ou pas), avec des pistons, avec des connaissances… qui leur prennent la place.
    Je sais, comme tu me le rappelles, que je suis blanche. Oui, certainement des choses m’échapperont quoi que je fasse, quoi que je vive, quoi que je pense.
    “La france ne devrait pas être aussi dure” dis-tu. Penses-tu qu’elle le soit en donnant plus d’égalité à ceux qui était lésé ?Ne penses-tu pas que certains pensent qu’elle est devenue “dure” car pendant des années, elle ne faisait rien ?

  • Reply osmany 21 septembre 2007 at 15 h 58 min

    Lady : tu as un raisonnement sophiste qui répond par d’autres “interrogations”. Ne réponds pas à des questions par d’autres questions.
    Ce que je dis c’est que le gouvernement a raison de lutter contre l’immigration de masse, non contrôlée… Après tout, pourquoi pas.
    Mais lutter de cette manière là… en jouant sur la délation, les contrôles musclés à outrance dans les gares, en utilisant même les avions de ligne pour les expulsions(à tel point que ca énerve même les pilotes…) etc etc… Les politiques de “chiffre” du ministre de l’immigration sont ahurissantes. Pense-t-on aux vies qu’on anéantit en expulsant quelqu’un d’un pays qui est devenu le sien en plusieurs années ? Non.
    C’est ce contexte “malsain” de chasse aux immigrés que je critique.

  • Reply 4largo 21 septembre 2007 at 16 h 00 min

    e-cedric> non c’était pas chez toi.

  • Reply LADY REPOND ! 21 septembre 2007 at 16 h 11 min

    OSMANY > Ne te métrompe pas… Le sujet d’aujourd’hui est les tests ADN…

  • Reply e-cedric 21 septembre 2007 at 17 h 05 min

    🙂
    Y a-t-il criminalisation a priori d’une catégorie de personnes (en l’occurence les immigrés) ?
    Moi, je pense que oui. Je vois une différence entre le test ADN (et les empreintes digitales) dans le cadre d’une prodédure judiciaire et un test ADN purement administratif et bureaucratique pour dissuader les tricheurs.
    C’est disproportionné, comme “technique”, au regard des enjeux pour tout le monde de l’arrivée de l’ADN pour “caractériser” les gens (en l’occurence, parvenir à une définition très restrictive de la filiation, voire ubercatho, mais c’est un autre débat, et puis une petite pensée pour Minority Report).
    La question de la discrimination (le fait de “stigmatiser un stigmate”) qu’aborde Osmany se surajoute avec la problématique du test ADN. Parce que le doute existe et qu’il paraît difficile à dissiper (par exemple les qques députés en question chassent sur les terres du FN …).
    Je suis blanc, né en France, mais mon nom n’est pas français … Mon père a du montrer patte blanche pour le renouvellement de sa CI (il est né dans une ex-colonie, quand elle était française). La nationalité française de ma famille date de la fin du 19ème siècle.
    Je suis donc moins français. Osmany part en premier, mais je ne suis pas loin derrière (enfin, j’dis ça, c’est pour l’exercice, je ne pense pas que nous en arriverons là, Osmany et moi créons de la valeur).
    🙂
    (je me permets Osmany, désolé. “Non, tu ne te permets pas, tu vas me soigner cette vilaine peau, …”).

  • Reply osmany 21 septembre 2007 at 17 h 42 min

    Lady, oui le sujet c’est les tests ADN. Pris tout seul, le principe du test adn ne me choque pas. Pris dans ce contexte général de chasse aux immigrés, ça me dépasse.
    Parce que tu ne dis pas tout : le test ADN ne sera plus suffisant dans un avenir pour venir en France :
    Il faudra parler couramment français pour mériter son visa, savoir chanter la marseillaise sans bafouiller et même (ok je pars en délire) connaître par coeur les répliques dee Louis de Funès dans Fantomas…
    Bref, tout ça pour dire que l’on ne peut pas être objectif sur ce sujet si on n’appréhende pas la problématique dans son ENSEMBLE (tout est possible).
    Ah la politique…on peut en parler des heures et on ne se mettra jamais d’accord. C’est ca qui est fort… =)

  • Reply osmany 21 septembre 2007 at 17 h 43 min

    * avenir proche

  • Reply MISS OK 21 septembre 2007 at 19 h 13 min

    salut lady c’est mister ok , je suis d’accord avec brebis galeuse, tu parle de fraudeur ou de gens malhonnetes tu te trompes la majorité des expulsé sont des personnes qui font des démarches au pres ds prefectures ou qui sont exploité par “d’honnetes citoyen qui pais trop d’impot ou le droit du travail les etouffes”(ironie bien sur),je suis militant je me suis occupé de sans papier pour savoir que les fraudeur ne sont pas ceux qu’on croit fait un tour dans des organisation non gouvernemental des associations tu changera peut etre de discour pour les testes adn au départ c’était pour les delinquants crimminels maintenant un simple militant qui est en désaccord et qui manifeste ou occupe des locaux est soustrait a des testes adn il y a une réel dérive .si tu étais dans un pays pauvre machiste(coutume) dangereux(guerre, famine,dictature) tu as une chance meme dangereuse pour partir dans un autre pays tu ferais quoi? je finirai par une petite pensé a djeloul qui a fuit son pays a cause d’extremiste religieux qui l’on condamné que l’état français refuse le droit d’asile

  • Reply LADY REPOND ! 21 septembre 2007 at 19 h 20 min

    E-CEDRIC & OSMANY et les autres ! (;-) >
    Si il y a discrimination, c’est envers les faudreurs et non envers les immigrés.
    D’abord, les tests ADN seront proposés uniquement aux personnes venant de pays où l’état-civil est douteux voire inexistant(Irak, Yougoslavie, etc.)
    Deuxièmement, les tests adn ne seront pas obligatoires mais sur la base du volontariat. Ceux qui ne seront pas volontaires suivront le chemin administratif habituel, beaucoup plus long (1 an, 2 ans ?). Celui qui sera volonataire verra son dossier traité dans les 15 jours.
    Ça permettra à des familles d’être rassemblées beaucoup plus vite.
    Ensuite, ceux qui disent que la famille, ce n’est pas que des tests ADN, on ne peut pas quand même intégrer dans le terme légal de “regroupement familial” tous ceux qu’on aime !
    Pour répondre à Osmany : je trouve cela normal de demander à une personne qui souhaite entrer sur un territoire de connaitre quand même un peu la langue. De pouvoir s’exprimer, se faire comprendre et comprendre les autres. cela me semble et normal pour la “personne candidate” (je n’aime pas ce terme) et pour normal pour le pays d’accueil (respect et implication).
    MISTER OK > Témoignage d’une infirmière : “bonsoir, je suis infirmiére,j’ai été appelée pour faire des soins chez un monsieur XXX, qui a 17 enfants et touche les allocs pour les 17,soitdisant de lui et ça depuis 10 ans,finalement aprés quelques visites chez lui il m’a avoué que
    seulement 3 de ses enfants sont a lui et que les autres sont ses neveux et cousins”
    Des témoignages comme cela il y en a des tonnes.
    GROS BIBIS A TOUS LES 3 !

  • Reply greg 21 septembre 2007 at 19 h 30 min

    Tu te lances sur un sujet glissant là !
    Mais je ne suis pas contre non plus, tout dépend de la manière…

  • Reply LADY REPOND ! 21 septembre 2007 at 20 h 15 min

    GREG > Hyper hyper casse-gueule tu veux dire !! ;-))

  • Reply MISS OK 21 septembre 2007 at 20 h 24 min

    re-salut lady,pour les testes adn il est questions de fichages europeens aussi si tu est expulsé de france tu est grillé dans d’autre pays mais pas “grave car tu es fraudeur”
    pour des tonnes de témoignages la ce discour nauseabonde je le connais bien pour mes luttes antifasciste , “LEcopain du frangin d’n tel qui ma dit” arretez avec se discour frontistes (tu es beaucoup plus inteligente que ça,et je sais que tu es plein d’humanité)souvent utiliser par des personne eux meme adepte de la fraude
    ton infermiere ne ta peut etre pas dit que l’aide medical aux sans papier a été suprimer et que rien de soutenir ou aider des sans papier (a ce loger ,soigner, nourrir)est un délit.ensuite un president qui fait l’apologie de l’eugenisme me fait peur surtout quand on parle de teste adn
    UN PETIT LIVRE A LIRE “le meilleur des mondes”a.HUXLEY,un chanteur gavroche
    bisbis libertaire

  • Reply MISS OK 21 septembre 2007 at 22 h 25 min

    reresalut lady, je viens de me faire engueuler par miss ok à cause de mes fautes d’orthographe !
    peux-tu me donner des cours de français ainsi k mes amis sans pap ( fraudeurs bien sur);-)))

  • Reply danijo 23 septembre 2007 at 20 h 41 min

    Des témoignages comme cela il y en a des tonnes… Pauvre lady, tu joues à te rassurer. Ce n’est pas grave, cela ne me touche pas. Pas encore….
    Bien sûr, les immigrés sont tous des fraudeurs, c’est bien connu… Comme les bénéficiaires du RMI, les demandeurs d’emploi qui fraudent les assedic, les femmes seules qui perçoivent l’API. Bien sûr… Tu vois, aujourd’hui, ce sont à nouveau les pauvres, les plus précaires qui sont visés par cette loi. Une de plus qui va générer d’autres excès. Mais le pire, c’est cette dégradation des droits de l’homme, pas seulement pour les immigrés, mais qui touche l’ensemble de la société. Demain, ce sera toi. Ne dis pas un jour, “je ne savais pas”. tu sais et tu ne veux pas voir, pas entendre.
    Les fraudeurs, les gens malhonnêtes, ils sont des millions en france, ceux qui fraudent les impôts pour être encore plus riches, ceux qui embauchent leurs salariés au noir pour se faire plus de fric, les politiques avec leurs petits arrangements. Regarde autour de toi. Les immigrés, c’est rien, c’est une goutte d’eau dans la mer des fraudes. Je suis triste que tu ai lancé ce débat, vraiment je te pensais au dessus de ça. Dommage

  • Reply LADY REPOND ! 23 septembre 2007 at 21 h 11 min

    DANIJO > Triste que j’ai lancé ce débat ? Non.
    Le débat est justement nécessaire, formateur, enrichissant.
    Je citerais Joseph Joubert : “Il vaut mieux débattre d’une question sans la régler que la régler sans en avoir débattu.”
    Amicalement,

  • Reply balbc FAPM 24 septembre 2007 at 5 h 49 min

    voici le texte qui a été déposé sur le site de “Sauvons la recherche” ( http://recherche-en-danger.apinc.org/ )
    Je suis scientifique et je dois dire que j’y adhère…
    “Selon la loi actuellement en vigueur en France, les tests génétiques ne sont utilisables qu’à des fins médicales ou de recherche scientifique, ou après une saisine judiciaire. Les résultats de la recherche peuvent permettre certains progrès, mais aussi des utilisations inacceptables. Il serait aberrant que la loi favorise ces dernières. Pour la communauté scientifique, cela constituerait un détournement dangereux du fruit de leurs travaux, qu’elle doit dénoncer.
    Or, un amendement à la loi sur l’immigration et le regroupement familial a été voté en première lecture le 12 septembre 2007 à l’Assemblée Nationale. Selon cet amendement, les autorisations à un tel regroupement pourraient se fonder sur des tests de filiation biologique, le plus souvent de paternité. Sa justification serait que lorsque des travailleurs immigrés en situation régulière veulent faire venir leurs enfants en France, l’administration n’est pas toujours certaine qu’il s’agisse exclusivement de leurs enfants biologiques. Si les parents qui souhaitent légitimement un regroupement familial peuvent payer environ 1000 € le test génétique, selon cet amendement, ils auraient leurs documents en règle plus facilement, bien qu’exclusivement pour les enfants du même sang qu’eux.
    En France, les législateurs ont souligné l’importance du fait que le lien de filiation ne pouvait en aucun cas se réduire à sa dimension biologique. L’importance de ce principe est évidente lorsque l’on songe aux enfants adoptés ou aux familles recomposées. Ce principe cesserait-il d’être important pour ceux qui ne sont pas nés en France ? Le droit à vivre en famille, reconnu par la convention européenne des droits de l’homme, serait-il réservé aux Français ou à ceux qui ont les moyens de payer des tests génétiques, présentés avec une hypocrisie certaine comme non obligatoires, mais qui deviendraient vite indispensables ? Ignore-t-on que ce contrôle suplémentaire engendrerait immanquablement des trafics de documents et autres irrégularités ?
    En contribuant une fois de plus à stigmatiser les candidats à l’immigration et sous prétexte de réduire un désordre, cette disposition en créerait un autre, infiniment plus grave, car il entamerait pernicieusement des principes éthiques, et ouvrirait la porte au fichage génétique de certaines catégories de la population. L’histoire nous a appris à quels désastres s’exposent les peuples qui acceptent de rogner peu à peu leurs principes éthiques, de banaliser l’inacceptable.”

  • Reply balbc FAPM 24 septembre 2007 at 5 h 52 min

    voici le texte qui a été déposé sur le site de “Sauvons la recherche” ( http://recherche-en-danger.apinc.org/ )
    Je suis scientifique et je dois dire que j’y adhère…
    “Selon la loi actuellement en vigueur en France, les tests génétiques ne sont utilisables qu’à des fins médicales ou de recherche scientifique, ou après une saisine judiciaire. Les résultats de la recherche peuvent permettre certains progrès, mais aussi des utilisations inacceptables. Il serait aberrant que la loi favorise ces dernières. Pour la communauté scientifique, cela constituerait un détournement dangereux du fruit de leurs travaux, qu’elle doit dénoncer.
    Or, un amendement à la loi sur l’immigration et le regroupement familial a été voté en première lecture le 12 septembre 2007 à l’Assemblée Nationale. Selon cet amendement, les autorisations à un tel regroupement pourraient se fonder sur des tests de filiation biologique, le plus souvent de paternité. Sa justification serait que lorsque des travailleurs immigrés en situation régulière veulent faire venir leurs enfants en France, l’administration n’est pas toujours certaine qu’il s’agisse exclusivement de leurs enfants biologiques. Si les parents qui souhaitent légitimement un regroupement familial peuvent payer environ 1000 € le test génétique, selon cet amendement, ils auraient leurs documents en règle plus facilement, bien qu’exclusivement pour les enfants du même sang qu’eux.
    En France, les législateurs ont souligné l’importance du fait que le lien de filiation ne pouvait en aucun cas se réduire à sa dimension biologique. L’importance de ce principe est évidente lorsque l’on songe aux enfants adoptés ou aux familles recomposées. Ce principe cesserait-il d’être important pour ceux qui ne sont pas nés en France ? Le droit à vivre en famille, reconnu par la convention européenne des droits de l’homme, serait-il réservé aux Français ou à ceux qui ont les moyens de payer des tests génétiques, présentés avec une hypocrisie certaine comme non obligatoires, mais qui deviendraient vite indispensables ? Ignore-t-on que ce contrôle suplémentaire engendrerait immanquablement des trafics de documents et autres irrégularités ?
    En contribuant une fois de plus à stigmatiser les candidats à l’immigration et sous prétexte de réduire un désordre, cette disposition en créerait un autre, infiniment plus grave, car il entamerait pernicieusement des principes éthiques, et ouvrirait la porte au fichage génétique de certaines catégories de la population. L’histoire nous a appris à quels désastres s’exposent les peuples qui acceptent de rogner peu à peu leurs principes éthiques, de banaliser l’inacceptable.”

  • Reply danijo 27 septembre 2007 at 7 h 37 min

    tu as raison. Ce n’est pas le débat en soi qui m’attriste. Ce n’est pas celui-ci en particulier. Ce sont tes arguments pour être en faveur de ce projet… Et, entre autres, celui là : “Les demandeurs eux-mêmes les réclament ces tests.”
    ça me laisse pantoise, tant de naïveté…

  • Reply LADY REPOND ! 27 septembre 2007 at 9 h 11 min

    DANIJO > Peut-être ai-je dit cela car je connais des personnes concernées qui effectivement les réclament…
    Naïveté pour les uns, sincérité pour d’autres.
    Amicalement,

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.