Cité En passant

Politiques, Sarkozy et Sida

19 avril 2007





On imagine mal un Président de la République complètement désintéressé du problème du SIDA.


L’association Aides a profité de la période de campagne présidentielle pour engager les hommes et les femmes politiques sur les questions liées au problème de cette maladie de merde.


L’idée : faire une déclinaison de la campagne d’affichage lancée en novembre 2006 (pour en savoir plus) avec le soutien de people avec cette fois-çi chaque candidat en photo avec la phrase « Voteriez-vous pour moi si j’étais séropositif ? ».


Tous ont accepté (ce qu’il ne veut pas dire, hélas, qu’ils ont intégré la cause du SIDA dans leur programme), tous sauf un : Nicolas Sarkozy.


Dominique Voynet a été la première à rencontrer Aides le 26 février dernier, suivie deux jours plus tard par Olivier Besancenot. Arlette Laguiller, Marie-George Buffet Corinne Lepage et Jean-Marie Cavada (pour François Bayrou) avaient répondu aux questions de Aides. Quant à Ségolène Royal, elle a rencontré les associations de lutte contre le sida le 14 mars. Tous ont leur affiche (affiches imaginées par l’agence TWA).


Nicolas Sarkozy est le seul à n’avoir pas accepté ni la rencontre avec l’association ni les revendications de celle-ci.
Alors, Aides ne s’est pas démonté et a frappé un grand coup en sortant quand même l’affiche avec Nicolas Sarkozy, mais au lieu de la phrase « Voteriez-vous pour moi si j’étais séropositif ? », ils ont écrit : « Voterez-vous pour moi, même si j’en ai rien à cirer du sida ? ».






Alors, quelle est la position de Nicolas Sarkozy ? Car tout cela n’est qu’un compte-rendu de ce qu’on peut lire sur le site de l’association, sur les sites gays, sur les sites de gauche…


Pourquoi Nicolas Sarkozy n’a pas répondu ?


En a t-il vraiment rien à carrer du SIDA ? Ou est-il tout simplement moins hypocrite, moins démago que les autres : « Je n’ai pas le temps, donc je ne participe pas à l’opération ». Au choix.


Bibis bientôt dimanche…

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply LudoFJ 19 avril 2007 at 12 h 19 min

    Je pense pas que le fait de ne pas répondre exprime sa position face au problème du sida.
    AIDEs n’a pas le « monopole » de la lutte contre cette maladie.

  • Reply Mordax 19 avril 2007 at 12 h 39 min

    Je ne saurai pas mieux dire que Ludo c’est tout à fait ce que j’en pense.

  • Reply Astigo 19 avril 2007 at 15 h 05 min

    Completement d’accord avec Ludo… A un moment faut arreter la mauvaise fois 😉

  • Reply Julie 19 avril 2007 at 17 h 14 min

    Ah ben peut être que si ça avait pu rentrer dans le programme dépistable à l’âge de 3 ans (entre le suicide et la pédophilie)….
    Bon okay je sors ! ^^
    Pour revenir au sujet, j’avais été très agacée par l’uen des campagne où on voyait des grands portrait et un truc écrit en minuscule dessus. A chaque fois je me demandais ce que c’était et n’avait pas l’occasion d’en savoir plus, jusqu’à ce que j’en trouve une à un arrêt de bus et que je lise le slogan félicitant d’avoir fait le pas de s’approcher si près d’un séropositif….Et vlan pour le coup je me suis dit que cette campagne remplissait réellement son but et faisait passer un message fort. Celle des présidentielles ne m’interpelle pas de cette façon…

  • Reply e-cedric 19 avril 2007 at 21 h 59 min

    Ludo a été fulgurant !
    Je sature, en peux plus de la campagne.
    Au moins, ça m’aura permis de faire du ménage dans mes blogs-que-je-lisais-de-temps-en-temps (parce qu’y a des blogueurs qui me soulent avec tout ça quand même).
    Mais pas toi Lady.
    ;-D
    Bibis vivement dans 15 jours

  • Reply annaellee 20 avril 2007 at 10 h 18 min

    peut-être qu’il pense qu’il y a un gêne du sida 🙁
    en tout cas, ça ne m’étonne pas qu’il n’ait pas voulu participer…

  • Reply denis_m 20 avril 2007 at 12 h 56 min

    Je ne suis pas forcément d’accord avec les autres commentaires, je suis Parisien, je n’ai pas été « soulé » d’affiches, quand on voit la position de Sarkozi sur les gènes de la violences ou de la pédophilie il n’y a qu’un pas vers l’homosexualité et le retour 40 ans en arrière…
    Ne comptons jamais pour acquis ces choses là, et dans un monde sur-médiatisé AIDES n’a pas d’autres moyens pour faire entendre sa voix au risque d’agacer ou de choquer.

  • Reply Cath 21 avril 2007 at 10 h 32 min

    Rien n’est jamais acquis, entièrement d’accord avec Denis.
    Avec le retour en force des extrêmismes et radicalismes de tous poils, il faut rester extrêmement vigilants et ne pas s’endormir sous prétexte que…
    J’ai connu une époque où les femmes étaient encore passibles des assises pour avoir avorté (et ne suis pas si vieille !!), puis ensuite sont venues les lois et les plannings familiaux…
    Ces derniers ferment actuellement tous les uns après les autres, la pilule n’est plus rembrousée depuis plusieurs années, et certains grands esprits ergotent pour savoir si l’excision est une forme d’expression culturelle…
    Alors, vous savez….

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.