En passant

Echecs et maths

10 janvier 2007


Vous en avez sans doute entendu parler : le calcul mental revient dans les es de nos chers petites têtes brunes (ben oui, pourquoi toujours « blondes » d’abord !). Gilles de Robien prend les grands moyens et opte pour un retour aux méthodes de base. Le ministre de l’Education nationale souhaite que les cours de maths en primaire commencent systématiquement par dix minutes de calcul mental et ce dès la rentrée prochaine.


Oui, les lacunes sont super importantes et, quitte à passer pour une rétrograde, je suis assez d’accord pour revenir aux méthodes de nos parents et grand-parents.


Oui, le calcul mental, c’est important. Mais les maths ?


Oui, c’est une nulle de chez nulle des maths qui parle (enfin écrit). Les maths, je suis fâchée avec depuis ma tendre enfance…


Déjà, ça ne m’a jamais intéressé de savoir que la racine carrée de 128 est 11,3137085 ou de savoir que si une fonction est continue sur un intervalle I, alors il existe au moins une fonction F dérivable sur I telle que f soit la dérivée de f sur I et que donc F est une primitive de f sur I.


Mais il parait qu’avec ça, y’en a qui font des trucs « délires ». Mais quoi ? Car le type lambda, toi et moi en l’occurrence, ça nous sert à quoi ? Seules les 4 opérations majeures (additions, soustractions, multiplications et divisions) nous servent dans notre vie quotidienne.


Mais les théorèmes (j’en ai compté 851 sur Wikipédia, la preuve est ici.) … Vous vous rendrez compte 851 ! Moi, je ne connais que celui de Pythagore… et encore !), l’algèbre commutative ou le birapport (appelé également « rapport anharmonique ») ect, ect… dans la vie de tous les jours, moi, je n’en ai pas besoin, ni dans ma vie perso, ni dans mon métier (et en pub… les maths heu…).



Et puis, faut dire, qu’à l’école, les élèves apprennent beaucoup mieux quand le prof est « bien ». Et en tant qu’élève, un prof « bien » n’est pas nécessairement un prof compétent, mais c’est un prof « sympa » et « cooool ».


Et, moi, je n’ai connu que des profs de maths coincés de la rigolade (bon ok, récemment, j’ai connu Mister Système D qui est un homme plus qu’adorable… Mais bon, je le connais en ami et non en tant que prof… Il est p’être coincé en prof… ?! ;-).


Les profs de maths sont pour moi de véritables ovnis. Déjà, ils ont toujours des noms bizarres qui vont tout bien avec leur métier. Par exemple, et ceci est véridique de chez véridique, le prof de maths (2e cycle) de mon amoureux s’appelait « Piéderrière »… Le mien s’appelait « Haskenoff »… Franchement, avec ça, ils n’étaient pas aidés…


En plus, les profs de maths ont toujours des looks de profs de maths (comme les profs de philo ont toujours des looks de profs de philo !) : pantalon étriqué trop court, petite chemise rayée bleue et blanche avec petit polo ou gilet, chaussures en cuir mocassins à pompons, petites paires de lunettes, toujours rasé nickel-chrome (pas un poil qui dépasse !), se tenant toujours droit comme un i et se baladant toujours avec l’incontournable mallette, l’attaché-case noire, toute carrée, toute dure, toute grande… si grande qu’on se demande bien ce qu’ils peuvent mettre dedans. Car en maths, à part une règle, un compas, une calculatrice et un rapporteur, on n’a rien besoin d’autre !


Et vous, votre prof de math, il était comment  ?


ATTENTION : A NE PAS RATER !
Pour finir en beauté, toujours dans l’univers de l’Education nationale, voici un petit fichier mp3 (monumental !!) pas piqué des vers pour dire que Gilles de Robien a pas mal de pain sur la planche… et pas qu’au niveau des élèves… Je vous laisse le découvrir… Tout ce que je peux vous dire, c’est que y’a pas que les profs de maths qui sont très bizarres et que vous allez HALLUCINER GRAVE !

Facebook Comments
Please follow and like us:
Pin Share

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Soho 3 février 2007 at 18 h 52 min

    Moi, j’ai souvenir de ma prof de Math de 6eme : une petite nana super mignne, qui s’habillait en mini-jupe et s’asseyait sur le bureau, jambes croisées pour nous expliquer les théorèmes de… de je ne sais plus qui!
    Résultat : pas une place dispo sur les 3 premiers rangs : tous squattés par les garçons…
    Et puis il y a eu ma prof de terminale : c’était une femme aussi mais elle ressemblait plus à ce que tu décris : jupe écossaise jusqu’aux moellets, chemisier en pur tergal, chignon : là, personne ne mouftait et les garçons étaient plutot aux derniers rangs !

  • Reply Dom 3 février 2007 at 18 h 55 min

    Tout comme toi, j’ai vite été larguée par ce langage ésotérique que je n’ai jamais compris. Autant le calcul mental me sert, notamment pour faire les comptes des grilles de yam, autant les identités remarquables et autres règles de trois…. pffuh.
    Je confirme que mes profs étaient tous sinistres à mourir et peu communiquants, ce qui ne m’a pas aidée à aimer leur matière. Pourtant, les vrais barrés des neurones, les vrais allumés, durant ma scolarité, ça a toujours été les profs d’anglais.
    Comme quoi.
    Question de génération ?

  • Reply Laurence 3 février 2007 at 18 h 57 min

    Baaah, moi, mes profs de maths étaient cools… ok, moi cool que ceux de physique-chimie.
    J’avais un prof de maths mémorable qui était drôle… si, j’te jure… Quand j’étais au collège, il sortait des blagues et inventait des mots. Par exemple en géométrie, il faisait une figure au tableau et nous demandait (presqu’à chaque fois) : Mais quelle cette figure plus bizaroïde qu’étrangeoïdale ? Ok, je ris d’un rien… Mais jusqu’à aujourd’hui, ça me fait sourire !!!
    Et puis, j’ai toujours aimé les maths… Quoi ? Ce n’est pas la peine de me regarder comme ça… Quand on aime, on aime. C’est tout. Ca ne se commande pas… Quoi, j’suis bizarre ?

  • Reply Papilles et pupille 3 février 2007 at 18 h 58 min

    Moi celui dont je me souviens le plus m’a terrifiée pendant mes 2 années de prépa. Les maths étaient importantes surtout les siennes (et oui j’avais des Maths pures d’un côté et des stats/proba de l’autre). Il s’appelait Mr Roche, n’était pas aussi clair que son nom. C’était un tout petit bonhomme maigrichon en blouse blanche (oui oui et pourtant tout cela ne remonte qu’à une toute petite vingtaine d’anées). Dans notre prépa il y avait 2 filles qui venaient d’un bac littéraire. Au premier cours il a commencé par leur dire que de toute façon elles ne finiraient pas l’année scolaire (cela s’est avéré vrai d’ailleurs). Quand il faisait passer l’un de nous au tableau pour la correction des exercices, il sortait de sa serviette (oui oui il avait cela aussi) un petit carnet orangé où il y avait nos noms et pendant 1 ou 2 minutes il regardait la liste de haut en bas. Tout le monde croisait les doigts pour ne pas que cela lui tombe dessus. C’était un assez bon prof car finalement nous avons eu des notes pas trop trop mauvaises aux concours mais pffffff, je m’en souviens comme si c’était hier.

  • Reply Greg 3 février 2007 at 18 h 58 min

    Mais si c’est important les maths (et je ne dis pas car parce que j’étais super fort :-))

  • Reply Katy 3 février 2007 at 18 h 59 min

    moi c’était vraiment, sans caricaturer, le prof version « prof » dans blanche-neige… petit, bien en chair, la veste trop courte, les baskets assorties, la barbe limite rousse de.. heu.. 15 ans.. (pas un poil qui dépasse, tu disais ?).. pas de malettes mais des lunettes dubble foyer, les mains dans les poches, le sifflotement permanent qu’il arrivait à faire même en souriant !… et l’optimisme naïf du « allez je sais bien que tu vas y arriver »… j’y suis pas vraiment arrivée pour finir mais bon… et je rectifie, dans la pub on a besoin du souvenir nostalgique de nos mathématiques (dépends de quoi kon fait !)mais quand on travail à fabriquer de la « jolie » maquette.. on a toujours une petite calculette dans la tête.. bon ok pas de théorèmes tout de même.. heu quoique.. j’en connais certains…. qui se « bourgeonne » vraiment la tête !

  • Reply Systeme D 3 février 2007 at 18 h 59 min

    ben moi j’suis prof de maths…je n’ai pas de lunettes, pas de malette…j’suis cool ( a part quand j’envois un eleve assez nul au tableau) plutot à la mode ( mon gilet jacquard est de nouveau en vente chez Zara ), j’adore les quenelles et j’ai lu tous les Stella Baruk ( qui c’est??? ) en ecoutant l’ intégral de Jean michel JARRE…
    A toi qui croit que les maths c’est pour les ovnis voici une page assez sympa…
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ministere_817/expositions_3347/expositions-scientifiques_4615/une-selection-expositions_4627/maths-dans-nature_4872/index.html A bientot

  • Reply Pam 3 février 2007 at 19 h 00 min

    Ben moi mon prof de math il est à la maison ! je vais méditer sur « le pantalon étriqué » dans lequel j’imagine notre lolo ! je glousse chère madame !

  • Reply Phileas 3 février 2007 at 19 h 04 min

    j’ai eu de tout comme prof de math mais un excellent en 2nde/1ere, ex ingénieur, donc qui savait expliquer pourquoi cette foutue intégrale incompréhensible pouvait servir à l’avenir… comme quoi la complémentarité pro/universitaire est importante (je le teste actuellement en milieu universitaire, c’est flagrant !).
    Mais au-delà de ça, les maths servent aussi « d’école de pensée » dans la culture éducative française, en clair : tu n’es intelligent que si tu es bon en maths (et si tu rajoute allemand/latin/grec c’est le top !). Ecris un roman à 15 ans sans être capable de résoudre une intégrale et tu resteras toujours un sous-doué… Alors qu’il y a d’autres formes d’intelligence que le côté ultra cartésien qu’on essaye d’imposer.
    D’un autre côté, au moins au début, les maths permettent également d’apprendre une certaine logique et une rigueur de pensée qui peuvent s’appliquer à d’autres domaines plus « créatifs » : tes plans de comm seraient-il structurés pareils si tu n’avais pas un jour résolu des problèmes de fuites de baignoires qui t’ont appris à classer et utiliser des données pour avoir un résultat tangible ?

  • Reply Coralie 3 février 2007 at 19 h 05 min

    Je suis nulle en maths (la preuve je suis incapable de faire une division à la main) et cela depuis qu’en petite classe on m’a collé une calulatrice dans les mains, pourquoi faire compliqué alors que l’on peut faire très simple??? Alors je dis archi oui au retour du calcul mental…

  • Reply Ladyblogue 3 février 2007 at 19 h 05 min

    Soho > es-tu bon en 6e et mauvais en terminal ?
    Dom > Tiens, c’est bizarre, mais moi je ne me souviens absolument pas de mes profs d’anglais… Invisibles :
    Laurence > Ben y’a un truc qui cloche ma clonette ! Y’a du avoir un bug !!!
    Papilles & pupille : Je peux te dire que M. Roche ressemble étrangement à M. Kaskenof !!
    Greg : Et ho ! Arrête de faire ton kéké !!!
    Kat > Oui oui, je sais que vous les « créas », vous avez besoin de vos calculatrices pour travailler. Sinon, moi, j’arrive et vous dis : « Mais ce n’est pas le bon format là ! » ou « les filets de la page 9 sont différents des filets de la page 11 »… Et là, ça vous énerve…
    Système D. : Bienvenu sur ce blog.et merci pour ton lien, très intéressant… Mais dis, t’es pas fâché, hein ? J’suis toujours ta copine ??
    Pam > Quel prof de math ??? Un prof tout court !!
    Philas > Toi, tu t’entendrais à merveille avec Systeme D !!!! Faut que j’vous présente !!
    Coralie > Bienvenue sur ce blog. Je suis d’accord avec toi !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.