LES PETITES VALISES JAUNES

12 janvier 2017

Les petites valises jaunes dans l’ordinateur ont beau prendre moins de place que les grosses pochettes Kodak, on se laisse vite envahir. Il faut ranger au bout d’un moment.
Classer.
Dossier par année. Par mois. Par occasion.
On retombe sur des beaux sourires, des cadrages dont on est fier, des gestes flous que l’on regrette, des visages lisses. Le temps est passé et a plissé tout ça.
C’est dingue cet effet du temps. Cette capacité à nous faire croire qu’avant était juste hier. Juste là.
Ces odeurs que l’on sent encore.
Ces phrases justes dites. Une photo avec sa moue devant son gâteau et ses 4 bougies qui flambent et ses mots « maman, pas une photo, je veux souffler ! ».
Ce soleil encore chaud.
Ce mal de tête.
Cette première rencontre.
Ces vacances au Sénégal.
Cette soirée entre amis.
Ses premiers pas…
Le temps serait-il un leurre ?
Le classement par date prouve que non. Juxtaposition des années, juxtaposition des visages.
Le morphing est changeant.

Les petits plis sont des éventails du temps. Des soufflets empressés que l’on ne voit pas venir.

Souvenons-nous de ce qui n’est plus.
La nostalgie est belle quand elle permet de mieux aimer aujourd’hui.

 

Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply