JE T’AIME MES AMIS // L’humeur de Ladyblogue #71 pour Ouest-France

18 juin 2014

JE T’AIME MES AMIS

La question s’est (im)posée à moi l’autre jour lorsque j’ai envoyé un sms à un ami. Un homme que j’apprécie particulièrement. On se connaît depuis des années via les réseaux, nous nous sommes déjà rencontrés en IRL, et on a l’un pour l’autre beaucoup d’affection et de respect.

À la fin de mon SMS, j’ai eu envie de lui écrire « Je t’aime ». Et puis, non, je me suis dit « N’importe quoi, tu ne peux pas lui envoyer ça, il va croire que tu le branches ! ».

Pourquoi ?

Pourquoi une femme ne pourrait-elle pas dire je t’aime à un ami homme, sans qu’il y ait une connotation amoureuse, voire sexuelle ?

Pourquoi cela serait-il déplacé ? Moi, je dis souvent « Je t’aime » à mes amies « I-E-S »…

Direction le dictionnaire.

« Aimer : Éprouver de l’affection, de l’amour ou de l’attachement pour quelqu’un ou quelque chose. »

De l’affection OU de l’amour OU de l’attachement.

Si je me base scrupuleusement à la définition de la langue française du mot « aimer », rien ne m’empêche linguistiquement de dire je t’aime à tous ceux que j’affectionne. À mes amIES, comme à mes amIS.

Et pourtant, l’autre jour, je n’ai pas osé. Certes, j’aurais pu l’additionner de « beaucoup » ou de « bien », mais mon je t’aime aurait perdu de ses couleurs, de sa force, de son intensité.

Les puristes clameront que c’est important de garder le « je t’aime » pour son amoureux(e). Comme une exclusivité. Je crois que je ne suis pas d’accord avec ça. Je pense que l’amour – quel qu’il soit – doit être lâché au visage de l’Autre, quel qu’il soit. Pourquoi se retenir dans le beau, dans le vrai ? Dans l’affection que l’on porte ? Pourquoi minimiser avec un « je t’aime bien » ?

Un même mot peut avoir une signification différente, selon comment on le dit et selon à qui on le dit.

Encore une fois, la soit-disante bonne morale nous prend par le cou et nous étrangle. Alors aujourd’hui, c’est moi qui l’étrangle à mon tour. Je file hurler mes je t’aime, sans gêne et sans peur, sans timidité et sans obstacle.

Un je t’aime comme un cadeau, un sourire, une caresse, un merci d’être là. Un je t’aime parce que ta présence me fait du bien et me rassure. Un je t’aime parce que je t’admire. Un je t’aime qui respire grâce au lien qui nous unit. Des je t’aime décomplexés de tout, multiples et colorés.

Je t’aime mes amis.

Je t’aime. Je t’aime.

Je t’aime. Je t’aime.

Je t’aime.

 

 

 

[Sur Ouest-France]

Commentaires

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply