En passant Entre soi

La suite des tifs

27 février 2007




(Nota : la musique du jour n’a rien à voir avec la choucroute, mais je l’ai entendu aujourd’hui dans ma voiture en rentrant du travail et j’avais envie de la mettre pour vous…)


Vous savez que mes RDV chez le coiffeur frôle la science-fiction.
Pour ceux qui ne sont pas au courant, je vous invite à lire ce billet concernant mon dernier RDV en janvier… Allez-y vraiment car, vu mes péripéties à chaque fois, je crois que ça va devenir un des billets du mois ! Donc, si vous voulez ne pas être paumé… lisez !


Hier donc, RDV de février chez le coiffeur.
Cette fois-çi, c’est une autre apprentie qui m’a appliquée la couleur. L’autre (celle qui pue le moisi) n’est pas là. OUF, je vais pouvoir respirer normalement. La « nouvelle » a l’air olfactivement normal. Un peu beaucoup cul-cul la pralinette sur les bords, trop le sourire commercial à 2 balles qui fait conne plutôt que commerçante sympa. Raté, faudra revoir ça, m’zelle !


La patronne arrive et me rince (la tête !).
Pendant tout le temps où elle s’est occupée de moi, j’ai eu droit à la suite de la série « les coiffeurs à Dallas ».
Evidemment, je n’allais pas garder cela pour moi toute seule. J’ai pensé à vous et donc voici un résumé en quelques points du résumé du résumé (obligée de condenser car sinon le billet va faire 125 458 789 587 lignes…).


Je sais à présent avec qui son mari la trompe. Elle me la décrit et m’a même dit où elle travaillait. Elle bosse pas loin de mon boulot. Je ne vois pas du tout qui c’est mais après la description à laquelle j’ai eu droit je ne risque pas de la louper si je la croise. Je retiens une phrase, une seule, assez gratinée : « Habillée souvent comme un prostituée, elle est bien foutue mais une tête de vieille. Une vrai sorcière, elle ferait peur aux enfants ». Avec ça…
La coiffeuse a déposé plainte plusieurs fois contre cette nana « folle » et « alcoolique » qui « la harcèle au téléphone pour lui demander comment garder son mari » (bizarre la fille, non ?).


Bref, le patron était là, juste à côté, pendant que la patronne me racontait leur vie. Et malgré le bruit couvrant de la musique et des sèche-cheveux, je sais qu’il savait de quoi elle me parlait. J’étais un peu mal. Normalement, c’était lui qui devait me sécher les cheveux mais, il a prétexté un RDV à l’extérieur (vrai ? faux ?), il a laissé sa femme le faire. Ben ça y est, moi, je suis cataloguée, il doit croire que je penche pour la version de sa femme. Enfin son ex-femme puisque le divorce est en court. Mais non, toujours sa femme car il l’aime toujours (lui a offert un bouquet de roses pour la Saint-Valentin). Mais non, son ex-femme car il voit toujours la folle-dingue-alcolo-pétasse-sorcière !


Pfff… les gens sont compliqués.


Alors, ça peut paraître chiant comme RDV, mais au moins, même si je le sais, quand je sors du salon, à chaque fois je me dis « Et ben putain, moi, qu’est-ce que je suis bien avec mon Amoureux ! ».


Je vous laisse avec une petite vidéo de Muriel Robin (il n’y a pas tout le sketch, si vous voulez la 2e partie, c’est ici). Etant issue d’une « famille de coiffeuse » (ma mère et ma sœur sont tombées dans le bac depuis leur jeune âge !), je peux vous dire que, même si c’est ultra-caricatural, il y a pas mal de vérité là-dedans.


Bibis Salon New Creation bonjour !





Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply Laurence 27 février 2007 at 9 h 46 min

    Non seulement on est clonette, mais en plus on a les mêmes déboires avec les coiffeurs !!! 😀
    http://www.beehappy.fr/beehappy/2006/12/coiffeurs.html

  • Reply Anne (Papilles et Pupilles) 27 février 2007 at 10 h 25 min

    Et bé !
    Pour moi rien ne résume mieux l’aventure chez le coiffeur que ceci :
    http://www.paroles.net/chansons/14590.htm

  • Reply Mélina LOUPIA 27 février 2007 at 10 h 35 min

    Tain, j’ai raison de n’y aller qu’une fois l’an, pour le nécessaire, comme pour rentrer du bois!
    Chez moi, c’est le café brûlé qu’a chauffé pendant 3 jours qui me fout la trouille.
    Après j’ai des hallucinations.
    Et je comprendrai jamais pourquoi la coiffeuse me dit au revoir en précisant ” bon courage”.
    Elle admet qu’elle m’a saccagée la tête?
    Bizettes

  • Reply Léna 27 février 2007 at 11 h 06 min

    Ben dis donc … c’est quand même hallucinant qu’on puisse raconter sa vie comme ça à des inconnus !

  • Reply e-cedric 27 février 2007 at 11 h 14 min

    Moi, je rase les murs et me taît pendant 2 jours (au moins) lorque madame (appelons-là e-béné) sort de chez le coiffeur.
    Là, ça fait deux semaines qu’elle a envie d’y aller mais hésite. Pffff.

  • Reply Amélie 27 février 2007 at 11 h 22 min

    MMMMM…qu’est ce que j’aime cette zikmu de Radiohead 🙂
    Le coiffeur..pffff…sujet épineux..j’hésite à y aller…mais bon les cheveux courts il faut les entretenir….
    Mais bon chui ps difficile, Alicia (ma coiffeuse) ne ma rate jamais et c’est elle qui me raconte sa vie..lolll

  • Reply Phileas 27 février 2007 at 11 h 22 min

    hihi c’est pour ca que j’ai la meêm coupe que Zebaker comme ça je suis mon propre coiffeur et je peux me raconter les histoires que je veux…
    bon tu as toujours l’option de changer d’officine, parce que d’ici peu ils risquent d’en venir au lancer de brosse et de ciseaux…
    Et imagine qu’elle doit fair ele même discours à chaque cliente ! ca doit être sympa chez eux le soir…

  • Reply Aude 27 février 2007 at 12 h 57 min

    J’ai toujours été sidérée de voir à quel point les coiffeuses ont une babeille énorme !!! J’ai horreur de ça moi, c’est une véritiable épreuve d’aller chez le coiffeur pour moi, rien qu’à cause de ça 🙂

  • Reply Dom 27 février 2007 at 14 h 03 min

    Deux fois l’an, y a pas mort d’homme.
    Mais ce que je note, c’est que j’ai un coiffeur homme, et qu’il est tout aussi pipelette que la tienne.
    Le côté langue bien pendue, un cliché mérité pour les coiffeurs ?

  • Reply pam 27 février 2007 at 20 h 27 min

    Ladyjolie, que ça me manque cet épisode mensuel, quand je te voyais revenir de ton rdv les yeux tous mouillés de larmes de joie !
    Moi j’aimerais bien que ce soit Muriel Robin ma coiffeuse ! Pour passer les bigoudis sur cheveux courts elle aurait bien du mal, mais bon, j’suis sûre qu’elle pourrait essayer sur des coton-tiges ! (j’me réserve le maillot quand même, aïeouch !) bibiàpoilcourt !

  • Reply missplaymobil 27 février 2007 at 20 h 54 min

    Ohla la, vivement que tu retournes chez le coiffeur au mois de mars pour que l’on puisse avoir la suite des “coiffeurs à Dallas”!..
    Mickael scofield, tu l’as croisé dans ton salon?…

  • Reply Ladyblogue 27 février 2007 at 22 h 25 min

    >>>>>>>>> COUCOU A TOUS !
    Merci pour tous vos commentaires que j’ai lus avec attention.
    J’ai un début de semaine hyper speed donc pas très présente sur la blogosphère… Je m’en excuse et vous promet que je reviens très très vite !!
    Gros bibis à tout le monde,
    Bibis beaux-parents…

  • Reply katy 28 février 2007 at 2 h 59 min

    Ah, bravo… et quand est-ce que je suis invitée au saloon ?

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.