Le ukulélé, c’est youkoulélé !

2 mars 2007


020307_ukulele



Youkoulélé, d’accord !!! Mais ukulélé ??? Savez-vous exactement ce que c’est, hein ? Ben oui, car c’est pas l’tout de dire des choses, il faut savoir encore de quoi il s’agit… Enfin, de quoi, il s’agit presque !


(Je précise que si vous ne comprenez pas cette intro, ce n’est pas que vous vous êtes transformé en Paris Hilton ou en Laurent Ruquier, non, je vous rassure, vous êtes tout à fait normal… sauf si vous vous appelez D. quelque chose, K. j’sais pas quoi ou même S. trucmuchette… ! Mais c’est quoi ces billets codés, penseront certains ?? Je fais ce que je veux, c’est mon blog ! NA ! En revanche, Si vous ne comprenez pas ce qui suit, c’est que oui, vous vous êtes déjà transformés en Paris Hilton ou/et Laurent Ruquier !)


Le ukulélé est un (magnifique, vous ne trouvez pas ?) instrument à cordes pincées traditionnel des îles Hawaii, proche du cavaquinho portugais dont il est une adaptation.


Instrument facile d’accès, très bon marché dans la première moitié du XXe siècle, ce petit instrument polyvalent, composante indispensable d’un orchestre hawaiien, fut rapidement adopté par divers courants musicaux – de la chanson populaire au jazz – parfois parce qu’il apportait une dimension humoristique ou exotique à un ensemble.


Très largement utilisé aux États-Unis, il fut le premier instrument sur lequel nombre de musiciens américains ou anglais découvrirent la musique : Vic Chesnut, Dick Dale, Jimi Hendrix, Artie Shaw, Neil Young…


Il existe différentes sortes de ukulélé : ukulélé hawaiien standard, ukulélé électrique, banjo ukulélé et ukulélé tahitien ou polynésien


Le ukulélé fait également penser au cinéma. Rappelez-vous « Blue Hawaii » (1961), où l’on voit Elvis Presley jouer sur un ukulélé ténor et « Some like it hot » -« Certains l’aiment chaud » – (1959) où la magnifique Marilyn Monroe interprète entre autres Running wild !


Sur ce billet musical, un peu fou, un peu green, un peu YOUKOULELE, je vous laisse !


Bibis codés !

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply katy 2 mars 2007 at 8 h 12 min

    Petit coquinette…. la bretagne ne serait pas la même sans toi !
    Petit instrument polyvalent… à ouais ça me plait, et passé entre des mains si célèbres, wou ! “Ukulélé hawaiien standard, ukulélé électrique, banjo ukulélé et ukulélé tahitien ou polynésien”, heu j’hésite là !
    Moi adepte du Youkoulélé, je youkoule, youkoulement… avec youlady…

  • Reply denis_m 2 mars 2007 at 10 h 11 min

    Mon nom est Vic Chesnut, et je vous remercie pour ce billet ! Je suis en tournée à Paris pour l’instant !

  • Reply Phileas 2 mars 2007 at 10 h 28 min

    oh toi tu as regardé la nouvelle star mercredi 🙂
    sinon en bonne utilisation contemporaine du ukulélé , je conseille (entre autres) le dernier album de Dionysos “Monsters in Love”
    on évitera par contre celui de Maeva…

  • Reply Aude 2 mars 2007 at 11 h 21 min

    mdr j’allais le dire, en voilà une qui a regardé Marianne James et sa bande :))

  • Reply ameliMelo 2 mars 2007 at 11 h 24 min

    Cool et c’est quoi tes dates de concert que je vienne te voir ?
    je joue du triangle on pourrait monter un duo ? lolll
    Bibis ma Kille à la vanille préférée

  • Reply Mélina LOUPIA 2 mars 2007 at 11 h 28 min

    Alors là…
    Alors alors Là…
    C’est l’instrument de dérision pure.
    J’aime tout ce qu’il représente.
    On dit que c’est le compagnon des stars, même que les nouvelles s’y mettraient, à condition qu’elles enlèvent leur casquette immonde.
    Bizettes, je le dis, ça sent le printemps!

  • Reply LADYBLOGUE 2 mars 2007 at 13 h 58 min

    Katy > Hé bien ! quelle youkoudéclaration ! Mercilélé petite youkougrenouille !
    Vic Chesnut > Et alors ? Les billets se vendent bien ?
    Philéas & Aude > Hmmm… Pensez-vous vraiment qu’il y a corrélation ?
    Amelie > Ca veut dire que tu aimes l’instrument ? Sympa la petite musique, hein ?
    Mélina > Tu t’y mets quand ? 😉

  • Reply Laurence 2 mars 2007 at 15 h 55 min

    Et bien, c’est un billet fort instructif d’un point de vue musical !!!
    Moi, ça m’a toujours fait un peu rire cet instrument… Enfin, c’est surtout les personnes qui y joue, j’ai toujours pensé que c’était une sorte de guitare qui avait pris de l’hélium !!! (oui, j’ai des idées super bizarres… mais j’assume !!!)
    P.S. totalement personnel : Ma clonette, oui, c’est à toi que je m’adresse… Va voir tes mails !!! 🙂

  • Reply Laurence 2 mars 2007 at 15 h 58 min

    P.P.S. personnel aussi : Merci d’avoir adopté mon petit singe ! 😉

  • Reply solitaire 2 mars 2007 at 16 h 01 min

    Chère Layblogue,
    j’avais découvert le ukulélé assez tardivement grâce, entre autre, à l’hawaiien Israel Kamakawiwo Ole’ et sa version de “Somewhere over the rainbow”. Mais bon, très bon choix musical pour accompagner ce billet.

  • Reply magwann 2 mars 2007 at 22 h 51 min

    Un ami qui touche en la matière :
    http://www.ukulele.fr/dc/
    🙂

  • Reply e-cédric 2 mars 2007 at 23 h 12 min

    Arf, j’ai désespérement essayé de retrouver la vidéo de Mac Cartney jouant et chantant Something au ukélé (beau hiatus), parce que c’est pas que drôle, le ukulélé.
    Je note qu’au moment où les petons disparaissent, le ukulélé apparait.
    Y a plein de trucs marrants qu’ont été fait avec le ukélé, mais là, ça dépasse tout :
    http://www.youtube.com/watch?v=Px8Rdb3LSGk

  • Reply Titus 3 mars 2007 at 17 h 53 min

    Mon ukulele préféré est le tahitien car il ne manque pas de style : la caisse de résonance est faite d’une moitié de noix de coco ! Bel instrument !
    Côté musiques qui ne négligent pas l’ukulele, je recommande la version DVD de “Neil Finn & Friends – Seven worlds collide”, où les Finn Brothers (Neil & Tim) donnent une magnifique interprétation de leur chanson “Paradise”, qui sonne très South Pacific, avec ukulele naturellement !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.