Mes rencontres

THOMAS MONICA : UN EP QUI DONNE ENVIE D’UN ALBUM

13 octobre 2014

Je connais Thomas Monica depuis un peu plus d’un an. Je ne sais plus très bien qui a contacté l’autre en premier, je me souviens juste que c’était peu après ma soirée passée avec Matthieu Chédid. Mathieu Chédid, l’homme qui nous a liés au tout début.

En 2013, Thomas gagne un concours lancé par -M-, concours qui a pour objectif de trouver « the » guitariste. Six musiciens ont été sélectionnés et Thomas fut le grand gagnant de l’histoire. Il l’a rencontré (a même joué sur scène avec lui), je l’ai rencontré, on a échangé sur nos expériences communes. Et puis on a continué à se suivre, à s’envoyer des petites news. J’ai suivi la création de son EP, sa naissance jusqu’à sa réception dans ma boite aux lettres.

« Avant-première« , son premier single, en écoute.

Je le savais déjà, et les 30 premières secondes le confirment, Thomas est un guitariste comme j’aime. Accrocheur, précis, qui donne la ouache.  De prime abord, j’ai été surprise du style très sucré de Avant-Première. Disons que je ne m’attendais pas à ça de Thomas. J’avais une vision de lui plus « sombre ». J’ai écouté, ré-écouté. Et indubitablement, ça fonctionne. Le mec est malin, il arrive à nous étonner, à nous glisser des gimmicks en tête, et surtout à nous proposer quelque chose de différent de ce qui existe sur la scène française. On se retrouve à chantonner le titre dans sa bagnole, dans la rue, sous la douche, sans s’en apercevoir. Les deux titres « La nuit » et « L’amour » sont du même acabit.

Résultat : j’attends l’album, et la scène après.

Je vous laisse découvrir « Avant-Première » et on se retrouve juste après pour l’interview de Thomas.

INTERVIEW

La guitare est le premier moyen d’expression qui est venu à moi
durant mon enfance.

THOMAS-MONICA-LADYBLOGUE-2 (7)// Ladyblogue : Tu as joué avec Matthieu (voir vidéo) sur plusieurs dates de concert. Ton émotion sur scène avec lui en 10 mots ?
THOMAS MONICA : Humanité, complicité, improvisation, folie, duo, guitare, musicalité, sincérité, liberté, partage.

// Ladyblogue : Explique-nous ta façon d’écrire, tes inspirations, comment les mots te viennent ?
THOMAS MONICA : Pour cet EP, j’ai écrit des choses intimement liées. Dans le titre « L’amour », je parle de la personne qui m’a élevé, qui n’est plus de ce monde. Le titre « La nuit » parle surtout de mes nuits agitées… Regarder le soleil, se lever sous l’effet d’une nuit blanche. J’ai rajouté la haine, car c’est un mot qui est très dur, et surtout un sentiment qui peut surgir à n’importe quel moment de la vie. Actuellement, j’écris mes nouveaux titres qui comportent encore des thèmes très universels, comme l’absence d’un père, la nostalgie de l’été, et l’amour sujet inépuisable chez un artiste.

THOMAS-MONICA-LADYBLOGUE-2 (3)// Ladyblogue : On sent une facilité incroyable dans ta manière de jouer de la guitare. Parle-nous de ta relation avec cet instrument ?
THOMAS MONICA : Pour être honnête, la guitare est le premier moyen d’expression qui est venu à moi durant mon enfance. Une façon de m’émanciper et d’être dans un groupe de musiciens, de partager des choses humainement. Et puis après, tu approfondis les choses, les techniques, les concerts, sans trop intellectualiser. Maintenant, cet instrument fait partie de moi, c’est ma meilleure amie avec parfois la routine, c’est aussi pour cela que  parfois, je me chamaille avec, je ne lui parle plus et après je fais la paix avec, pour toujours arriver à élaborer un discours artistique et la retrouver dans quelques choses d’équitable. Je parle bien de ma guitare…

THOMAS-MONICA-LADYBLOGUE-3// Ladyblogue : Ton EP « L’amour, la nuit, la haine» mélange la pop, l’électro et le funk, le tout sur une base très sucrée qui je dois dire contraste assez avec tes jeux de guitare nerveux et accrocheurs. Comment définirais-tu le style de Thomas Monica toi ?
THOMAS MONICA : Oui, pour cet EP, je voulais quelque chose de très sucré, sexy et dansant et donc en résumé très électro et funky. Les prochains titres seront surement plus sombres et moins groove. Sur cet EP, la guitare à une style résolument  années 70s/80s mais personnellement, je pense juste être dans un format de pop musique à la française.

// Ladyblogue : Ton clip « L’avant-première », très ambiance teen-movies, reprend des extraits du film « Une créature de rêve ». Quelques mots sur ce choix ?
THOMAS MONICA : C’est parti d’un hasard avec mon ami Pierre-Antoine, de l’agence « Fly view » qui réalise mes clips. Nous avons décidé de faire un montage très fun pour la chanson « Avant-Première », chanson qui parle d’une rupture amoureuse sous un angle cinématographique avec des  connotations années 90 ! Et il est vrai que quand j’étais plus jeune, je regardais la série « Code Lisa » tirée du film en question. Ce sont tout simplement des paroles très candides qui me rappellent les premières amours adolescentes, et la naïveté que nous pouvons avoir durant cette période.

// Ladyblogue : Qui dit EP dit parfois album. Dans ton cas, cela ne fait aucun doute. Comment imagines-tu ton premier album ?
THOMAS MONICA : Après un premier EP, il y aura probablement un album ou un EP 2, à méditer ! Pour l’instant, je peaufine et construis les bases musicales et d’écriture de ce que pourrait être un premier album idéal pour moi ! Je le vois comme quelque chose de sucré, mais sombre, de joyeux, mais de triste à la fois… Je voudrais qu’il résume les 10 dernières années de ma vie.

THOMAS-MONICA-LADYBLOGUE-2 (1)// Ladyblogue : Pour finir, tu nous parles de tes (nombreux) tatoos ?
THOMAS MONICA : Oui, j’ai trois « pièces » : une phrase en italien qui signifie « Beauté et folie » sur le torse  en hommage à ma grand-mère, un mantra tibétain « Om mani padme hum » sur l’avant-bras qui résume globalement une certaine philosophie, et un oiseau avec des fleurs de lotus vers l’épaule qui évoque une certaine liberté.

 

Si parmi vous il y a des guitaristes, Thomas vous a préparé une p’tite vidéo exprès pour vous !

 


Thomas Monica: le guitariste qu’on aime par F3FrancheComte

[divider]

RETROUVEZ-MOI SUR

Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply