Le jour où j’ai été surprise d’aimer la marque Mousqueton

25 avril 2017

J’ai beau habiter en Bretagne, le look « marin » n’a jamais été trop mon truc. J’aime bien les marinières, les vareuses, toussa toussa mais à petites petites doses.

Alors – je vais être très franche avec vous, comme toujours – quand [Mousqueton] m’a proposée un partenariat et que je suis allée jeter un œil sur leur site web, je me suis tout de suite dit que ce n’était pas pour moi.

Des tenues et un univers trop « classiques » dans lequel je ne me reconnaissais pas.

Comme déjà expliqué sur ce site, j’étudie avec intérêt les propositions que les marques m’envoient ; j’en accepte certaines avec enthousiasme et en refuse pas mal d’autres, souvent par manque de sens et de cohésion avec mon univers, et avec ce que j’aime vraiment.

Et là, pour Mousqueton, en toute transparence, j’ai beaucoup hésité. Je connaissais la marque bretonne de nom, bien sûr, j’avais une image qualitative de leurs produits, mais j’avais également l’image d’une marque très classique. Trop classique. Et ma visite sur leur site web n’a rien arrangé. Pas de mise en valeur, pas de mise en scène photographique travaillée… mon œil de communicante, forcément critique, est resté bloqué sur les photos produits du site. Choisir un produit qui me plaisait vraiment était compliqué.

Et hors de question de faire un billet en vous racontant des sornettes. Pas mon genre. 

Et puis, j’ai fouillé, je suis allée surfer sur leur page Facebook et leur compte Instagram, j’ai regardé d’un peu plus près leur com’ et leurs docs print. Et j’ai vu des produits différents. Des produits portés d’une façon sympa. J’ai vu les produits Mousqueton d’un autre œil. Et un produit m’a particulièrement plu : [la veste Yana Spi].

J’acceptais alors le partenariat tout en me réservant le droit de dire non au dernier moment, si le produit ne me convenait pas. Dans ce cas, je retournerais la veste à la marque. Mon deal était posé.

J’ai donc reçu la veste. J’avais choisi la couleur Mangue. (Oui, je suis dans ma période soleil.)

Et j’ai été très surprise en fait. Pas de la qualité, parce que comme dit au-dessus, je savais que Mousqueton faisait de « bons produits » (même si oui, j’aurais pu me tromper).

En fait, j’ai été surprise d’aimer à ce point.

Parce qu’à vrai dire, je m’attendais au contraire. Je m’attendais à une coupe qui ne m’irait pas, à un « tombé » que je n’aimerais pas. Bref, je pensais vraiment que ça n’allait pas trop le faire.

Mais j’ai beaucoup aimé. La coupe, le tissu et la couleur. J’ai aimé les détails (les finitions, les coutures, le tissu intérieur pour les poches), la qualité des matières.
Mes enfants, eux, n’ont pas trop aimé la couleur. « Maman, on dirait que tu vas à la pêche ». Au contraire, moi, j’ai justement flashé sur le ton mangue. Avec un jeans et une paire de converses, pour le printemps-été, je trouve ça très chouette.


Depuis je suis allée voir d’un peu plus près les produits Mousqueton. Et je peux vous dire, que les produits « en vrai » sont mille fois mieux que les photos présentées actuellement sur leur site. Les couleurs sont plus belles, et surtout, les coupes des vêtements, même si on reste dans un univers très marin, assez classique, sont beaucoup plus tendances que ce qui est montré.

Pour ma part, je suis à présent convaincue du potentiel énorme de cette marque.

Et j’adore ma veste.

Ma veste mangue.

 

#MerciMousqueton

Delphine

— MOUSQUETON —– 

 


Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply