En passant

Collégiens, lycéens, parents : voici « le stage en entreprise pour les nuls » made in moi

31 janvier 2017

Des demandes de stages, on en reçoit des tonnes. Tous les jours. Des stages de 3 jours dits « de découverte », des stages de 2 semaines, de 3 semaines, d’un mois, de 2 mois… chaque jour, on est sollicité.

De la demande farfelue à la demande foutage de gueule, croyez-moi, on en voit de toutes les couleurs. Je me suis donc dit qu’un petit topo sur ce qu’il FAUT faire ET sur ce qu’il ne FAUT PAS faire pour trouver un stage était nécessaire.

Ce billet est autant destiné aux collégiens, lycéens, étudiants qu’à vous parents.

 

Alors go, on y va !

Tout d’abord, petit rappel de l’utilité d’un stage. Le stage est fait pour montrer au stagiaire comment cela se passe en entreprise. Mais ce n’est pas tout. Le stage montre également « le monde du travail » dans toute sa globalité, comprendre aussi « le marché du travail ». Car la recherche de stage aujourd’hui s’apparente de plus en plus à une recherche d’emploi. C’est comme ça ma pauv’e dame. Il y a tellement de monde, qu’aujourd’hui AUSSI pour un stage, il faut montrer pourquoi « vous » plutôt qu’un autre. Et vu les demandes de loulous et louloutes que je vois passer, je n’ai pas l’impression que les « d’jeunes » aient vraiment pigé le truc. Et même si oui, certains sont très jeunes, chers parents, dans ces cas-là, c’est à VOUS de leur expliquer la réalité du marché.

 

AVANT D’AVOIR UN STAGE

Les p’tits gars, ils faut an-ti-ci-per !
Sachez mes petits loulous/louloutes que pour trouver un stage, il va falloir que vos fesses an-ti-ci-pent. Trop de demandes de stage sont faites au dernier moment. Souvent le « planning » des stages acceptés est complet des semaines, voire des mois à l’avance. Alors arrêtez de nous appeler le vendredi à 17h pour un stage qui doit démarrer le lundi suivant. Sachez également qu’on arrive très bien à sentir les excuses bidons bafouillées en pleurs de crocodile style « j’avais trouvé un stage mais il m’a lâché ce matin et du coup je n’en ai plus ». Oui, certes, ça peut arriver mais faut pas nous faire croire que ça arrive à TOUS les stagiaires qui nous téléphonent à la dernière minute. (Si c’est vrai, les autres boîtes sont vraiment des salopes !)

Envoi d’un courrier >> Bescherelles ta mère
Quand vous écrivez une lettre de demande de stage, évitez d’écrire en mode SMS. Non, « cv » ne veut pas dire « ça va ». Avec Google, Word et toutes les applis orthographiques et grammaticales qui existent, vous êtes impardonnable si vous écrivez « Je serez 😉 de venir travaillé au saint de votre ajansse. »

Visite directe en entreprise > Ne jamais jamais jamais se foutre de la gueule des salariés de l’entreprise avant d’être pris (ni après d’ailleurs)
Quand vous mettez les pieds dans une boîte pour / donner votre CV / prendre rendez-vous / dire bonjour / demander si on prend des stagiaires, etc… ne surtout pas dire aux 4 personnes quadra de l’équipe qui vous accueillent : « je ne pensais pas que c’était une agence de vieux ».
Oui… y’en a qui osent. Alors, certes, c’est risible, mais si un mec qui vient vous demander un stage vous dit ça dans les 5 minutes, imaginez ce qu’il peut vous sortir au bout d’une semaine si vous acceptez de le prendre !

Coup de fil à l’entreprise >> Chers parents, faites confiance à votre gamin !
Qu’il ait 13, 15 ou 17 ans, laissez votre gamin se débrouiller. Donnez-lui vos contacts (faut bien que ça serve si vous connaissez du monde dans le milieu) mais laissez-lui faire toutes les démarches.
Le nombre de parents qui téléphone pour demander un stage pour leur gamin, c’est dingue.
– Allo ? Oui, bonjour madame. Je vous appelle pour mon fils qui cherche un stage en entreprise pour son école.
– Oui, en quelle classe est-il ? Quel âge a-t-il ?
– 22 ans.
– …
– Allo ?
Tut tut tut tut…
Oui, oui… ça se voit. Un gamin qui va appeler tout seul (même jeune) montre déjà qu’il n’a pas les deux pieds dans le même sabot. Bon point.

 

PENDANT LE STAGE

Chers parents, montrez l’exemple… jusqu’au bout
Il y a des longs stages, des stages de plusieurs semaines où l’on file aux stagiaires de « vraies tâches ». Et puis il y a les stages courts, les stages de 3 jours, les stages dits « d’observation » que l’on fait généralement en 3e. Et là, on est plus dans la pédagogie, dans l’explication des différents métiers de notre domaine. Et pour certains « observer », c’est « ennuyant ». Mais tout dépend comment on observe, si on observe comme un poisson mort ou si on observe l’esprit alerte, vif, curieux, en posant plein de questions. Ça sert à ça un stage d’observation. Ça sert à découvrir si tel ou tel métier peut plaire. 3 jours. C’est pas la mort. Mais apparemment ce n’est pas l’avis de tout le monde.
Alors chère maman, n’appelez au bout d’une demi-journée (sur les 3 jours) pour dire « Allo ? Oui bonjour, je suis madame X, la maman de Y. Je vous appelle pour vous informer que ma fille ne viendra pas cet après-midi… En fait elle ne viendra plus parce qu’elle s’ennuie… »…. parce que vous allez passer pour une mère complètement fêlée auprès de l’entreprise, entreprise qui je vous le rappelle, aura accepté votre fille pour rien et refusée des dizaines d’autres. Ayez la politesse de dire à votre fille d’honorer les 3 jours de stage, même si elle s’ennuie…

Le piston ne fait pas tout
50% des demandes de stage sont faites par des gamins qui connaissent untel ou untel dans l’entreprise, ou connaissent le boucher du frère de la sœur de la tante de la grand-mère du beau-frère de quelqu’un dans la boîte. Certes, quand on a des « relations » comme on dit, vu comme ce n’est pas évident de trouver un stage, autant que ça serve un minimum. Mais le piston ne fait pas tout. Des stagiaires qui, sous prétexte d’être pistonnés, estiment pouvoir faire moins que les autres, ça existe.

Un stage, ça sert à apprendre
Vous avez été pris. Vous êtes stagiaire. On vous explique des trucs, vous donne des tâches à accomplir, vous faites le travail. Un conseil : si on vous dit de « ne pas faire comme ça mais autrement » (comme on vous a expliqué juste avant), écoutez-nous. Surtout si on vous le répète 10 fois, au bout d’un moment, sachez que ça risque de nous agacer.
On n’est pas là pour vous embêter, mais pour vous apprendre des trucs. Si vous pensez réussir à faire les choses sans nos conseils, faites-le tout seul.

 

APRÈS LE STAGE

Si vous aviez un rapport de stage à faire, envoyez un exemplaire à l’entreprise, accompagné d’une lettre de remerciement, serait un truc sympa. Peu de stagiaires y pensent et pourtant cela me semble une évidence.

 

J’espère que tout cela vous aura éclairé ;-))
Sur ce, bises, bonnes recherches et bon stage à tous !

Delphine 

Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :