Cité En passant

Malheur pour les fumeurs… Super-bingo pour les labos !

26 décembre 2006




Celle que l’on appelle familièrement la «sucette à cancer» n’a jamais aussi bien porté son nom. Tous les jours, en France, 180 personnes meurent, victimes de leur mauvaise habitude. Et tous les jours, 13 français non-fumeurs décèdent à cause du tabagisme passif.
Des chiffres presque irréels… et pourtant….


À partir de 2007, ceux qui fumeront dans les lieux publics deviendront condamnables. Cette interdiction s’appliquera notamment dans les écoles, collèges, lycées, administrations et entreprises.


Un délai d’un an est accordé aux cafés, tabacs, restaurants et discothèques. Dans ces établissements, les fumeurs auront le droit d’allumer leur « clope » mais pas n’importe où  : dans un lieu hermétiquement clos, équipé d’extracteurs de fumée (dingo, non ?!). Le personnel ne sera pas autorisé à entrer, même pour servir des consommations. Par manque d’espace et d’argent pour mettre en place de tels fumoirs, beaucoup envisagent de passer directement au 100% non-fumeur.


Bien que selon BVA, 76% des Français sont favorables à ce décret, certains crient à l’atteinte des libertés individuelles.
Il leur faudra pourtant se plier à « cette nouvelle vie » sous peine d’une amende forfaitaire de 75 euros. Quant aux responsables d’établissements, ils devront payer de 150 à 450 euros. On peut se demander comment se feront les contrôles et qui va aller vérifier si personne ne fume au Bar des Sports de Trémoully-les-Oies à 11h00 le dimanche matin ?


Infos pour les « accros » : dès février 2007, les substituts nicotiniques, gommes, patchs et autres médicaments d’aide au sevrage seront pris en charge par l’assurance maladie à hauteur de 50 euros (sur prescription médicale). Bonne nouvelle pour les fumeurs et méga-super-bingo pour les poches des laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent les substituts nicotiniques.


De GlaxoSmithKline (laboratoire anglais producteur de la Nicorette) à Pfizer (qui vient de lancer Champix, nouveau médicament miracle pour arrêter de fumer), les laboratoires, eux, ont les dents (blanches !) longues. Selon les analystes, le Champix devrait rapporter quelque 377 millions d’euros par an.


Encore une fois, le malheur des uns fait le bonheur des autres…

Facebook Comments
Please follow and like us:

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Denis 22 janvier 2007 at 22 h 05 min

    Même moi je suis d’accord, si avec ça on n’arrive pas à arreter de fumer que peut on faire de plus ?

  • Reply Virginia 16 février 2007 at 12 h 20 min

    y’a pas que le prix…
    Salut,
    Outre le prix de vente de ce nouveau médicament, y’a le coté addictif qui m’inquiete un peu…
    @++

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.