L’excès de manque

3 novembre 2009

Cache_cache
Parfois, le manque amène à l'excès.
Etrange de se dire que le rien – ou le peu – puisse amener au tout.
Que le vide peut entraîner le trop-plein.
Palier l'absence en encombrant.
Gonfler le trait pour duper les candides.
Etouffer le réel pour convenir, complaire, toucher.
Parce derrière le feu de l'artifice survivent la rage et les épines, la méfiance et le tourment, le mutisme et les secrets.
Danger.
Chacun y verra ce qu'il a envie ou ce qu'on lui dira d'y voir.
Tous les maux sont écrits.
Tant pis.
La fabulation et le fantasme valent mieux que les certitudes.

Commentaires

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Xav 3 novembre 2009 at 10 h 03 min

    et la patata, et la patata…

  • Reply AmeliMelo 3 novembre 2009 at 10 h 37 min

    suis dans cet état quand je suis en manque de Nutella ^

  • Leave a Reply