En passant

Les yeux jaunes des crocodiles

11 septembre 2007

110907_yeux_jaunes_crocodiles

« Ce roman se passe à paris. Et pourtant on y croise des
crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions
être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire
d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie. »

110907_yeux_jaunes_crocodiles2
C’est grâce à ce petit texte au dos du livre que je me suis
décidée à acheter « Les yeux jaunes des crocodiles ». Je n’en avais
jamais entendu parler. Ni du livre, ni de l’auteur, Katherine Pancol
(journaliste à Paris Match et Cosmopolitan).

On découvre l’histoire d’une famille, toutes générations
confondues. De la reine mère, Henriette, surnommée le Cure-dents (sympatoche,
non ?), à ses deux filles quadragénaires, Iris la belle, dynamique et
riche et Joséphine la moche, molle et pauvre (enfin… statut normal !).
On gravite autour de ces trois figures féminines que tout
oppose… que tout réunit.
On suit aussi les aventures de Chef et de sa choupette Josiane,
à la gouaille redoutable (ces deux-là, je les adore !) et des enfants et
maris des deux frangines.
Que de personnages hauts en couleurs, assez stéréotypés et
pourtant… pourtant…

« Ce roman, c’est la vie ».
Oui, c’est ça. On connaît toutes et tous des Iris et des
Joséphine, des Marcel et des Cure-dent. On en connaît tous.
Mais sait-on vraiment ce qu’ils ont à l’intérieur, dans
l’ventre, dans l’cœur ?
Ce livre nous montre l’envers des préjugés.

Autour d’une intrigue centrale, avec beaucoup d’humour et
d’émotions, on entre dans la tête de chacun des personnages. On les apprend.
Ils se révèlent. La bécasse nous apparaît moins cruche, la mollasse moins
molle, la belle moins attirante.

Les 661 pages qui se lisent d’une traite.

Je vous le conseille.

Bibis grandes dents

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Mélina LOUPIA 11 septembre 2007 at 10 h 08 min

    Si avec toute cette culture que tu lui transfuses ta petite nous tape pas l’ENA à 13 ans…
    Des bizettes

  • Reply nina de zio peppino 11 septembre 2007 at 11 h 15 min

    Merci pour ce résumé très intéressant ! J’irai peut-être à la fnac au rayon crocodile…

  • Reply Dyns 11 septembre 2007 at 11 h 45 min

    Ce livre a l’air sympa en tout cas ton résumé donne envie.. SI je l’avais pas lu jpense que je me serais arretée dessus!!
    Merci Ladyblogue 🙂

  • Reply missplaymobil 11 septembre 2007 at 13 h 02 min

    Je te l’ai déjà dit,je crois. ce bouquin, je l’ai lu.Il m’a été offert par une copine qui me connaît bien et qui savait que cette histoire (ou plutôt ces histoires) me toucherait.C’est comme au cinéma, j’aime quand on parle des gens tout simplement….Chose faite avec ce livre…

  • Reply Macaron 11 septembre 2007 at 13 h 31 min

    Tu en parles bien, ça donne envie

  • Reply LADY REPOND ! 11 septembre 2007 at 15 h 36 min

    Mélina > Tu parles de Princesse ou de bébé ? Si c’est de bébé, il faut dire “petit”… on ne sait pas si ca va être une nénètte ou un gars !! 😉 Pour l’ENA : ok !
    Nina de Zio Peppino > Vas-y les yeux (jaunes) fermés !
    Dyns > Oui, vraiment, je le conseille !
    Missplaymobil > Des points communs… Des points communs… Des points communs…
    Macaron > A lire !! 😉

  • Reply Guillemette 11 septembre 2007 at 21 h 13 min

    hiii je suis en train de le lire, je suis frustree de pas avoir plus de temps pour lire pour pouvoir le finir plus vite, mais bon en meme temps ca prolonge le plaisir ;o)

  • Reply clo 11 septembre 2007 at 22 h 41 min

    C’est la première critique de ce livre qui me donne envie de le lire (même si les autres critiques étaient positives). Chapeau bas 😉

  • Reply LADY REPOND ! 12 septembre 2007 at 9 h 10 min

    Guillemette > Oui, ca m’a fait ça aussi ! Je voulais vite vite le terminer… et en même temps, le garder encore un peu plus !
    Clo > (Bienvenue ici) Chouette ! Tant mieux ! J’espère qu’ilte plaira si tu l’achètes.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.