En passant

Le 14 février, un jour comme les autres

15 février 2017

Il sort d’où ce Saint-Valentin ? De quel rose ? De quelle épine ?
Elle sort d’où cette Valentine ? Des hauts ? Des bas ?
Et pourquoi pas Alphonse ou Alphonsine ?
Ou Robert ou Robertine ?

Ou Dominique ! Ça va au deux, Dominique ! Dominique, nique nique. Et hop, c’est réglé. Pas compliqué.

Fête des amoureux.
Faites des amoureux.
Pour les commerçants diront beaucoup.
Faites des amoureux parce que l’amour c’est ce qu’il y a de plus joli diront les cu-cul la joie.

60% des couples fêteraient la Saint-Valentin.
Est-ce un choix commun ? Je me pose la question.
Est-ce que l’on ne se dit pas « on va le fêter pour lui faire plaisir… parce que moi, au fond… je m’en tape… »

Se retrouver le 14 février, dans un restau, en tête-tête, à côté d’un autre couple en tête-tête, qui se trouve lui-même à côté d’un autre couple en tête-tête qui lui-même… Que des copier-coller de couples en tête-à-tête.

Revenez le lendemain, le 15, changement de décor total. Le restau est soit vide, soit tacheté de groupes éclectiques.

Le 14 n’a de sens que si le reste de l’année on entend régulièrement « mon amour, j’avais envie de sortir ce soir, j’ai réservé au trucmuchemachin à 20h30. Ça te dit ? »

Le 14 février, jour de la Saint-Valentin.
Le 14 février, fête des amoureux.
Le 14 février ne peut pas être.
Le 14 ne peut être un chiffre unique, extrait d’un calendrier.
Le 14 ne peut vivre seul.

Le 14 pourrait être s’il était multiple. Comme un dimanche, comme un lundi.

Mais le 14 ne peut être un jour de la semaine puisqu’il est un jour dans l’année, le 45e jour de l’année. Il est le 45e, pas le 44e, ni le 46e. Juste le 45e. Uniquement le 45e.
La fête des amoureux est annoncée uniquement ce jour-là.

Brûlons nos calendriers.
Ou faisons de ce jour, un jour comme les autres.

Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply