Allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie !

4 avril 2017

Allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie !

Combien de fois on a sorti cette phrase et surtout combien de fois on l’a entendue.

Y’a plus grave dans la vie !

De la casserole de pâtes qu’on fait cramer à l’entretien d’embauche de notre vie que l’on a raté… le « Allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie ! » marche à tous les coups, à toutes les sauces.

Parce que quel que soit le niveau de gravitude (je sais ça ne dit pas, mais je m’en fous, j’ai envie, et puis, y’a plus grave dans la vie), on trouve toujours quelque chose de plus grave.

  • Tu viens de t’étaler comme une merde dans la rue, en plein samedi… allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie, t’aurais pu tomber le nez dans un gros caca de chien.
  • Gaston vient de te quitter pour conter fleurette avec la bombasse de Josépha ? Allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie, t’aurais pu rester encore 20 ans avec ce macho-man, et oublier que la vie, c’est beau AUSSI en pensant à soi.
  • Tu viens de publier un post que personne like… allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie, tu pourrais ne pas avoir de vrais amis.

On est sauvé, y’a le « allez, t’inquiète, y’a plus grave dans la vie ».

Mais y’a quand on le dit et y’a quand on l’entend.

Quand on le dit, faut se l’avouer, c’est qu’on ne trouve pas mieux à dire. Parce qu’on sait bien que pour l’autre le truc grave est vraiment grave, qu’il le fait vraiment chier. Et que même si oui, y’a plus grave dans la vie, là, tout de suite maintenant, l’Autre, il n’en a rien à cirer. Il vient de se rétamer la tronche sur les pavés. Pour l’Autre, y’a pas pire.

Et c’est ça qui énerve en fin de compte quand on l’entend cette satanée phrase. C’est que pour nous, à ce moment précis, y’a pas pire. Y’a peut-être plus grave ailleurs, y’a peut-être plus grave dans une autre ville, dans une autre maison, p’être même juste à-côté, mais on s’en fout. C’est grave pour nous, maintenant. On devient l’égoïste. Alors parfois, on s’emporte, on envoie balader ceux qui tentent de nous remonter le moral avec cette phrase à la con, avec leur échelle de Richter du grave.

Jusqu’au jour où l’on envierait presque cette phrase. Jusqu’au jour où le « t’inquiète, y’a plus grave dans la vie » devient silencieux. Muet. Bâillonné. Jusqu’au jour où la phrase n’existe plus. Ceux qui disent ne peuvent pas la dire et ceux qui entendent ne l’entendent même plus.

« T’inquiète, y’a plus grave dans la vie » est une phrase que l’on dit ou que l’on entend lorsque en effet, il y a plus grave dans la vie.

Y’a plus grave dans la vie est une phrase vérité.

Et tant qu’on l’entend encore, c’est que tout va bien.

 

Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply