7 raisons pour vous couper les cheveux (plus) courts

31 mai 2018

J’ai sauté le pas : j’ai coupé mes cheveux.

Il y a quelques presque 3 mois

De longs, ils sont passés à plus court. Un carré.

Cela faisait pas mal de temps que ça me trottait dans la tête, des années même que la question venait régulièrement me titiller le cuir chevelu.

Peut-être des restes d’un traumatisme (j’ai eu la brosse gamine… ouais, vous avez bien lu, la brosse…) ; ou/et peut-être simplement juste la trouille de regretter.

Jusqu’au jour où la question s’est transformée en évidence.

Je devais me faire couper les cheveux, c’était devenu obligatoire.

 

Clic, clac, coupés !

Résultat : heureuse à 10 000% !

 

 

Comme je vous l’ai dit dans [cette vidéo], je ne regrette pas de ne pas l’avoir fait avant. Les choses doivent arriver quand elles doivent arriver.

Mais je suis vraiment très-très-très heureuse d’avoir sauté le pas et ce pour plusieurs raisons !

 

1/JE ME SENS ENCORE PLUS FÉMININE

Là, c’est le truc chelou. Quand j’avais peur de me couper les cheveux, j’avais peur de perdre cela, un peu de ma féminité. Alors je ne suis pas cruchette, je sais bien qu’il y a des canons de féminité avec les cheveux courts, voire rasés – je suis d’ailleurs la première à les kiffer – mais allez savoir pourquoi, pour moi, pour ma tête, pour mon visage, toussa toussa, j’avais peur de perdre ce petit truc.

Et bien pas du tout, et c’est même le contraire. Je me sens plus « femme » (qu’est-ce que ça fait con d’écrire ça, j’te jure !…).  J’ai même l’impression de marcher différemment. Port de tête, démarche… un nouveau monde s’offre à vous ! (ouais bon… même si ce n’est que les 400 mètres devant toi, c’est déjà pas mal.)

 

2/ A MOI LES BONNETS, BANDEAUX ET TOUT LE BORDEL !

Alors ça, c’est un avis très très personnel, mais les bonnets avec des cheveux longs, je trouve ça un peu momoche. Bon y’a toujours des exceptions hein, mais globalement, même si ça peut passer juste quand tu viens de poser le bonnet, au bout de quelques heures, c’est assez laid.

Tu mets ¼ d’heure à placer ton headband et au bout d’une demi-heure, y’a rien à faire, il remonte inexorablement sur le haut de ta tête et forme une sorte de chou à la crème. Ridicule.

Idem pour les bandeaux, les serre-têtes et tous les trucs comme ça, c’est pas non plus gégène.

Mais avec les cheveux (plus) courts : c’est carrément différent ! Tout est nickel, tout se place beaucoup mieux. Bref, le moindre petit accessoire te va comme un gant.

Me voilà donc avec plein de possibilités mode en plus ! Chouette !

 

3/ PLUS D’ATTACHE !

Quand j’avais les cheveux longs, ils étaient « bien » le jour du shampooing. Le lendemain, vu la qualité de mes cheveux, c’était bobof. Du coup, je les attachais. Et en définitive j’étais très très souvent les cheveux attachés.

Alors je sais qu’il y a mille façons de s’attacher les cheveux joliment, mais quand on a les cheveux extra-méga-fins, on oublie vite les queues de cheval hautes, basses, ou moyennes hautes/basses, on oublie vite les tresses, les chignons et toussa.

Du coup, je les attachais souvent avec une pince crocodile. Ce qui est aussi moche je vous l’accorde (même très très moche), mais ça a la mérite (et c’est le seul) d’être simple et rapide.

Alors qu’avec mes cheveux (plus) courts, une petite queue de cheval (haute ou basse), ça passe nickel, c’est hyper joli. Même des petites tresses ou couettes (ouais, j’ai plus de quarante piges et je kiffe les couettes et alors ? Faites pas chier), c’est très bien.

 

4/ DES CHEVEUX LONGUE DURÉE

Comme abordé juste au-dessus, mes cheveux étaient « très bien » le jour du shampooing, le lendemain, une fois la nuit passée, ils étaient assez « sauvages » dirons-nous. Et le surlendemain, un autre shampoing s’imposait. Un shampooing tous les deux jours donc.

Avec les cheveux (plus) courts, ce n’est plus le même rythme. Plus besoin d’autant de shampoings. Je peux rester 3, voire 4, jours sans les laver, tout en ayant l’air de les avoir tout propres. Je ne sais pas a quoi c’est dû, si c’est le fait qu’ils graissent moins vite courts que longs, j’en sais rien du tout, mais le résultat est là.

 

4/ SIMPLISSIME

Shampoing, soins, couleurs, masque à la coco… tout est plus simple, plus rapide, plus pratique à poser ! Et du coup, on fait plus de soins ! Et du coup, ils sont plus beaux. Et du coup, toi, t’es plus belle. C’est simple en fait.

 

5/ + TOUT !

Mes cheveux sont plus beaux !

On dit bye bye les fourches et les pointes abîmées. Comme tu dois les couper régulièrement pour garder ta coupe, tes cheveux sont nickels tout le temps.

Et puis on dit bonjour au volume !!!!! Moi qui ai le cheveu plus fin qu’un cheveu anorexique, avant, j’avais autant de volume qu’une raie-manta.

En les coupant, dongggg (son du ressort qui remonte), ils ont carrément gagné en volume ! Plus courts, donc moins lourds, donc plus légers (CQFD), donc plus vaporeux donc une sensation de plus de volume claire et nette.

 

6/ -10

Un point non négligeable, surtout quand tu as passé la barre des 40, c’est qu’avoir les cheveux plus courts te donne des années de moins. Ça a été unanime dans mon entourage. Et ça, on a beau dire, ça fait plaizzz. Limite tu te les raserais. (Limite tu te les ferais pousser en dedans.)

 

7/ Q.I.

Avec les cheveux (plus) courts, tu as l’air plus intelligente. C’est pas moi qui le dis, c’est une étude faite à l’Université de Yale qui a démontré que notre coupe de cheveux avait une influence sur la perception que les autres avaient de nous. Et en l’occurrence, quand on a les cheveux courts, les gens s’imaginent que l’on est super intelligente. #JDCJDR

 

Et vous ? Vous hésitez ? Vous avez franchi le pas ? Vous êtes ravie ? Déçue ? Dites un peu !

 

 

 

Commentaires

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Pensées du vendredi # 207 1 juin 2018 at 7 h 46 min

    […] 7 raisons pour passer du long au court. [Juste ici]. […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.